Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 : après le maintien du Pau FC, "ç'aurait pu être l'année du gros flop" retient Didier Tholot

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Alors que le Pau FC reçoit Valenciennes ce samedi soir en clôture de sa saison de Ligue 2, les Béarnais assurés du maintien n'ont d'autre objectif que de terminer sur une bonne note. L'entraîneur Didier Tholot est fier de l'énorme deuxième partie de saison de son groupe.

Didier Tholot n'a jamais arrêté de croire au maintien du Pau FC, finalement décroché à une journée de la fin du championnat.
Didier Tholot n'a jamais arrêté de croire au maintien du Pau FC, finalement décroché à une journée de la fin du championnat. © Maxppp - Serge Vialle

De 14 points au soir de la 21e journée de Ligue 2, le Pau FC a l'occasion de boucler sa saison avec 30 points de plus ce samedi soir, à condition de battre Valenciennes (8e) pour la 38e et dernière journée de la saison. L'occasion aussi pour les Béarnais, 15e, de terminer le plus haut possible au classement et de rester invaincus une saison de plus dans leur Nouste Camp. À la veille de ce match, le coach palois Didier Tholot est revenu sur cette saison "pas comme les autres", la toute première du club en Ligue 2, et donc pas la dernière.

Sur la dernière journée : "Ça me ferait chier de finir sur une mauvaise note"

"C'est vrai qu'il y a un peu plus de sérénité, on est satisfait de notre prestation à Toulouse, notamment dans le comportement, l'état d'esprit. Maintenant il reste ce dernier match dans notre stade, où on est invaincu, donc il reste cet objectif important. Je le dis aussi, il y aura peut-être un peu de changement dans l'équipe, des joueurs ont fait beaucoup d'efforts, d'autres beaucoup d'efforts aussi mentalement, en étant remplaçants et en faisant le boulot 5 minutes, dix minutes ou un quart d'heure... C'est donc récompenser humainement ces joueurs mais ça ne veut pas dire qu'on doit être moins performant sur le terrain. Le résultat est important, à nous de bien terminer, ça me ferait chier de finir sur une mauvaise note, vraiment".

Sur la "remontada" des Palois : "Je pense qu'on ne se rend pas compte de l'exploit qu'on vient de faire"

"J'ai eu, pour le dire un peu vulgairement, les couilles de dire, quand on avait 14 points, qu'on allait se maintenir, aujourd'hui on y est. Je suis fier du travail accompli, de mes joueurs, et je pense qu'on ne se rend pas compte de l'exploit qu'on vient de faire. On avait 14 points, pas dans notre stade, sans supporters... Ce n'était pas une saison facile, tout le monde a mis les bouchées doubles, parce que ce n'est vraiment pas facile quand tu est dans la mouise au niveau comptable de tenir, mais tout le monde l'a fait. Finalement ce n'est pas une saison comme les autres, où tu est prêt à tout dans ton stade, depuis une saison, avec le public pour te bouger et les bonnes conditions réunies... C'était l'année du gros danger, du gros flop, c'était le cas à Noël ! D'avoir retourné cette situation, ce n'était pas donné à n'importe quel joueur, n'importe quel groupe, staff, ou n'importe quel club, mais on l'a fait."

Sur les stades vides : "On a donné la possibilité d'une deuxième saison en Ligue 2 avec des supporters"

"Oui c'est dommage de ne pas pouvoir faire la fête ce samedi soir, mais ce qui me rend heureux c'est qu'on a donné la possibilité d'une deuxième saison en Ligue 2 aux supporters, grâce à une fin de saison canon. J'espère beaucoup de monde au stade l'année prochaine, des gens impatients d'y être. On a donné une bonne image, on a montré un esprit « palois » de se battre jusqu'au bout et je pense que ça peut attirer beaucoup de monde. Donc il y a cette satisfaction de pouvoir donner du plaisir aux gens de voir leur équipe qui se bat".

Pau FC / Valenciennes, dernière journée de la saison, c'est à vivre en intégralité ce samedi dès 20 heures avec France Bleu Béarn Bigorre !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess