Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Ligue 2 (J12) - Avant AJA-Valenciennes : début d'un marathon de 6 matches en même pas 4 semaines

-
Par , France Bleu Auxerre

Début d'un marathon de rencontres pour l'AJA qui veut rester dans le Top 5, la question du turnover, et un adversaire en petite forme dont il faudra se méfier : voici ce qu'il faut savoir sur AJA-Valenciennes (12e j. L2) ce samedi à 19h, à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Auxerre.

Respectivement meilleur buteur et passeur de L2, Mickaël Le Bihan et Hamza Sakhi veulent enchaîner avec l'AJA une 3e victoire de suite face à Valenciennes ce samedi (12e j. L2) à l'Abbé-Deschamps (coup d'envoi 19h) pour rester accroché au Top 5.
Respectivement meilleur buteur et passeur de L2, Mickaël Le Bihan et Hamza Sakhi veulent enchaîner avec l'AJA une 3e victoire de suite face à Valenciennes ce samedi (12e j. L2) à l'Abbé-Deschamps (coup d'envoi 19h) pour rester accroché au Top 5. - Crédit photo : AJA

Un marathon de matches pour l'AJA jusqu'à Noël

6 matches en même pas 4 semaines : Valenciennes, Le Havre, Niort, Nancy, Pau et Dunkerque. Voilà le programme copieux qui attend l'AJA jusqu'à Noël pour le championnat de Ligue 2, de la 12e à la 17e journée. Les Icaunais, 4e provisoirement avec 19 points (Troyes et Niort, à portée de fusil avec respectivement 18 et 17 unités, ont un match en moins) après leur éclatante victoire sur la pelouse du leader, le Paris FC (3-0), vont vivre un moment charnière de leur saison. L'an passé, entre la 11e et la 19e journée, ils n'avaient gagné aucune rencontre (5 nuls, 4 défaites).

Face au VAFC dans un Abbé-Deschamps toujours à huis clos, l'AJA, meilleure attaque du championnat (21 buts), voudra confirmer sa belle forme : 4 matches de suite sans perdre (3 victoires, 1 nul). 4, comme le nombre de succès d'affilée à domicile, ce qui n'est pas arrivé depuis la saison 2009/2010. L'Abbé-Deschamps est devenue une forteresse imprenable après 2 revers consécutifs en début de saison (0-3 contre Sochaux à la 1ère j. et 0-1 face à Clermont pour la 3e j.). Et c'est notamment sur cette force à la maison (3e meilleure équipe à domicile, meilleure attaque) que le coach auxerrois Jean-Marc Furlan veut s'appuyer.

"Compte tenu de la compétences des équipes sur le plan défensif dans le monde, et de l'aspect athlétique des footballeurs, tu t'aperçois qu'il y a environ 40% de victoires à domicile. Arriver à bâtir une équipe performante à la maison, c'est le plus dur", insiste le technicien icaunais. "Il faut être innovant, prendre des risques, être plus haut sur le terrain. En général, les équipes qui accèdent au plus haut niveau, que l'on parle des 10 premiers de Ligue 1 ou celles qui veulent y monter, elles sont compétentes à domicile. Quand tu joues à l'extérieur, tu arrives toujours à grapiller un petit point par-ci, par-là... Mais quand tu y arrives chez toi, c'est parce que tu as plus de qualités générales. Lorsque tu arrives à être performant à domicile, le reste, c'est fluide."

L'AJA sans Touré ni Fortuné, et un effectif à faire tourner

Face à Valenciennes, l'AJA affichera deux absences de poids. Celle du milieu de terrain Birama Touré est un gros coup dur pour les Icaunais. Le Malien, excellent contre le Paris FC et rouage essentiel de l'équipe concoctée par Jean-Marc Furlan, est blessé à la cheville, comme contre Amiens, ce qui l'avait privé du match de la 10e journée remporté 2-1 aux dépens des Amiénois. Le récupérateur-sentinelle, qui a subi "des infiltrations au cours de la semaine", sera indisponible "1 ou 2 semaines" a précisé Jean-Marc Furlan, qui devrait reconduire son schéma préférentiel en 4-1-4-1 avec Alexandre Coeff en lieu et place de Birama Touré. L'attaquant Kévin Fortuné, en soins à cause d'une blessure à la cuisse, reviendra "la semaine prochaine".

