Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : Thierry Laurey avant Strasbourg - Nantes : "À minima, il faut un match nul"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les strasbourgeois accueillent Nantes ce dimanche 25 avril à 15h au stade de la Meinau. Un match décisif pour le Racing : s'il s'impose face au premier relégable, il pourrait assurer son maintien.

Thierry Laurey lors du match de Strasbourg face au PSG le 10 avril 2021
Thierry Laurey lors du match de Strasbourg face au PSG le 10 avril 2021 © Maxppp - Laurent REA

Strasbourg, 14e avant cette journée avec 37 points, accueille Nantes, 19e et premier relégable, ce dimanche 25 avril à 15h à la Meinau. Une rencontre décisive dans la lutte pour le maintien. Malheur au vaincu, même si le Racing a encore une marge sur la zone rouge.

Ne pas revivre le dernier match 

Le fantôme du non-match à Nîmes est encore dans toutes les têtes du côté de la Meinau, à la veille de la réception du FC Nantes, autre mal classé dans ce championnat de Ligue. Alexander Djiku et Thierry Laurey, respectivement défenseur et coach du Racing Club de Strasbourg, ont longuement évoqué la piètre prestation des Bleus qui s’est soldée… par un point miraculeux dans le Gard. 

"C’était notre plus mauvais match, il y a tout à améliorer", note l’international ghanéen, de retour la semaine passée aux Costières après un mois et demi d’absence pour cause de blessure. "On a l’impression que le ballon nous a brûlé les pieds", observe pour sa part l’entraîneur strasbourgeois, qui n’a pas commenté les rumeurs concernant un éventuel départ à la fin de la saison.  

"Tout faire pour gagner ce match"

Tous deux sont focalisés sur l’avenir immédiat, et ce duel au couteau avec des Nantais bien mal en point en cette fin de saison. Les hommes d’Antoine Kombouaré, 19e avec 28 points, restent en effet sur trois défaites consécutives, dont la dernière à la Beaujoire face à Lyon (1-2) dimanche dernier. 

Thierry Laurey se méfie de cette bête blessée : "C’est une équipe qui tente quand même quelque chose. A Paris (où les Nantais se sont imposés 2-1), ça lui a souri. […] Il faudra se méfier du talent devant, parce qu’il y a des garçons de talent, voire d’avenir". Une allusion aux jeunes Randall Kolo Muani et Ludovic Blas, respectivement auteurs de cinq et sept buts cette saison. 

Alex Djiku mesure l’importance de ce match de bas de classement, mais aussi de la bonne opération que feraient les Strasbourgeois en cas de victoire : "On va tout faire pour gagner ce match […] et peut-être être tranquille pour la fin [de saison]".  Trois points qui permettraient également aux hommes de Thierry Laurey d’atteindre la barre symbolique des 40 points. "Mais je pourrais me contenter de 38", indique l’entraîneur du Racing.  

Trop de matchs perdus cette saison 

En effet, une grande partie de la saison pourrait se jouer dès ce dimanche, avec un autre duel entre Lorient et Bordeaux, deux autres mal classés qui talonnent Strasbourg au classement. Dans tous les cas, une défaite aura tout de la mauvaise opération. Thierry Laurey : "A minima, il faut un match nul, a maxima il faut qu’on gagne. On a perdu trop de matches cette saison à mes yeux. " 

De quoi refroidir son enthousiasme, même si victoire il y a au bout ce dimanche : "Il restera malheureusement suffisamment de points en jeu pour retourner une situation." Quoi qu’il en soit, le match contre Nantes marquera "un tournant ", dixit Djiku, dans cette fin de saison. "On attendra avec impatience la fin de la rencontre pour faire un bilan plus précis", a lâché Thierry Laurey dans un sourire. Eléments de réponse ce dimanche, aux alentours de 17 h. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess