Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 - Thierry Laurey, avant le match de Strasbourg à Bordeaux : "Je suis persuadé qu'on va s'en sortir"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le Racing, 15ème de Ligue 1, entame le sprint final pour le maintien. Il lui reste huit rencontres pour conserver sa place dans l'élite. Sa quête débute ce dimanche à Bordeaux, un adversaire à peine mieux classé et qui n'a remporté qu'un seul de ses neuf derniers matchs de championnat.

L'entraîneur Thierry Laurey, lors de la défaite de Strasbourg face à Lens
L'entraîneur Thierry Laurey, lors de la défaite de Strasbourg face à Lens © Maxppp - Laurent Réa

Brillant à Lille et face à Monaco, le Racing Club de Strasbourg n'est pas parvenu à conserver sa bonne dynamique et a enchaîné par deux défaites avant la trêve internationale (à Rennes et contre Lens).  En deux journées, son avance sur la zone rouge a fondu de huit à quatre points (sur Nîmes le 18ème).

"Ne pas jouer le maintien à la dernière journée"

La pression est de nouveau plus forte sur les joueurs, convient le défenseur Anthony Caci. "On n'est pas inquiets, mais on est conscients de la situation, assure le Mosellan formé au Racing. On a moins de marge qu'avant, certaines équipes viennent nous mettre la pression, comme Nantes qui gagne au PSG ou Nîmes qui gagne contre le LOSC. On n'a pas le temps pour nous non plus, on n'est pas dixièmes du championnat. C'est pour ça qu'il faut vite se mettre à l'abri, on n'a pas envie que ça se joue à la dernière journée."

Bordeaux n'avance plus

Avant de recevoir les stars du PSG et d’affronter deux des actuels trois derniers (Nîmes et Nantes), les Strasbourgeois 15èmes de L1 avec 33 points espèrent s’offrir une bouffée d’oxygène en gagnant ce dimanche à Bordeaux. Les Girondins 13èmes (avec 36 points) ne sont pas beaucoup mieux lotis que le Racing au classement et surtout ils traversent une très mauvaise passe, ils n’ont gagné qu’un de leurs neuf derniers matchs de championnat (chez le dernier Dijon).

Revenu de loin, après trois premiers mois catastrophiques, le Racing connaît des montagnes russes depuis le mois de décembre et il espère rapidement pour pouvoir donner le dernier coup de collier, qui lui assurerait le maintien dans l'élite pour la quatrième année consécutive. 

L’entraîneur du Racing Thierry Laurey est convaincu que son équipe peut s'en tirer : "Il ne faut pas paniquer, parce qu'on est dans une position, qui sans être géniale, n'est pas catastrophique. Il y a pire que nous au jour d'aujourd'hui. Il faut garder le cadre défini, rester concentrés, confiants et il faut surtout qu'on fasse bien notre travail. Si on est dans cet état d'esprit-là, ça devrait le faire. Je suis persuadé qu'on va s'en sortir".

Le retour de Sels, 13 mois après ?

Thierry Laurey a confirmé ce vendredi sans surprise les forfaits sur blessure des défenseurs Alexander Djiku et Mohamed Simakan, et des attaquants Kevin Zohi et Lebo Mothiba. 

Il pourrait relancer Matz Sels dans les cages strasbourgeoises à l'occasion de ce déplacement en Gironde. Depuis le début de la saison, c’est le gardien numéro trois Eiji Kawashima qui a joué l’essentiel des rencontres de Ligue 1 (22 pour le Japonais, 8 pour Bingourou Kamara). 

Matz Sels s’est rompu le tendon d’Achille il y a huit mois, il a repris l’entraînement il y a trois mois et pourtant il n’a toujours pas rejoué en Ligue 1 cette saison, car l’intégration d’un gardien longtemps blessé est compliquée. 

"Quand un joueur de champ revient de blessure, on peut lui offrir dix, quinze minutes en fin de match, explique notre consultant Claude Spreng. Et progressivement, on peut augmenter la dose, et si ça ne va pas, on peut le sortir. Alors qu'un gardien de but, on ne peut pas lui dire 'je vais te faire jouer un quart d'heure'. On ne change pas de gardien de but en cours de partie. Et le deuxième problème, c'est que Matz Sels n'a pas eu assez  de matchs de préparation, avec la réserve du Racing qui n'a pas joué".

L'international belge a disputé deux rencontres avec la réserve, et pour lui permettre de retrouver le rythme de la compétition, il a joué en amical contre Nancy vendredi dernier, mais pas aussi longtemps que prévu. Il a été expulsé au bout d’une demi-heure de jeu. 

Matz Sels a joué son dernier match de Ligue 1 il y a plus d’un an, le 29 février 2020 à Montpellier, juste avant la suspension du championnat à cause du premier confinement.

Bordeaux Racing, un match à suivre dès 14h30 ce dimanche sur FBA, coup d’envoi à 15h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess