Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

Ligue 2 - Havre AC : des comptes dans le vert, mais pour combien de temps ?

mercredi 13 mars 2019 à 16:38 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La DNCG a publié, ce jeudi, son rapport financier pour la saison 2017/2018, concernant les clubs de football de Ligue 1 et de Ligue 2. Le HAC présente des comptes positifs, qu'il doit en grande partie aux ventes importantes de joueurs réalisés ces derniers mois.

Vincent Volpe va devoir trouver des solutions pour faire rentrer de l'argent au club
Vincent Volpe va devoir trouver des solutions pour faire rentrer de l'argent au club © Maxppp - Emmanuel Lelaidier

Le Havre - France

Comme quatorze clubs en Ligue 2, et quinze en Ligue 1, le Havre AC affiche un résultat net bénéficiaire, au terme de la saison 2017/2018, à hauteur de 4,6 millions d'euros. Un chiffre positif dû en grande partie aux recettes sur les ventes de joueurs comme Rafik Guitane (Rennes) et Ferland Mendy (Lyon), puisque le résultat des opérations de mutations (plus value / transferts) s'élève à 16,2 millions d'euros

Sans cela, la donne aurait été bien différente. En effet, le club normand présente un résultat d'exploitation négatif : 10,5 millions d'euros de déficit. Il faut dire que les dépenses ont beaucoup augmenté, notamment la masse salariale. Le doyen a déboursé plus de 12 millions d'euros, charges comprises, pour rémunérer son personnel, la saison dernière. 

Des perspectives inquiétantes ? 

Ainsi, alors que le HAC a réalisé le meilleur résultat net de Ligue 2 au terme de l'exercice précédent, il pourrait livrer un bilan beaucoup moins réjouissant, la prochaine fois, à moins de monter en Ligue 1. Pourquoi ? Parce qu'à priori, le club ne pourra pas compter sur la vente de joueurs à forte valeur marchande, lors du prochain mercato estival, comme c'est le cas depuis l'arrivée du président Vincent Volpe. 

Autre problématique, le remplissage du stade : la saison dernière, moins d'un million d'euros ont été engrangés en "recettes matches" (967.000 euros), situant le club derrière Lens , Troyes, Lorient, Brest, Nancy ou encore Nîmes. Là non plus, l'avenir ne s'annonce pas forcément rose, dans la mesure où les ciel et marine réalisent actuellement la pire affluence moyenne depuis la création du Stade Océane, avec quelques 6.500 spectateurs cette saison. 

Les limites du projet ?

Arrivé en 2015, Vincent Volpe a développé plusieurs branches du club et a considérablement renforcé le service marketting / commercial, notamment, persuadé de ne pas avoir mis la charrue avant les bœufs. Par exemple, des stages aux Etats-Unis ou encore un hôtel ont vu le jour, et les effectifs ont grossi concernant le personnel du club. Pour équilibrer les comptes, le président a notamment misé sur une montée rapide en Ligue 1 et, en attendant, sur la vente de joueurs issus du centre de formation. Un projet qui risque d’atteindre ses limites si le HAC ne monte pas et s’il ne dispose pas chaque été de joueurs à vendre

Bilan financier du HAC pour la saison 2017-2018 - Aucun(e)
Bilan financier du HAC pour la saison 2017-2018 - DNCG

A noter que le bilan de QRM, qui évoluait en Ligue 2 la saison précédente, est lui aussi bénéficiaire : + 621.000 euros, après impôts. Le club a récupéré 7,5 millions d'euros (produits d'exploitation) et en a dépensé 6,7 millions (charges d'exploitation).