Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2019-2020 du FC Metz en Ligue 1

Ligue 1 : un FC Metz méconnaissable s'incline lourdement à Angers

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Mené d'entrée, le FC Metz a très logiquement concédé sa première défaite de la saison championnat en s'inclinant à Angers (3-0).

Comme ses coéquipiers du FC Metz, Stopila Sunzu a vécu une soirée difficile à Angers
Comme ses coéquipiers du FC Metz, Stopila Sunzu a vécu une soirée difficile à Angers © Maxppp - Franck Dubray

Angers, France

Une soirée à l'envers... Sur la pelouse d'Angers, le FC Metz a vécu ce qu'il a infligé la semaine passée à Monaco. Une défaite lourde au tableau d'affichage (3-0) et incontestable au vu du contenu affiché au Stade Raymond Kopa. 

Pris à la gorge

Vincent Hognon avait pourtant prévenu sa troupe sur un adversaire qui "aurait faim" et sans  doute plus encore après sa lourde défaite la semaine précédente à Lyon (6-0). La leçon n'a pas été retenue, et les Grenats se sont laissé prendre à la gorge dés l'entame de match, sanctionné par l'ouverture du score d'El-Melali, oublié au second poteau sur un centre de Aït Nouri (3e). 

L'affaire était mal embarquée et se compliquait sérieusement quand Santamaria parvenait à tromper une fois de plus Alexandre Oukidja sur une frappe à 20 mètres qui touchait le poteau avant de rentrer (43e). Le break était fait au plus mauvais moment. Entre temps, Metz aurait pu encaisser un autre but si Bahoken n'avait pas trouvé le poteau... Dépassés en défense, les Mosellans étaient bien inoffensifs devant et ne parvenait pas à trouver des solutions face à une formation angevine parfaitement organisée et ultra rapide en contre. 

Au retour des vestiaires, le scénario était le même. Empruntés et impuissants, les coéquipiers d'Habib Diallo encaissaient même un troisième but par Alioui tout juste entré en jeu (67e). Juste avant Peireira Lage avait encore trouvé la barre transversale ! Une soirée noire qui tranche avec les belles promesses entrevues lors des deux premières rencontres. Il y en aura sans doute d'autres sur la longue route qui mène au maintien. Et la semaine prochaine, c'est le PSG qui se présente à St Symphorien ! 

Les réactions : 

Kevin N'Doram (milieu de terrain) : On est passé complètement à côté de notre match. On a été absents sur tous les aspects, que se soit offensivement, défensivement et surtout dans l'impact physique. Ils nous ont bouffé. Il y a des jours avec et des jours sans... C'est dur, mais ça nous montrera qu'il faut encore plus bosser.

Vincent Hognon (entraîneur) : On a pris le match par le mauvais bout. On leur a offert le match en prenant des buts à des moments clés. Surpris par l'intensité et l'agressivité alors qu'on étaient censés y être préparés et on a pas su répondre. 

Thomas Delaine (défenseur) : C'était une soirée difficile. On s'est mis en difficulté tout seul. A 2-0 à la mi-temps, c'était très compliqué.

Pour son prochain match, le FC Metz accueillera le Paris-Saint-Germain, vendredi 30 août à 20h45.

Choix de la station

France Bleu