Football

Ligue 1 : le DFCO pas à la hauteur de Monaco (4-1)

Par Denis Souilla et Lisa Guyenne, France Bleu Bourgogne dimanche 13 août 2017 à 6:00

Romain Amalfitano (à droite) lors de la dernière rencontre face à Monaco, en principauté, le 16 avril 2017, la saison dernière
Romain Amalfitano (à droite) lors de la dernière rencontre face à Monaco, en principauté, le 16 avril 2017, la saison dernière © Maxppp -

Vivez la rencontre très attendue entre les Dijonnais et le champion en titre, au stade Gaston-Gérard à partir de 17h dimanche.

On s'y attendait un peu. Les Dijonnais se sont inclinés face à l'AS Monaco, peu après 19 heures ce dimanche sur la pelouse du stade Gaston-Gérard. Le score est sans appel : 4 buts à 1, dont trois signés Falcao, qui marque dès la 3ème minute de jeu. Un gros coup au mental de nos rouges, qui s'est ressenti durant tout le match.

On n'avait pas l'envie

Le coach du DFCO, Olivier Dall'Oglio, est évidemment déçu. Il donne deux raisons qui ont d'autant plus poussé à l'échec de son équipe :

"A Marseille, on a perdu le match, mais aussi Wesley Lautoa (fracture du péroné) , qui était un élément essentiel dans la défense. Et on a bien vu qu'on a été défaillant là-dessus aujourd'hui. Même si j'avais essayé de renforcer ce secteur. Après, j'avais bon espoir pour la 2ème mi temps, mais non. On y travaille. Mais après c'est aussi une question de détermination. Pour moi ce n'est pas du talent. C'est de l'envie, l'envie de ne pas voir l'adversaire marquer. Aujourd'hui on n'avait pas ça."

Saïd et Sliti ont pu enquiquiner Monaco

Néanmoins pour le coach, tout n'est pas bon à jeter dans ce match. Quelques éléments encourageants se sont faits voir :

"Au secteur offensif, même si on manque de taille, même si on n'est pas très puissants, Wesley Saïd et Naïm Sliti ont su bouger et enquiquiner l'équipe de Monaco. On sait qu'il nous manque encore cette finition, qu'on n'est pas très précis sur les centres. Mais on arrive à se mettre dans des situations favorables. Les milieux défensifs étaient très actifs. Il y a des éléments intéressants et positifs pour la suite."

↓ Suivez le match DFCO / AS Monaco via @DFCO_officiel avec le hashtag #DCFOASM

_______________________________________________________________________________

Les attentes d'avant-match

Olivier Dall'Oglio, le coach du DFCO, ne se fait pas d'illusions : "On n'a pas grand-chose à perdre. On sait qu'ils sont largement supérieurs à nous !" Mais il demeure une faille qui pourra, peut-être, servir la cause des rouges : "Avec le mercato, les départs et les arrivées, Monaco peut manquer de rodage." D'où l'avantage de jouer une grosse équipe en début de saison. Même s'il faut garder la tête froide : "On a quand même des joueurs de très haut niveau, et ceux qui viennent d'arriver sont de gros clients aussi. Alors, est-ce qu'on peut s'engouffrer dans cette brèche ? Peut-être. Je l'espère. Si l'adversaire est légèrement moins en forme, on est preneur, c'est sûr."

On va compter sur le 12ème homme pour nous pousser

Dans les cages, Baptiste Reynet, gardien du DFCO depuis 2011 (sauf sur la saison 2013-2014), devra se frotter aux féroces attaques monégasques. Pour autant, il ne se laisse pas impressionner : "Je vais prendre ce match comme les autres, même si je sais que Monaco est une grosse armada. Mais l'an dernier, on nous avait prédit l'enfer contre Lyon et on avait gagné... Donc on peut encore réaliser un exploit. On a les qualités pour poser des difficultés." Et de capitaliser, lui aussi, sur les changements récents au sein de l'AS : "Le temps qu'ils se mettent en route, cela peut prendre du temps. A nous d'exploiter leurs failles." Et les rouges ont un autre avantage : celui de jouer à domicile. "On va jouer devant notre famille, nos supporters, dans un stade plein... Forcément, on va compter sur le 12ème homme pour qu'il nous pousse."

Une ou deux occasions avec ces attaquants, ça ne pardonne pas

Arrivé il y a quelques semaines, Cédric Yembéré est le nouveau défenseur. Après Marseille dimanche dernier, il va être confronté aux attaques de Falcao ou encore Mbappé. Un début de saison sur les chapeaux de roues pour le Centrafricain, qui veut rester lucide. "On sait qu'on peut faire de belles choses, mais on connaît les grandes équipes. Il va falloir qu'on soit ensemble, qu'on défende bien en groupe, compact pour leur concéder le moins d'occasions possibles. Parce qu'une ou deux occasions avec ce genre d'attaquants, ça ne pardonne pas..." Est-ce qu'il craint un adversaire en particulier ? "Je ne crains personne, on joue, ce sont des humains comme nous. Une fois que le match aura commencé, il faudra être costaud à la bataille.. Et on verra à la fin."

Le programme de la 2e journée de Ligue 1

  - Aucun(e)
- © LFP

Suivre le DFCO

  - Radio France
© Radio France - Denis Souilla