Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stade Rennais - FC Nantes : après la folie, place au derby

-
Par , France Bleu Armorique

Trois jours après un match dingue gagné à Angers en Coupe de France (4-5, après prolongations), le Stade Rennais retrouve le Roazhon Park et la Ligue 1 face au FC Nantes, ce vendredi (20h45). Un derby chaud, rendu cette année brûlant par le classement : c'est le 3e de Ligue 1 qui reçoit le 6e.

Au match aller les Nantais de Kader Bamba avaient pris le dessus sur les Rennais Edouard Mendy et Damien Da Silva.
Au match aller les Nantais de Kader Bamba avaient pris le dessus sur les Rennais Edouard Mendy et Damien Da Silva. © Maxppp - Jérôme Fouquet

Comment s'enlever de la tête une magnifique soirée de football, comme celle que nous ont offert Angers et Rennes, mardi, au stade Raymond-Kopa ? Comment récupérer de 120 minutes ultra-intenses ? Comment savourer une qualification arrachée au bout du suspens, pour les quarts de finale de la Coupe de France ? Eh bien, pardi, par un derby !

Et pour redescendre tout de suite sur terre, ce Rennes - Nantes, programmé dès le vendredi, est idéal. Parce que déjà, c'est un derby, que les Rennais n'ont perdu qu'une fois sur les 13 dernières confrontations... Mais cette fameuse défaite, c'était le 25 septembre dernier, la dernière fois que les deux équipes se sont croisées (lire ci-dessous). 

Parce qu'ensuite, ce derby se disputera dans un Roazhon Park plein, malgré les critiques des supporters rennais sur le prix des places, à 43 euros pour les moins chères. 

Christian Gourcuff lance le derby

Parce qu'aussi ce derby a déjà été lancé cette semaine par un homme : Christian Gourcuff. L'entraîneur de Nantes était assis sur le banc Rouge et Noir, à deux reprises (pour la saison 2001-2002 et entre juillet 2016 et novembre 2017), sans jamais y réussir. Limogé dès l'arrivée à la présidence d'Olivier Létang, la cicatrice ne semble toujours pas refermée. Pour preuve, il a refusé de parler de Rennes, jeudi, en conférence de presse. 

Ironiquement, Julien Stéphan lui a répondu ce vendredi. "Si je peux vous rassurer, moi je resterai jusqu'au bout de la conférence de presse, posez-moi toutes les questions que vous voulez", s'adressant aux journalistes. Les deux techniciens ont travaillé ensemble, lorsque Gourcuff était l'entraîneur de Rennes et Stéphan celui de la réserve. "Je n'ai plus de contacts avec Christian. Je vais le recroiser avec beaucoup de plaisir. C'est quelqu'un que j'ai regardé travailler, il m'a donné son expérience et son vécu. J'en garderai forcément un bon souvenir, quoi qu'il arrive", assure le coach rennais. 

Julien Stéphan arrivera-t-il à éclipser Chistian Gourcuff vendredi ?
Julien Stéphan arrivera-t-il à éclipser Chistian Gourcuff vendredi ? © Maxppp - Philippe RENAULT

Au delà du duel des bancs, ce sera aussi un match de haut de tableau, vendredi, au Roazhon Park. Rennes, qui a fait une bonne opération à Nice, vendredi dernier (1-1) est toujours troisième, et le sera encore à l'issue de cette 22e journée. Nantes de son côté, est sixième, sa défaite contre Bordeaux (0-1) dimanche, l'ayant fait dégringoler de sa quatrième place. "Je crois peu à la notion de dynamique dans un derby. Ce sont des matchs spéciaux, particuliers, où tout est remis à plat et où tout peut se passer", affirme Stéphan.

Possiblement huit points d'écart à la fin du match

D'un point de vue purement arithmétique, en cas de victoire des Rouge et Noir vendredi, il pourrait y avoir huit points d'écart entre les deux équipes. "Quel que soit le résultat, rien ne sera terminé ni dans un sens ni dans l'autre", nuance Stéphan, qui rappelle aussi que Nantes a gagné ses trois derniers matchs à l'extérieur, et considère les Canaris comme des candidats sérieux aux places européennes. "Ils sont solides, prennent peu de buts, ils performent à l'extérieur... Ils ont des arguments pour exister dans le haut du tableau."

Les Rennais de Faitout Maouassa ont terminé fatigués, mardi à Angers.
Les Rennais de Faitout Maouassa ont terminé fatigués, mardi à Angers. © Maxppp - Josselin Clair

Avant de penser à Nantes, il a fallu, pour les Rennais, récupérer des 120 minutes disputées mardi à Angers, "sur un terrain assez gras", souligne Stéphan. "Mercredi, seuls trois joueurs sont sortis sur le terrain. Jeudi, on va sortir une demie heure sur le terrain. On ne peut pas préparer le match sur le terrain. On le fait différemment, à travers la vidéo. C'est la seule manière de le préparer". Vendredi, certains Rennais ont terminé les prolongations exténués, à l'image d'Hamari Traoré et Yann Gboho. Si Raphinha, Camavinga, Hunou ou Gnagnon ont joué moins de 90 minutes, d'autres vont forcément devoir enchaîner. 

Le groupe rennais 

"On a 17 joueurs [de champ] valides" a déploré jeudi en conférence de presse Julien Stéphan. La blessure de Clément Grenier, touché à l'ischio-jambier, mardi à Angers, 20 minutes après être entré en jeu et qui sera absent "4-5 matchs", est venue s'ajouter à une liste importante d'absents. 

Dans le secteur défensif, Jérémy Morel, blessé à Nice sera absent vendredi. "On espère pouvoir le récupérer contre Brest", le 8 janvier, espère Julien Stéphan. Les blessés de longue durée le sont toujours, et Julien Stéphan ne prend pas non plus en compte Souleyman Doumbia et Rafik Guitane, à qui le club cherche toujours une porte de sortie, en prêt. 

Absents : Morel, Nyamsi, Grenier, Martin, Johansson (blessés), Doumbia, Guitane (instance de départ), Bonet, Güçlü (choix)

Le groupe nantais

Comme à Rennes, c'est la défense qui est décimée côté nantais. La charnière habituelle, composée de Nicolas Pallois (blessé) et d'Andei Girotto (suspendu car expulsé contre Bordeaux) est indisponible. Ils pourraient être remplacés par Molla Wagué, décevant en première partie de saison, et le Slovène Rene Khrin, un milieu de terrain qui devrait être repositionné.

Absents : Girotto (suspendu), Fabio, Pallois, Coco, Limbombe, Coulibaly, Pereira de Sa (blessés) Olliero, Basila, Mendy (choix)

Le match aller 

Le match aller représente toujours une grosse frustration pour les Rennais, qui s'étaient inclinés (1-0) à Nantes, pour la première fois depuis 14 ans. Une frustration qui s'explique par la domination globale des Rennais sur la rencontre et le   penalty manqué par M'Baye Niang à la 35e minute. 

Ensuite, c'est un autre penalty qui avait débloqué la situation, contesté par les Rennais, tant la main de Jérémy Morel leur semblait involontaire, mais confirmé par l'arbitre, et transformé d'une panenka par le capitaine nantais Abdoulaye Touré. Une défaite qui étirait la série rennaise à cinq matchs sans victoire, et faisait rétrograder les Rouge et Noir à la 9e place du classement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess