Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2, football : Le FC Metz tient sa première victoire à Sochaux

samedi 8 août 2015 à 2:09 Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord

Ce vendredi soir, à l’occasion de la 2ème journée de la L2, malgré une chaleur étouffante, le FC Metz s’est imposé à Sochaux (0-1). Dominateurs et réalistes en première période, les messins ont souffert après la pause, mais ont gardé ce mince et précieux avantage.

Le stade Bonal à Sochaux
Le stade Bonal à Sochaux © Maxppp

Une température de 33 degrés relevée au coup d’envoi. Le stade BONAL est une véritable fournaise et ce sont les sochaliens qui vont les premiers se brûler les doigts. Dès la première minute de jeu, l’argentin Juan Kaprof, titulaire pour la première fois hier avec le FC Metz, subtilise le ballon au sochalien Collaco d’un tacle rageur. Yéni N’Gbakoto récupère l’offrande et la transmet à Baldé qui sert idéalement Kévin Lejeune dans la surface de réparation pour l’ouverture du score lorraine (0-1) .

Sochaux assommé

Cette ouverture de la marque crispe le FC Sochaux qui se montre inoffensif jusqu’à la pause. Les messins s’appuyant sur une bonne maitrise du jeu survolent les débats mais la finition fait encore défaut. Peu de temps avant la mi-temps, l’attaquant Amido Baldé rate le coche pour doubler la marque

Metz recule mais ne craque pas

Après la pause, c’est le FC Metz qui évite de peu le coup de chaud. Sochaux change de tactique et se rue à l’attaque. Les grenats campent devant leur défense et les occasions doubiennes se multiplient. Heureusement, dans les cages lorraines, le jeune, Thomas Didillon, 20 ans, refroidit les ardeurs adverses, en détournant ou stoppant 4 ballons très dangereux . Sochaux est écœuré et reconnaît sa défaite. Ce succès messin au Stade Bonal est seulement le 4ème depuis 1932. C’est aussi le premier en compétition officielle pour le nouveau coach belge du FC Metz, José Riga qui a apprécié les 2 visages de son équipe : Joueuse puis combative. Peut-être la clé de la réussite en L2. Au classement, après 2 journées, le FC Metz totalise 4 points. Prochain match, ce mardi, sur la pelouse du Paris FC, pour le compte du premier tour de la Coupe de la Ligue.