Ousoumane Camara, Alec Georgen, Ji Xiaoxuan n'ont pas été retenus sur choix du coach. Tout comme le jeune (17 ans) Nicolas Mercier. L'ailier droit, qui flambe avec la réserve en N2 (3 buts et 1 passe décisive en 8 matches) et a récemment signé pro, était notamment présent pour le dernier entraînement avec l'équipe première. Le milieu de terrain François Bellugou fait lui son retour dans le groupe. Et Gauthier Hein, prêté à Valenciennes l'an passé par Metz, pourrait être titulaire, histoire de lui redonner de la confiance (aucun but ni passe décisive, 5 titularisations sur 9 rencontres disputées).

Et avec le marathon de match qui arrive, se pose la question du turnover au sein de l'équipe. Les entrées des remplaçants n'ont jamais été des plus concluantes, hormis quelques exceptions comme le but victorieux de Yanis Begraoui à Châteauroux ou encore les prestations de Sonny Laiton pour remplacer en cours de jeu Donovan Léon dans la cage à Sochaux et Rodez. "Les changements se font à dose homéopathique", détaille Jean-Marc Furlan. "J'aurais préféré utiliser plus de joueurs, que tout le monde participe et soit content. Ce qui est intéressant dans un projet, c'est comment tu concernes d'autres personnes" pour faire face en cas de blessures ou de suspensions.

"Peut-être que dans les matches à venir, d'autres garçons seront sollicités pour voir si on est capables de pérenniser nos résultats alors que l'on bouge l'effectif", ajoute l'entraîneur icaunais, "très sincèrement satisfait" de la copie rendue par ses remplaçants, qui "jouent le jeu". "C'est un des paramètres qui explique que l'on a quelques points de plus par rapport au passé à la 11e journée. On fera le bilan après les 6 rencontres qui arrivent pour voir si, avec le turnover, on est capables de continuer à engranger, au lieu d'aligner les 10 mêmes joueurs de champ comme on l'a fait par le passé."

Et le coach auxerrois de préciser : "Je ne dis pas que je vais te mettre 11 joueurs différents, évidemment. Mais pourquoi pas un turnover de 2, ou 3 joueurs. Mais ce qui me fait un peu peur, ce sont les blessures, et la crise sanitaire. On a un effectif réduit, 20 garçons plus 3 gardiens, ce n'est pas non plus énorme. Mais le turnover peut te permettre de savoir quel statut tu as et si tu peux maintenir ton niveau de compétences, ou pas."

Le VAFC, en petite forme mais attention aux Nordistes

Le VAFC n'est que 11e mais compte seulement 4 points de moins que l'AJA. 1 défaite seulement sur ses 5 derniers matches... Mais 1 victoire dans cette série, et 3 nuls. Un peu de surplace en ce moment donc pour l'équipe d'Olivier Guégan, équilibrée (13 buts marqués, 13 buts concédés), et qui pourra s'appuyer sur un Baptiste Guillaume dangereux cette saison (3 buts en 7 rencontres) malgré ses 4 matches de suspension en début de saison. Il faudra aussi se méfier du jeune milieu de terrain axial, Noah Diliberto (19 ans), déjà auteur de 3 passes décisives et très bon sur phases arrêtées.

"Comme Valenciennes est 10e (11e, en réalité) et nous, 4e ou 5e, c'est un défi pour eux" pose Jean-Marc Furlan. "C'est une équipe qui a beaucoup de caractère et d'engagement physique. Elle peut jouer sur deux systèmes tactiques en fonction de l'adversaire, soit en 3-5-2 soit en 4-4-2 losange. Et elle est aussi capable d'attaquer. Ce qu'on n'a pas réussi à Toulouse, ils ont su le faire", en référence à la victoire 5-4 du VAFC au Stadium lors de la 10e journée. Avec un quadruplé de son latéral droit et capitaine Joffrey Cuffaut !

"Ils en ont mis 5 ! C'est fou, ça fait peur..." sourit, admiratif, le coach de l'AJA. "Mais c'est un challenge important qui va nous permettre de relever notre capacité à garder notre niveau de jeu, et notre exigence, aussi." Surtout, battre les Nordistes permettrait aux Auxerrois de signer une 3e victoire consécutive en Ligue 2. Ce qui n'est pas arrivé depuis la période décembre 2018-janvier 2019.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess