Football

Ligue 1 - Yann Karamoh accélère le jeu du SM Caen et sa jeune carrière

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 6 octobre 2016 à 9:57

Yann Karamoh (ici avec le parisien Kimpembe) apporte vitesse et percussion sur les côtés du SM Caen
Yann Karamoh (ici avec le parisien Kimpembe) apporte vitesse et percussion sur les côtés du SM Caen © Maxppp - PQR

Yann Karamoh a fêté le 8 juillet dernier ses 18 ans. Ce pur produit de la formation du Stade Malherbe de Caen voit sa carrière s'accélérer aussi vite qu'il déborde sur les côtés de la formation caennaise.

Yann Karamoh est né quatre jours avant la victoire des Bleus à la Coupe du Monde 1998, le jour de la demi-finale France-Croatie. Ses dix derniers mois, il a multiplié les premières fois dans sa jeune carrière. Il a signé son premier contrat professionnel en décembre.

Il est apparu pour la première fois en Ligue 1 lors de la première journée le 13 août face à Lorient avant d'enchaîner sur une première titularisation 6 jours plus tard à Lyon. Il a inscrit son premier but pro à Angers le 21 septembre et ce jeudi il va jouer avec les moins de 19 ans de l'Equipe de France.

"Quand on joue au foot, il faut s'attendre à enchaîner les matchs et les performances et pour l'instant je suis bien dans ma tête"

"C'est vrai que cela va vite, estime Yann Karamoh. Quand on joue au foot, il faut s'attendre à cela : enchaîner les matchs, les performances et pour l'instant je suis bien dans ma tête. Le groupe me soutient bien aussi, le coach également donc c'est l'essentiel pour moi. Après, mon objectif c'est de jouer et de marquer des buts. que ce soit en club ou en sélection, c'est l'essentiel."

"Il a des situations qu'il ne joue pas bien. C'est normal. Par contre, il met le feu" Patrice Garande

Ses débordements à Bordeaux (0-0) ou face à Toulouse (1-0) ont marqué les esprits. Son entraîneur Patrice Garande n'a pas hésité à le titulariser 6 fois en 8 rencontres de championnat.

"Vous découvrez un joueur qui s'appelle Yann Karamoh. Et ça court dans tous les sens, ça va vite et tout. Yann Karamoh a pour moi aussi fait un super match (face à Toulouse). il aurait pu faire encore un meilleur match mais c'est un gamin. Il est tout jeune. Il a des situations qu'il ne joue pas bien. Il a des contrôles qu'il ne fait pas bien mais c'est normal, il apprend. Par contre, il met le feu. S'il est titulaire dans mon équipe, c'est pour ça."

Réécoutez le Normandie Sports sur Yann Karamoh

Partager sur :