Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ligue 2 (J1) : le DFCO est-il vraiment favori cette saison ?

Par

Face au FC Sochaux, lundi 26 juillet 2021, le DFCO entame son championnat de Ligue 2. Avec l'arrivée rapide d'une dizaine de renforts, Dijon fait figure de "favori" cette saison pour les observateurs. Au point d'être comparé au PSG ... pour la Ligue 2.

Le DFCO semble armé pour viser le haut du classement en Ligue 2 Le DFCO semble armé pour viser le haut du classement en Ligue 2
Le DFCO semble armé pour viser le haut du classement en Ligue 2 © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

Le DFCO démarre sa saison en Ligue 2 lundi 26 juillet 2021, à 20h45, face au FC Sochaux Montbéliard. Même s'il peut paraître surprenant, cet horaire fait partie des "mieux exposés" - avec le samedi 15 heures. Pourquoi ? Parce qu'à l'aube du championnat, le DFCO fait figure de favori pour une remontée immédiate pour certains observateurs, comme par exemple l'entraîneur de Troyes , Laurent Batlles. Un homme qui s'y connaît, puisqu'il vient tout juste d'être promu en Ligue 1. 

Publicité
Logo France Bleu

Le DFCO, PSG de la Ligue 2 ? 

Il n'est pas le seul technicien à voir le DFCO au dessus du lot. "Dijon en Ligue 2, c’est le PSG en Ligue 1", a par exemple déclaré au site MaLigue2 Bruno Irles, l'entraîneur de QRM - Quevilly-Rouen-Métropole. Daniel Congré en Sergio Ramos ? Jessy Pi en Georginio Wijnaldum ? Traoré en Hakimi ? Et que dire de Valentin Jacob, le "Neymar Poitevin" ? Ou de Mickaël Le Bihan, "L'icardi de Ploemeur" ? Relativement, la ressemblance est flagrante. 

loading

Sans ironie, comme pour le PSG mais à l'échelon de la L2, l'effectif du DFCO impressionne. Un mélange d'expérience (Congré, Pi, Le Bihan, Benzia, Reynet), de jeunesse (Y. Soumaré, Ahlinvi, Rocchia, B.Soumaré, Scheidler) et surtout de talent(s), le tout dans un centre d'entraînement tout neuf. Les planètes semblent alignées, en tout cas sur le papier.

"Il ne faut pas abuser" 

Dans les rangs du DFCO, on ne s'enflamme pas, bien contraire. Le gardien Baptiste Reynet s'amuse de cette comparaison avec le PSG : "Il ne faut pas abuser. Il faut rester à notre place, lucides, humbles. C'est bien de jouer des joueurs de qualité, mais si ça ne se retranscrit pas sur le terrain, ça ne sert à rien. De dire qu'on est le PSG, c'est un peu déconner". Il faut dire qu'à la différence du PSG, qui écrase la Ligue 1 - sur le plan économique en tout cas, pour la saison dernière - le DFCO se situe dans la moyenne du championnat en termes de budget, avec environ 15 millions d'euros. 

L'entraîneur David Linarès, lui, n'entre même pas dans le débat. "Que les adversaires nous placent en favori, ce n'est pas le plus important, le plus important c'est ce qu'on va dégager sur le terrain". Avant de se comparer ou de parler de résultats, il préfère se concentrer sur le développement d'une "dynamique", d'un "projet de jeu", d'une "identité". Trois notions essentielles pour atteindre l'objectif fixé par le président Olivier Delcourt , remonter d'ici trois ans. Ou, "rêvons plus grand", dès cette saison? 

DFCO - Sochaux, 1ère journée de Ligue 2 (et retour du public au stade), en intégralité sur France Bleu Bourgogne. Coup d'envoi 20h45, avant-match dès 20h30 ! 

loading
loading
Publicité
Logo France Bleu