Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : Brest souffle le chaud et le froid à Orléans

vendredi 23 novembre 2018 à 23:18 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

Le premier match nul 0-0 de la saison du Stade Brestois est intervenu lors de la 15e journée de Ligue 2, à Orléans. Malgré une très bonne entame, Brest s'en contente.

Ferris N'Goma a vu son premier but de la saison refuser
Ferris N'Goma a vu son premier but de la saison refuser © Maxppp - La République du Centre

Brest, France

Le match

Comme à Clermont lors de son précédent déplacement, Brest n'a pas gagné un match idéalement commencé. Mais n'a, non plus, pas perdu un match qu'il a eu du mal à terminer. 

Défensivement, le Stade Brestois s'est offert son premier match sans but encaissé depuis Auxerre, le 31 août dernier. L'arrière garde a bien répondu à une équipe orléanaise rugueuse, et Larsonneur a encore joué les sauveurs en remportant un face à face avec Cissokho dans les arrêts de jeu de la seconde période. Le même Larsonneur avait été sauvé, à l'heure de jeu, par sa barre.

Offensivement, les Brestois se sont rarement créés aussi peu d'occasions que ce soir, car ils ont trop souvent, et sans grand succès, cédé à la tentation du jeu long vers Charbonnier puisque la qualité de la pelouse du stade de la source ne leur permettait pas d'appliquer leur jeu habituel. C'est ainsi qu'ils se sont créés leur meilleure occasion du match, par Charbonnier lancé en profondeur après 45 secondes.

Des faits de jeu laissent tout de même quelques regrets. Brest aurait pu profiter d'un pénalty à l'heure de jeu sur l'action du but refusé à N'Goma. Ou l'arbitre aurait dû expulser l'Orléanais Cissokho en fin de première période. 

Le joueur du match 

Dans une rencontre où le jeu n'a pas été flamboyant, il fallait du répondant physiquement. Thomas Ayasse, titularisé à la récupération, a donné sans compter devant la défense. Et il s'est aussi montré devant, car il aurait pu bénéficier d'un pénalty en seconde période.