Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : battue par Brest (2-3), l'ASNL reste barragiste

vendredi 12 avril 2019 à 23:11 Par Pilloni Laurent et Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Une ASNL victime de ses erreurs a été défaite ce vendredi soir par le second du championnat, Brest (2-3). Py (7'), Autret (55') et Charbonnier (59') ont puni les Nancéiens et Sylvain Marveaux auteur d’un doublé (43' et 88'). Nancy reste barragiste malgré la défaite de Sochaux face au Havre (1-3).

Malgré une belle activité, Laurent Abergel n'a pas pu empêcher la défaite de l'ASNL face à Brest.
Malgré une belle activité, Laurent Abergel n'a pas pu empêcher la défaite de l'ASNL face à Brest. © Maxppp - Saucourt Patrice

Nancy, France

L'ASNL  a commis trop d'erreurs pour espérer accrocher le second du championnat, Brest. Battue par une équipe bretonne au sang-froid, 2-3, l'ASNL n'a pas profité de la défaite de Sochaux à domicile contre Le Havre (1-3) et reste scotchée à la 18ème place et en position de barragiste. 

Le match

Pape Paye forfait de dernière minute et la sortie d'El Kaoutari (11') annonçaient une soirée difficile pour l'ASNL. Une impression qui se confirme sur une perte de balle dans les 20 derniers mètres,  Jessy Pi bat Ndy Assembe (7') sur une frappe à ras de terre (0-1). Une entrée en matière plus que difficile pour l'ASNL. Ce début de match catastrophique, les Nancéiens vont le traîner comme un boulet.  Incapable de répondre, l'ASNL voit Charbonnier "manger" une énorme occasion (17').  

Nancy sort enfin de sa torpeur, Vagner amène un peu de folie (21'), ce qui va réveiller un tantinet les hommes d'Alain Perrin, qui vont égaliser par Marveaux (42'), bien servi par Vagner (1-1). Nancy est bien heureux de rejoindre les vestiaires à la mi-temps sur ce score de parité. 

Charbonnier en maillot rose a inscrit son 22ème but face à l'ASNL. - Maxppp
Charbonnier en maillot rose a inscrit son 22ème but face à l'ASNL. © Maxppp - Saucourt Patrice

Bis répétita 

Le début de seconde période ressemble trait pour trait au début de match. Nancy avance à la vitesse d'un tracteur au contraire du TGV brestois qui ne perd pas de temps pour inscrire un deuxième but par Autret à la réception d'un corner de Court (55',1-2). Brest continue de filer à la vitesse grand V et punit Nancy, Charbonnier ne rate pas l'occasion et enroule parfaitement sa frappe (59',1-3).

L'ASNL frôle la correction, Charbonnier est proche du 1-4 (71') et du 1-5 par Mayi (79') contré par Ndy Assembe. Deux coups de chaud qui ont le don de secouer le cocotier nancéien.  Entré en jeu quelques minutes auparavant, Dembelé centre à destination de Marveaux, pour le but de l'espoir (88', 2-3). Picot y croit. L'ASNL pousse, Dembelé rate la cible (93') et Seka de la tête manque la balle du 3-3. 

L'ASNL s'incline, 2-3. Une défaite logique qui met une nouvelle fois en exergue les insuffisances individuelles qui plombent le collectif. La semaine prochaine, Nancy le barragiste s'en va défier la lanterne rouge, le Red-Star, qui reprend espoir après sa victoire à Béziers (1-3).         

Alain Perrin exaspéré

Un résultat qui inquiète Alain Perrin, l'entraîneur de l'AS Nancy Lorraine. Plus que le résultat, c'est le niveau de concentration de ses joueurs qui le préoccupe : 

"On n'est pas assez présents sur le terrain. Il faut ces coups sur la tête que représentent les buts pour être en réaction. On a un esprit coupe mais à retardement. On n'aborde pas les matchs de la bonne façon [...] Les alertes ne suffisent pas, les discussions sont sans effets, on va essayer, on va voir."