Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 : Thierry Laurey avant Marseille - Strasbourg : “Les joueurs sont conscients de la situation”

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Battu par Nantes, le Racing Club de Strasbourg a raté une occasion en or d'assurer son maintien en Ligue 1. Pour ne pas trembler encore davantage, il va essayer de grapiller quelque chose ce vendredi au Vélodrome face à un OM en net regain de forme. Mais il faudra sérieusement se remettre en cause.

Défait piteusement par Nantes, le Racing Club de Strasbourg d'Alexander Djiku espère se relancer ce vendredi à Marseille
Défait piteusement par Nantes, le Racing Club de Strasbourg d'Alexander Djiku espère se relancer ce vendredi à Marseille © Maxppp - Jean-Marc Loos

Le Racing Club de Strasbourg aurait pu vivre une fin de saison de Ligue 1 tranquille, mais il a livré deux prestations indigentes, à Nîmes et en deuxième période contre Nantes. Au lieu d'enfoncer ces deux concurrents directs au maintien, il leur a redonné de l'espoir, alors que les Strasbourgeois continuent eux à trembler. 

Toujours une marge sur les relégables 

Certes, ils comptent toujours six points d'avance sur ces deux équipes, mais à quatre journées de la fin, ils ne sont pas à l'abri d'un scénario catastrophe.

"On a toujours notre destin entre nos mains, les deux équipes doivent nous reprendre 7 points en quatre matchs, avance le gardien Matz Sels, qui se veut rassurant. Il y a de la pression, mais il ne faut pas paniquer. On doit se donner à 100% pour les couleurs du club".

'Ne pas attendre que les autres se fassent rétamer'

"Les joueurs sont responsables, ils sont conscients de la situation à l'heure actuelle, qui n'est pas dramatique, mais il faut être vigilant, ajoute l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey, pas plus inquiet que cela. On va tout faire pour essayer de ramener quelque chose de Marseille. La mauvaise nouvelle c'est que l'adversaire est en pleine bourre en ce moment. Les Marseillais ont retrouvé beaucoup de dynamisme. C'est une évidence qu'il faudra encore prendre quelques points pour se maintenir. On ne peut pas simplement rester sans prendre de points et attendre que les autres se fassent rétamer".

Quatre matchs pour éviter le pire

Mais derrière ce discours de façade, la faiblesse affichée récemment par le Racing inquiète. Avec un entraîneur sur le départ, les joueurs seront-ils capables de se transcender pour gagner au moins un match, ce qui leur offrirait quasiment le maintien ? Il reste quatre rencontres (à Marseille, face à Montpellier, à Nice et contre Lorient pour la clôture du championnat) et c'est évidemment loin d'être insurmontable, mais il faudra élever le niveau de jeu par rapport aux deux dernières prestations, être plus constant sur 90 minutes.

Ce vendredi, ça risque d'être compliqué au Vélodrome face à l'OM qui vise l'Europe. Les Marseillais sont en net regain de forme depuis l'arrivée de l'entraîneur argentin Jorge Sampaoli début mars (cinq victoires, un match nul et une défaite).

Guilbert et Koné reviennent, Thomasson est suspendu

Le Racing peut compter sur le retour de deux défenseurs, Frédéric Guilbert qui était suspendu et Laminé Koné qui était blessé (mais Simakan, Mothiba, Waris sont toujours out). En revanche, le meneur de jeu Adrien Thomasson est suspendu pour ce match au Vélodrome.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

OM – Racing, c’est à vivre ce vendredi dès 20h30 sur France Bleu Alsace. Coup d’envoi à 21h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess