Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : Brest tombe de haut contre Tours (1-3)

vendredi 2 mars 2018 à 23:21 Par Léo Rozé, France Bleu Breizh Izel

Brest s'est incliné à domicile, vendredi soir, contre Tours (1-3), la lanterne rouge de Ligue 2. Les brestois sont passés complètement à côté de leur match. Inquiétant pour la fin de saison ...

Les brestois sont passés complètement à côté de leur match contre Tours (1-3) vendredi soir à Le Blé.
Les brestois sont passés complètement à côté de leur match contre Tours (1-3) vendredi soir à Le Blé. © Maxppp - Nicolas Créach

Brest, France

Le Stade Brestois n'y était pas du tout vendredi soir, face à Tours (1-3). Les tourangeaux ont cueilli à froid les brestois en ouvrant la marque dès le premier 1/4 d'heure de jeu (Miguel, 13'). Et Tours a tranquillement déroulé en deuxième mi-temps, grâce à un doublé de Mancini (58' et 63')

On a fait un match complètement à l'envers. On a renié nos principes de jeu. Je suis énervé" Anthony Weber, défenseur brestois

Brest n'a jamais fait douter le dernier de Ligue 2. Les brestois n'ont cadré qu'un seul tir. "Ce qui m’inquiète, c'est qu'on ne se crée pas beaucoup d'occasions", confiait l'entraineur brestois, Jean-Marc Furlan, après le match. Après deux succès de rang, le Stade Brestois pensait peut-être réussir facilement la passe de 3. C'est raté.

"Y'a le feu au lac !"

Après cette défaite inattendue, certains joueurs brestois ne cachaient pas leurs inquiétudes pour la fin de saison. "On a juste ce qu'on mérite. Sur certains matchs, on manque de mental. Y'a le feu au lac !" alertait le défenseur Anthony Weber. Le capitaine Bruno Grougi est aussi décontenancé : "Je sais pas ce qu'il se passe. Il y a des choses qu'il faut corriger". 

Il reste 10 journées de championnat et Brest compte 4 points de retard sur les places de barragistes. Mais le plus inquiétant, c'est le niveau de jeu affiché vendredi soir contre Tours. Il faudra se reprendre vite, à Auxerre le 9 mars, pour espérer vivre une fin de saison à enjeu.