Football

Ligue 1 | Toulouse - Fin de saison redoutée pour Doumbia

Par Frédéric Chapuis, France Bleu Toulouse dimanche 19 avril 2015 à 15:21

Logo du Toulouse Football Club / TFC
Logo du Toulouse Football Club / TFC © Toulouse Football Club

Sorti de la relégation grâce à sa victoire à Lorient (0-1), Toulouse aurait vécu une soirée bretonne parfaite sans le carton rouge (sévère ?) reçu en toute fin de match par François Moubandjé, suspendu pour la réception de Nantes. Mais le gros coup dur, c'est la blessure de Tongo Doumbia. Touché au mollet droit, le milieu malien redoutait, après match, une saison terminée.

Touché une première fois à la tête dans un duel aérien, Tongo Doumbia est finalement sorti à la 36e minute du match contre Lorient alors que Toulouse menait 1 but à 0. Une sortie définitve qui n'a rien à voir avec le coup reçu derrièrer le crâne. En effet, le milieu malien a été contraint de céder sa place au jeune Alexis Blin, en raison d'une blessure au mollet droit.

Le toulousain a quitté Lorient sans béquille, mais avec une attelle à la jambe. "J'ai entendu clac !" a confié Tongo Doumbia avant d'entrer dans le bus. A chaud il redoutait même le pire "J'espère que la saison n'est pas finie".

Un scénario catastrophe, également envisagé en conférence de presse par Dominique Arribagé. "C'est pas bon pour Tongo" lâchait l'entraîneur toulousain, la mine un peu défaite. Joint ce dimanche par France Bleu Toulouse, Dominique Arribagé, ne s'est guère montré rassurant. "Je crains une déchirure. Si c'est le cas c'est 3-4 semaines d'arrêt au moins. On verra bien". Si la période d'indisponibilité est confirmé par les examens passés ce dimanche après-midi, elle signifie, quasiment, la fin de saison de Tongo Doumbia, puisque la 38e et dernière journée de Ligue 1, est programmée le 23 mai prochain.

Cette saison en Ligue 1, Tongo Doumbia a joué 24 matchs dont 22 comme titulaire avec Toulouse.

A LIRE AUSSI :  ►Ligue 1 - Arribagé : "Un pas vers le maintien"L1 (J33) | Akpa-Akpro : "Un poids en moins"Ligue 1 - 33e journée : Toulouse respire, Paris dans le fauteuil.