Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : le Stade Rennais et ses indispensables latéraux

-
Par , France Bleu Armorique

En déplacement à Toulouse, ce samedi (20 heures), le Stade Rennais a intérêt à prendre des risques, face à la plus mauvaise défense de Ligue 1. Dans cette optique, Julien Stéphan pourra, comme d'habitude, compter sur ses deux latéraux offensifs, Hamari Traoré et Faitout Maouassa.

Ici face au Brestois Gaëtan Belaud, le latéral gauche rennais Faitout Maouassa a un profil très offensif depuis le début de la saison.
Ici face au Brestois Gaëtan Belaud, le latéral gauche rennais Faitout Maouassa a un profil très offensif depuis le début de la saison. © Maxppp - Philippe RENAULT

Dans leur couloir, les deux mobylettes rennaises ne s'arrêtent jamais. Les latéraux des Rouge et noir débordent, percutent, centrent, et sont décisifs depuis le début de la saison. A droite, Hamari Traoré a été à l'origine, dimanche contre Nîmes, des deux buts de M'Baye Niang. Le premier, d'un centre mal repoussé par la défense, le second sur un nouveau centre, parfait sur la tête du Sénégalais. Sa quatrième passe décisive de la saison, aucun autre défenseur n'a fait mieux en Ligue 1 (le Parisien Bernat et le Strasbourgeois Caci en ont aussi réalisé quatre).

De l'autre côté, à gauche, Faitout Maouassa est moins décisif pour l'instant (un but à Monaco et une passe décisive contre Toulouse), mais abat le même travail. "Il a amélioré sa qualité de centre. On l'encourage à prendre encore plus d’initiatives pendant les matchs. Il a un gros potentiel", juge Julien Stéphan. C'est aussi un poste auquel l'ancien Nancéien, qui a débuté comme ailier, a du s'adapter. "On pratique un football offensif, et le poste où je suis le meilleur, c'est latéral. Me dire que je suis latéral c'est compliqué (rires) mais c'est un poste auquel je prend beaucoup de plaisir, parce qu'on a une bonne philosophie de jeu".

Du volume, de la puissance, une qualité de pied sur les centres

Animer les couloirs, les deux compères l'ont fait contre Nîmes. Rennes a centré 24 fois dans le jeu, dont sept fois pour Traoré et quatre pour Maouassa. Certes, ces chiffres sont favorisés par le fait que Nîmes a évolué 35 minutes à 10 contre 11, mais ils correspondent à la philosophie du jeu prôné par Julien Stéphan. 

Contre Nîmes, Hamari Traoré s'est souvent retrouvé dans la surface adverse. - AFP
Contre Nîmes, Hamari Traoré s'est souvent retrouvé dans la surface adverse. © AFP - Jean-François Monier

"On essaie de développer un jeu offensif, basé sur les combinaisons sur les côtés, décrit-il. Il est primordial d'avoir des latéraux performants et capables d'apporter le surnombre. On a la chance d'avoir deux joueurs capables d'évoluer dans ce registre-là, avec du volume, de la puissance, une qualité de pied sur les centres". Ces dédoublements ont été travaillés, avec succès donc, dans la semaine contre Nîmes. 

Les latéraux rennais en avaient encore davantage, des responsabilités offensives, en début de saison, lorsqu'ils évoluaient un peu plus haut dans le 3-5-2 mis en place jusqu'à fin octobre par Julien Stéphan. Mais ils en ont toujours en 4-4-2. "Aujourd'hui, on leur demande beaucoup, analyse Stéphan. De savoir défendre, attaquer, centrer, même parfois marquer des buts. C'est le poste qui a le plus évolué. Il est aussi très exigeant dans la dimension athlétique. Avec beaucoup de courses à haute intensité, de sprints à faire". 

Deux joueurs très sollicités 

Et souvent avec les mêmes joueurs. Parce que Maouassa et Traoré sont très sollicités. Si Traoré était suspendu à Nice, il a, à part ce match, disputé la quasi intégralité des minutes de jeu en Ligue 1 (75 à Montpellier et 88 à Monaco). A gauche, Maouassa, lui, avait un peu moins joué en début de saison, mais a toujours été titulaire en 2020 en Ligue 1. "Une place de titulaire, ça se gagne. Le coach m'a dit de me lâcher sur le terrain, et c'est ce que j'essaie de faire", confie-t-il. 

Il faut aussi dire que leurs concurrents sont encore un peu verts. A droite, Sacha Boey (19 ans) a certes été bon lorsqu'il a joué, mais sans apporter le même tonus offensif que Traoré. A gauche, depuis le départ en prêt de Souleyman Doumbia, l'alternative est encore plus jeune.  Elle se nomme Adrien Truffert (18 ans), membre de la réserve, convoqué pour la première fois dans le groupe pro contre Nîmes, et qui s'entraînera sous les ordres de Julien Stéphan jusqu'à la fin de la saison.

Le match 

Cette saison, Toulouse a une bonne tête de victime expiatoire. Derniers de Ligue 1 avec 14 points de retard sur le premier non-relégable, les Toulousains n'ont plus gagné depuis le 19 octobre, contre Lille (2-1). Depuis, ils ont enchaîné... 15 défaites et un match nul. Pire attaque et pire défense de Ligue 1, les joueurs de la ville rose ont connu trois entraîneurs dans la saison (Alain Casanova, Antoine Kombouaré et Denis Zanko), et ont perdu neuf fois cette saison au Stadium. De quoi espérer une victoire pour les Rennais samedi. 

Le TFC du capitaine Max-Alain Gradel a du mal cette saison. - Maxppp
Le TFC du capitaine Max-Alain Gradel a du mal cette saison. © Maxppp - Michel Viala

"Ce serait une grosse erreur de penser comme ça", nuance Stéphan, rappelant les bonnes performances de Toulouse à Marseille (défaite 1-0) et contre Nice (défaite 2-0 à neuf contre 11). "Ça ne sera pas simple, ils vont gagner des matchs jusqu'à la fin de la saison". Mais après avoir re-gagné et re-marqué le week-end dernier contre Nîmes, les Rennais vont vouloir enchaîner face à un autre relégable. "Il faut que l'on pense à nous principalement, et pas à l'adversaire. A notre performance, à notre comportement et à notre intensité", affirme Julien Stéphan. Et faire le plein de confiance, cinq jours avant la demi-finale de la Coupe de France à Saint-Étienne. 

Le groupe rennais

Même s'il a repris l'entraînement "sans séquence de jeu encore" (Stéphan), Clément Grenier est trop juste pour le match à Toulouse. Autre absence au milieu de terrain, James Léa Siliki, qui est suspendu, qui vient s"ajouter aux absents de longue durée dans l'entre-jeu (Martin, Johansson), ou ailleurs. 

Absent depuis deux matchs, Lucas Da Cunha fait lui son retour, alors que Yann Gboho est toujours écarté du groupe. 

Absents : Léa Siliki (suspendu), Morel, Nyamsi, Grenier, Martin, Johansson, Güclü (blessés), Bonet, Truffert, Gboho (choix).

Le groupe toulousain 

Les Toulousains déplorent l'absence de leurs gardiens n°1 et 2, Lovre Kalinic et Baptiste Reynet, blessés. Le numéro 3, Mauro Goicoechea est également incertain, il y a donc trois gardiens dans le groupe de 19 retenu par Denis Zanko, dont les jeunes Florentin Bloch (20 ans) et Thomas Himeur (19 ans). 

Le TFC doit aussi se passer de l'ancien Rennais Steven Moreira, suspendu, et de Kelvin Amian, blessé. 

Le groupe : Florentin Bloch, Mauro Goicoechea, Thomas Himeur - Bafodé Diakité, Ruben Gabrielsen, Nicolas Isimat-Mirin, Agustin Rogel, Issiaga Sylla - Amine Adli,  Quentin Boisgard, Matthieu Dossevi, Manu Koné, Ibrahim Sangaré, William Vainqueur - Max-Alain Gradel, Efthymios Koulouris, Aaron Leya Iseka, Wesley Saïd, Yaya Sanogo.

Le match aller 

Inoubliable pour les supporters rennais, la victoire contre Toulouse (3-2, le 27 octobre) n'avait pas été de tout repos pour leur cœur. Parce que Rennes avait très rapidement mené 2-0 grâce à Niang (3e) et Hunou (6e), avant de reculer, et de se faire rejoindre sur des buts de Mathieu Dossevi et Max-Alain Gradel. Mais le jeune Yann Gboho, pour son troisième match pro, avait donné la victoire à Rennes dansle temps additionnel. salvateur Toulouse

Le premier des points remportés par le Stade Rennais dans le temps additionnel cette saison, mais un tournant dans la saison des Rouge et Noir. Avant cela, ils restaient sur une série de dix matchs sans victoire, toutes compétions confondues, et stagnaient à la 12e place de Ligue 1, leur pire classement cette saison. Depuis, ils ont remporté neuf de leurs 12 matchs de Ligue 1.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu