Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 - Mathieu Duhamel : "Aider Le Havre à monter serait exceptionnel pour moi"

Caen, France

Deuxième meilleur buteur de l'Histoire du Stade Malherbe de Caen, Mathieu Duhamel a rejoint cette saison Le Havre. Il espère connaître une 2e montée en Ligue 1 après celle obtenue avec Caen. S'il avait fini meilleur buteur de Ligue 2 au sud de la Seine, il souffre de trop connaître le banc au nord.

"J'ai passé les meilleures saisons de ma carrière à Caen"
"J'ai passé les meilleures saisons de ma carrière à Caen" © Radio France - Olivier Duc

Comment allez-vous?

Ca va bien, très bien même. Malgré la défaite de ce week-end (face à Nancy 1-3), on sait très bien que rien n'est joué bien au contraire. Il faut juste que tout le monde reste dans un bon état d'esprit. Après c'est sûr qu'on peut avoir des regrets par rapport à la Iere mi-temps : Dix minutes de flottement et trois buts. Ça laisse des regrets mais il reste quatre matchs et on sait que si les quatre matchs se terminent par des bons résultats, on y sera.

"On sait que si les quatre derniers matchs se terminent par de bons résultats, on y sera"

C'est la 2e fois que vous vous retrouvez en position de faire remonter un club de football normand en Ligue 1.

Avec Caen, cela s'était très bien passé à la fin. Une super deuxième partie de saison avec une montée au bout et le titre de meilleur buteur, je ne pouvais pas rêver mieux. Maintenant j'espère faire de même ici et aider l'équipe à monter en Ligue 1. Ça serait exceptionnelle pour moi qui suis natif de Normandie.

"Avec Caen, cela s'était très bien passé à la fin. Une super deuxième partie de saison avec une montée au bout et le titre de meilleur buteur, je ne pouvais pas rêver mieux."

C'est ce projet du repreneur du Hac, Vincent Volpe, qui vous a séduit et fait venir ici?

Oui, c'est le nouveau projet qui m'a intéressé sinon je ne serais pas venu. J'avais des propositions de Ligue 1. Là, j'ai vu qu'il y avait un projet costaud avec quatre ans de contrat à la clé. A mon âge, ce n'est pas négligeable non plus, à côté de ma famille. Mon ambition, ce n'est pas de rester en Ligue 2, c'est de monter en Ligue 1.

"J'avais des propositions en Ligue 1. Là, j'ai vu qu'il y avait un projet costaud."

Vous pouvez apporter votre expérience dans cette course à la montée, dans ce moment-clé de la saison?

C'est vrai que nous, joueurs un peu plus expérimenté, on apporte notre expérience : ne pas lâcher, c'est un travail mental énorme à ce moment de la saison. C'est pour cela qu'il faut remettre tout le monde tout de suite dans le travail malgré la défaite de ce week-end puisque rien n'est joué et que tout encore possible. Avec Caen, en Iere partie de saison, on était 7e et on a fini 3e avec une deuxième partie de saison exceptionnelle. Il serait bien de faire la même chose ici.

Avec le stade Malherbe de Caen, la saison de la montée, vous aviez fini meilleur buteur alors qu'au Havre, vous avez l"émergence d'un autre buteur, Lys Mousset (11buts).

Cela n'a rien à voir avec Lys Mousset. Si aujourd’hui j'en suis là, c'est que je suis arrivé ici en fin de mercato. Ça a plutôt pas mal commencé. Je me suis blessé pratiquement aussitôt. Je suis revenu. J'ai eu la passe où cela se passait très bien avec Christophe Revault. J'ai enchaîné les buts et les passes décisives.

Le nouveau coach est arrivé (Bob Bradley), ça a été compliqué pour moi. Sa vision du foot n'était pas la même que celle que l'on m'avait enseigné par exemple à Caen. Elle est peut-être moins avec mon profil de jeu et plus pour le profil de Lys Mousset. C'est surtout ça en fait.

Aujourd'hui le coach fait ses choix par rapport à sa vision du football. Aujourd’hui, je suis un joueur qui travaille mais qui est avant tout un joueur de surface. J'ai beaucoup travaillé à ce niveau-là, j'ai marqué beaucoup de buts à Caen. Mon profil lui plaît peut-être moins que celui de Lys, tout simplement, qui est un joueur beaucoup plus costaud et puissant. Après je le respecte. Aujourd'hui je suis dans un état d'esprit collectif et mon seul objectif c'est qu'on monte en Ligue 1.

"Le nouveau coach est arrivé (Bob Bradley), ça a été plus compliqué pour moi. Sa vision du foot n'était pas la même que celle que l'on m'avait enseigné par exemple à Caen."

Vous vous attendiez à voir le Havre être cette saison dans la course à la montée?

Sincèrement, on l'espérait. Je ne sais pas si on l'attendait.Maintenant avec tous les chamboulement qu'il y a eu cette saison au Havre, sincèrement au fond on se dit que ce serait vraiment exceptionnel de monter cette année. Parce qu'il y a eu tellement de changement autant dans les joueurs, le président, les entraîneurs...Si on compte Christophe Revault on a eu trois entraîneurs dans la même saison...un nouvel effectif, quasiment.  On a eu énormément de changements mais on a su s'adapter et ce qui prouve qu'on est une bonne équipe.

"Ce serait vraiment exceptionnel de monter cette année. Parce qu'il y a eu tellement de changement autant dans les joueurs, le président, les entraîneurs...Si on compte Christophe Revault on a eu trois entraîneurs dans la même saison."

Des supporters de Caen aimeraient une montée du Hac pour retrouver la saveur des derbys.

Je pense que c'est une bonne chose. Ca me ferait énormément de plaisir de retourner là-bas en Ligue 1. Maintenant eux y sont et nous pas encore. La Ligue 2, ce n'est pas facile, je suis bien placé pour le savoir. Ca a été une lutte acharnée aussi avec Caen donc voilà, il reste quatre matchs. Il faut se donner à fond sur ces quatre matchs.

"Ça me ferait énormément plaisir de retourner là-bas en Ligue 1. Maintenant eux y sont et nous pas encore."

Vous avez joué et vécu dans les principales villes de Normandie (Rouen, Caen, Le Havre). Où fait-il mieux vivre?

(sourire) A la base, je suis de Rouen et ma famille est de Rouen. Maintenant, sincèrement, ici les supporters m'apprécient. je les apprécie également. A Caen on m'a apprécié voilà... Après certaines personnes ont eu la mémoire courte. Parce que si on est monté en Ligue 1, j'y ai largement contribué et les gens après ont oublié même si j'ai quand même mis dix buts en Ligue 1 la saison passée.

Malheureusement pour moi, à ce moment-là, quand j'ai mis les six buts en première partie de saison avec Caen, on était dernier du classement. Donc on n'a pas trop fait attention à moi à ce moment-là, mais aujourd'hui regardez le meilleur buteur de Caen, c'est Andy Delort. Il est à dix buts également sauf que lui il a pratiquement joué tous les matchs alors que moi j'ai été blessé presque trois mois dans la saison.

Donc aujourd'hui, si on doit faire des comparaisons...pourtant Andy c'est quelqu'un que j'adore, c'est un super-joueur mais cela prouve aussi que je n'étais pas aussi mauvais qu'ils le pensaient peut-être à la fin même si en deux ans et demi je suis quand même le 2e meilleur buteur de l'Histoire de tout le club de Caen mais bon. Certaines personnes de ce milieu-là ont un peu la mémoire courte. Tant pis. Cela fait partie du sport malheureusement. En tout cas maintenant je suis ici, je m'y sens bien et les gens qui entourent le club sont des gens bien. Les supporters et la ville méritent que ce club remonte en Ligue 1.

"Si on est monté en Ligue 1, j'y ai largement contribué. Les gens après ont oublié même si j'ai quand même mis dix buts en Ligue 1 la saison passée (...) Aujourd'hui regardez le meilleur buteur de Caen, c'est Andy Delort. Il est à dix buts également (...) Cela prouve que je n'étais pas aussi mauvais qu'ils le pensaient peut-être à la fin."

Vous éprouvez encore quelques regrets par rapport à Caen ou vous êtes passé à autre chose? Vous reviendrez avec plaisir à Caen?

Je reviendrais avec plaisir, ça c'est sûr. J'ai pris énormément de plaisir là-bas. Les meilleures saisons de ma carrière, je les ai passé là-bas. Ce n'est pas encore fini mais pour l'instant j'ai passé les meilleures saisons de ma carrière là-bas. J'aime beaucoup le staff de là-bas : Jean Marc Branger, Jean Marie Huriez et le coach Patrice Garande. Ils resteront toujours dans mon coeur et Patrice Garande entre-autre. C'est quelqu'un qui m'a énormément apporté et que j'aime énormément. Du fond du coeur, moi je suis quelqu'un comme cela, je parle avec les sentiments. je suis quelqu'un d'affectif et c'est quelqu'un que j'aime énormément.

"Les meilleures saisons de ma carrière, je les ai passé là-bas (à Caen)"

Aujourd'hui vous êtes dans le dur, dans une période de doute?

Je ne joue pas trop, alors la période de doute... oui et non puisque de toute façon je ne suis pratiquement pas titulaire mais après vous savez, j'ai eu une passe à Caen où je n'ai pas marqué pendant sept-huit matchs où Patrice Garande me faisait travailler tout seul et me parlait énormément pour me redonner la confiance. Ici, ce n'est pas le cas. Sauf qu'un joueur de foot,  c'est beaucoup le mental. Et ça il ne faut pas l'oublier et surtout un avant-centre. Ca marche énormément avec le mental.

Ici, ce n'est pas que le coach ne le veut pas, c'est que la communication est compliquée puisque l'on ne parle pas la même langue. C'est difficile. Je pense que cela fait une grosse différence du coup, puisque j'ai mis 24 buts à Caen et ce n'est pas pour rien l'année de la montée. Et pour moi, il n'y a pas de hasard. Aujourd'hui j'ai marqué partout où je suis passé, c'est qu'il y a une raison. On ne peut pas me l'enlever. Les statistiques, c'est ici et ça restera.

"j'ai eu une période à Caen où je n'ai pas marqué pendant 7-8 matchs, où Patrice Garande me faisait travailler tout seul et me parlait énormément pour me redonner la confiance. Ici, ce n'est pas le cas."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess