Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

Ligue 1 - Stade Brestois : "Une grosse réaction" attendue contre Nice pour lancer 2021

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le Stade Brestois veut mieux démarrer 2021 qu'il a fini l'année 2020. Face à Nice, ce mercredi soir à 19h pour la 18e journée de Ligue 1, les Ty Zefs se doivent une revanche après leur décevante prestation à Lens avant la trêve. Avec l'objectif du maintien serein comme guide pour avancer en 2021.

Gautier Larsonneur et les Brestois reçoivent Nice ce mercredi
Gautier Larsonneur et les Brestois reçoivent Nice ce mercredi © Maxppp - Rémy Perrin

La Ligue 1 de foot repart pour une année civile ce mercredi soir, avec la 18e journée du championnat, l'avant-dernière de la phase aller que le Stade Brestois terminera sur la pelouse du PSG ce samedi. Mais il faut d'abord négocier, pour cette première sortie officielle en 2021, la réception de Nice à Le Blé.

La défaite à Lens et son contenu pas oubliés

Les Ty Zefs, 11e, ne comptent qu'un point d'avance sur leur adversaire du jour, qui compte lui un match de retard. Face aux Azuréens, les Brestois doivent remettre le bleu de chauffe après un dernier match très décevant avant les fêtes. La défaite à Lens a sonné comme une piqûre de rappel.

Celle que rien n'est acquis pour le Stade Brestois, battu chez un promu bien plus mordant face à un collectif finistérien sans solution ce soir-là. "J'ai été un peu contrarié", redit Olivier Dall'Oglio, alors que plusieurs individualités avaient failli chez les Sang et Or. "On a besoin d'avoir un collectif fort. Si on ne l'a pas, on est tout de suite puni. On n'a pas de grosses individualités, nous on s'appuie sur la qualité du collectif", insiste l'entraîneur brestois. Une défaite intervenue après un mois et demi très positif : quatre victoires (notamment contre Lille), deux nuls (à Lyon et face à Montpellier) et une seule défaite (à Bordeaux), également moult louanges sur l'allant offensif brestois, la volonté de jeu des Ty Zefs et leur force dégagée collectivement.

J'attends une grosse réaction du groupe

Après la trêve des confiseurs, il faut donc retrouver un bloc solide face à Nice et les éléments qui ont fait du Stade Brestois une équipe redoutable et redoutée à l'automne. "J'attends une réaction, une grosse réaction du groupe", martèle ODO, qui ne perd pas de vue l'objectif principal du club : l'opération maintien, le plus serein possible, avant de penser à autre chose. 

Alors qu'il peut compter sur un effectif presqu'au complet et une infirmerie quasi vide (Denys Bain en reprise, coup à un pied lundi pour Julien Faussurier), le technicien brestois a aussi conscience que son équipe ne doit pas traîner en route avant de négocier des rencontres délicates : un déplacement au PSG et la réception de Rennes pour le derby, face à deux équipes du top 5, puis un voyage à Reims.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess