Football

Ligue 2 - Benjamin Nivet - " Ce n'est pas forcément ma carte d'identité qui me fera arrêter"

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 29 septembre 2016 à 12:02

A bientôt 40 ans, Benjamin Nivet est toujours performant
A bientôt 40 ans, Benjamin Nivet est toujours performant © Maxppp - Jérôme Bruley

Le 2 janvier prochain, Benjamin Nivet fêtera ses quarante ans. Le Capitaine de Troyes a signé cet été pour une 21e saison pro dont 5 passées au stade Malherbe de Caen. Après la saison catastrophique de Troyes en L1, il ne se voyait pas terminer sur une mauvaise note.

Ce vendredi Benjamin Nivet jouera son 580e match de championnat professionnel à Amiens lors de la 10e journée de Ligue 2. Le Capitaine de Troyes n'a manqué qu'un match depuis le coup d'envoi de sa 21e saison.

A l'intersaison, il a prolongé l'aventure avec Troyes au lendemain d'une saison catastrophique du club champenois en Ligue 1 : 83 buts encaissés et seulement trois matchs gagnés en 38 journées et une relégation (trop) rapidement actée. Il ne se voyait pas stopper sa carrière sur une telle fausse note.

"J'avais envie de continuer et de faire une plus belle saison que la saison dernière qui a été très difficile"

"Je me sentais déjà avant tout bien physiquement. J'avais encore le plaisir d'aller sur un terrain de foot et donc forcément j'avais encore envie de continuer et de faire une plus belle saison que la saison dernière qui a été très difficile."

Le 2 janvier prochain, Benjamin Nivet fêtera ses quarante ans. En attendant, il fait partie du Top 6 des joueurs troyens les plus utilisés. Son secret pour durer?

"On fait les sacrifices pour pouvoir durer. Après, j'ai la chance d'avoir un corps qui me permet d'être toujours performant"

"Ce n'est pas la première fois que l'on me pose la question. On fait les sacrifices en dehors pour pouvoir durer. Après, j'ai la chance d'avoir un corps qui me permet aussi de pouvoir répéter les efforts, d'être toujours performant."

"C'est vrai que j'ai la chance de toujours pouvoir être sur un terrain et je ne m'en prive pas. Je ne me fixe pas de limite. Ce n'est pas forcément ma carte d'identité qui me fera arrêter. Ce sera ma forme et le mental."

Benjamin Nivet est le joueur professionnel le plus âgé en activité en France. Il prouve comme de nombreux autres joueurs qu'après 35 ans, la carrière d'un joueur de football n'est pas forcément fini. Les mentalités ont évoluées.

"On est plusieurs trentenaires à avoir prouvé qu'on pouvait encore jouer à cet âge et être encore performant"

"Je me rend compte depuis 3-4 ans à quoi sert l'expérience. Je me sens vraiment mieux sur un terrain et beaucoup mieux aussi pour faire passer des messages. C'est important aussi d'avoir des anciens pour aider les plus jeunes à grandir. On est plusieurs trentenaires à avoir prouvé qu'on pouvait encore jouer à cet âge-là et être encore performant."

La saison passée, Benjamin Nivet avait retrouvé avec émotion le Stade d'Ornano sous le maillot de Troyes. Joueur du Stade Malherbe de Caen de 2007 à 2012, il avait enchaîné 134 matchs en Normandie. Il continue de surveiller le développement du club d'un œil attentif.

"Le Stade Malherbe de Caen a des ambitions plus haute. j'espère qu'ils vont les obtenir"

"Malherbe est un passage très important dans ma carrière de footballeur et d'homme. Ma troisième fille y est née et j'ai beaucoup d'amis à Caen. Le Stade Malherbe fait partie de ces clubs où j'ai passé de très bon moments. Forcément je suis l'actualité du club. Ce qui a été bien fait, c'est qu'il y a des gens qui sont revenus aux sources. je pense à Xavier Gravelaine et à Alain Cavéglia. Ils sont en train de grandir avec un nouveau centre d'entraînement que j'ai pu voir. Le club a des ambitions plus haute et j'espère qu'ils vont les obtenir."

Réécoutez- Le Normandie Sports consacré à Benjamin Nivet

"