Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : un MHSC parfois séduisant, mais pas assez tranchant

-
Par , France Bleu Hérault

Après quatre journées de championnat, l'heure de la trêve internationale et d'un premier bilan, pour le MHSC. Les héraultais ont démarré de manière timide, voire un peu poussive, en Ligue 1. Ils doivent encore régler un certain nombre de points, et notamment la mire.

Andy Delort est resté muet face à Nantes, comme ses partenaires
Andy Delort est resté muet face à Nantes, comme ses partenaires © AFP - LOIC VENANCE

Montpellier, France

Une quatorzième place, quatre petits points au compteur, et cinq de retard sur le PSG et les quatre premiers. En terme de résultats, le début de saison des pailladins est décevant. Côté jeu, c'est encore hésitant. Une seule victoire, deux défaites et un nul, voilà ce que les hommes de Michel Der Zakarian ont obtenu, au moment d'aborder la première trêve internationale. Flamboyants face à Lyon, les héraultais ont été beaucoup moins séduisants contre Bordeaux (1-1) et Nantes (0-1). Notable notamment, cette difficulté à se créer de grosses occasions, mais surtout à les convertir, comme lors de la réception du club breton. 

Attaque en panne ? 

Lors des quatre premières sorties, le MHSC a encaissé trois buts mais surtout, il n'en a marqué que deux. Un total qui fait de l'équipe pailladine l'avant dernière attaque du championnat, puisque seul Dijon fait pire (1 but). L'absence de Mollet sur les deux premières journées, et de Savanier jusque fin septembre, ne peut pas tout expliquer, ni tout justifier. Devant, l'attaque aux 25 buts la saison dernière n'a pas bougé et la paire de buteurs que sont Andy Delort et Gaëtan Laborde doit retrouver le chemin des filets. 

L'attitude des deux hommes n'est pas remise en cause, au contraire. Leur envie et leur activité sur le terrain sont immenses, depuis la reprise, mais sans doute faut-il trouver, par moment, d'autres solutions. Celles présentes sur le banc ne semblent pas tout à fait suffisantes. Raison pour laquelle le départ de Petar Skuletic est souhaité par le coach, et qu'un nouvel élément est attendu dans la journée pour le remplacer. 

Explications de Boris Letondeur, notre envoyé spécial à Nantes :

Analyse - Boris Letondeur, pour France Bleu Hérault

Choix de la station

France Bleu