Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 - Thierry Laurey avant le match de Strasbourg à Lyon : " On a merdé, mais on est passé à autre chose "

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Pas le temps de gamberger, trois jours après sa fin de match cauchemardesque contre Brest, le Racing Club de Strasbourg espère effacer cette déconvenue dès ce samedi au Parc OL. Pas une mince affaire, les Lyonnais n'ont perdu que deux matchs cette saison en Ligue 1.

L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey dépité après l'égalisation brestoise mercredi soir à la Meinau
L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey dépité après l'égalisation brestoise mercredi soir à la Meinau © Maxppp - Jean-Marc Loos

"On a merdé, c'est comme ça, mais on est passé à autre chose, c’est tout". Avec son franc-parler habituel, Thierry Laurey a rapidement évacué en conférence de presse les questions sur les conséquences de la déroute en fin de match mercredi contre Brest, avec ces deux buts encaissés et cette victoire qui s'envole (2-2). L'entraîneur strasbourgeois a simplement souligné qu'il avait parlé un peu plus longtemps que d'habitude à ses joueurs directement après le match dans les vestiaires et encore ce jeudi matin.

Le Racing a la chance d'enchaîner rapidement pour ne pas trop gamberger, mais le calendrier ne lui réserve pas le meilleur des adversaires pour se remettre dans le droit chemin. Lyon (2ème de Ligue 1 avec 49 pts, juste derrière le leader Lille) croque tout ce qui passe ou presque depuis quatre mois.

Moribonde en tout début de saison (sept points lors des six premiers matchs), l'équipe lyonnaise est devenue irrésistible depuis son succès à la Meinau au match aller (13 victoires, 3 matchs nuls et une défaite face à Metz). "Potentiellement, ils sont meilleurs que nous, sourit Thierry Laurey. C'est une équipe complète, il faut être respectueux de cette équipe, mais on ne doit pas trembler en allant à Lyon. On va essayer de faire en sorte qu'ils ne brillent pas trop". 

Moins de maladresse ou de malchance devant les buts

Pour espérer un exploit au Parc OL, les Strasbourgeois devront être plus adroits devant les buts. Ils ont déjà tiré à sept reprises sur les montants en 2021, c’est plus que n’importe quelle autre équipe dans les cinq grands championnats européens.  

Depuis le début de la saison, les joueurs du Racing ont déjà touché à 12 reprises les poteaux ou les transversales. C’est beaucoup, seuls Rennes, le PSG et Lyon (17) ont eu davantage de poisse.

S'inspirer des deux derniers matchs à Lyon

Lors de ses deux dernières visites au Parc OL , le Racing était parvenu à déjouer les plans lyonnais. Il avait gagné 2 à 1 en quarts de finale de la Coupe de la Ligue en janvier 2019 et il avait ramené un bon match nul en Ligue 1 en février 2020 (1 but partout), tout en ayant deux énormes occasions en fin de match pour s'imposer.

Mais pour trouver trace de la dernière victoire en championnat, il faut remonter à août 1979 (succès 2 à 0).

Quelques changements à attendre

Si le groupe des 20 joueurs amenés à affronter l'Olympique Lyonnais est quasiment inchangé par rapport à Brest (Mahamé Siby remplace Adrien Lebeau), Thierry Laurey a laissé entendre qu'il pourrait effectuer quelques retouches dans son onze de départ. Histoire de faire souffler l'un ou l'autre joueur, car les Strasbourgeois enchaînent cinq matchs en deux semaines dans cette première quinzaine de février. 

Après Lyon, le Racing recevra Montpellier le mercredi 10 février en Coupe de France et se déplacera ensuite à Metz (la date exacte a enfin été fixée, ça sera le dimanche 14 février à 15h).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess