Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Téji Savanier, première attendue et casse tête en vue

-
Par , France Bleu Hérault

Le MHSC se rend à Reims ce samedi (20h) à l'occasion de la 10e journée de Ligue 1. Téji Savanier devrait effectuer ses grands débuts avec Montpellier en match officiel. Le milieu de terrain s'était blessé en amical, l'été dernier, peu après son arrivée.

Téji Savanier va jouer pour la première fois en pro et en Ligue 1 dans son club formateur
Téji Savanier va jouer pour la première fois en pro et en Ligue 1 dans son club formateur © AFP - Philippe Lopez

Montpellier, France

Il n'a plus joué un match depuis le 27 juillet dernier, et cette rencontre amicale face à Huddersfield durant laquelle il s'est blessé. Recrue phare du mercato estival à Montpellier (10 millions d'euros), Téji Savanier n'est donc pas encore apparu en Ligue 1 avec son club formateur, qu'il avait quitté sans y signer de contrat pro, à l'âge de 20 ans. Son dernier match officiel, lui, remonte au 27 mai contre Lyon, lors de l'ultime journée avec le Nîmes Olympique.

Des fourmis dans les jambes

Victime d'une distension du ligament latéral interne de son genou droit, Téji Savanier a du patienter et faire patienter les supporters de la Paillade, fous de joie au moment de sa signature, l'été dernier. Une arrivée en provenance de Nîmes, le voisin et éternel rival, où le montpelliérain a passé quatre saisons. 

Un club où le génie de la Cité Gély a d'ailleurs fini par exploser, en devenant le meilleur passeur de Ligue 1 la saison dernière, avec 13 passes décisives et six buts dans une équipe qui a fini neuvième au classement, avec la septième attaque. 

Téji Savanier face à Florent Mollet, lors du derby la saison passée - AFP
Téji Savanier face à Florent Mollet, lors du derby la saison passée © AFP - Pascal Guyot

L'homme qui valait 10 millions 

Le staff de Montpellier a respecté à la lettre le protocole médical et a bichonné son trésor, ces dernières semaines. En interne, on raconte que le coach s'est montré particulièrement attentionné vis à vis de son milieu de terrain. Impatient de pouvoir en disposer, Michel Der Zakarian a cependant rongé son frein : pas question d'envoyer l'homme qui valait 10 millions au casse pipe. Hors de question de précipiter son retour, au risque de le voir rechuter. 

Ainsi, et alors que l'idée lui a effleuré l'esprit de le relancer contre Monaco, avant la trêve, l'entraîneur a préféré l'envoyer en tribune et attendre quinze jours de plus. Désormais prêt à en découdre, Téji Savanier est très attendu. Par ses partenaires, par ses dirigeants, mais aussi par les médias. Le club le sait, et le protège. Le garçon de 27 ans n'est d'ailleurs pas encore autorisé à s'exprimer publiquement et le fera après avoir joué un ou plusieurs matchs. 

Damien Le Tallec à la lutte avec Téji Savanier - AFP
Damien Le Tallec à la lutte avec Téji Savanier © AFP - Pascal Guyot

La donne va-t-elle changer ? 

Le retour de Téji Savanier est évidemment une bonne nouvelle, en terme de qualité, mais il entraîne aussi un casse-tête. Depuis le début de saison, le MHSC de MDZ joue avec trois milieux utilisés plus moins de la manière suivante : un défensif, un relayeur et un offensif. Seulement, il y a aujourd'hui quatre, voire cinq titulaires en puissance : Damien Le Tallec, Téji Savanier, Jordan Ferri, Florent Mollet et Joris Chotard. Le coach va donc devoir faire des choix, et sans doute faire tourner, en fonction des performances, de la fatigue et de l'adversaire. 

A Reims, si Téji Savanier goûtera sans aucun doute à ses premières minutes cette saison, difficile d'imaginer que le petit prodige soit dans le onze de départ. Ainsi, Le Tallec, Ferri et Mollet devrait commencer. Mais ensuite ? 

Sans compter qu'au delà des cinq, deux autres hommes postulent à une place dans ce milieu de terrain : Junior Sambia, auteur d'un retour plus qu'intéressant lors du dernier match contre Monaco, mais au poste de latéral droit, ainsi que Keagan Dolly, dont les performances ne sont cependant pas à la hauteur des attentes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu