Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Ligue 2 (J17) - Dunkerque-AJA : égaler le record d'invincibilité en championnat et finir 2020 sur le podium

-
Par , France Bleu Auxerre

L'AJA qui peut égaler son record d'invincibilité en championnat, Autret absent à Dunkerque et un promu nordiste qui va aller "à la guerre contre Auxerre" : voici ce qu'il faut savoir sur Dunkerque-AJA (17e j. L2) ce mardi à 20h, à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Auxerre.

Les Auxerrois peuvent égaler leur record d'invincibilité en L2 (10 matches) s'ils venaient à ne pas perdre à Dunkerque ce mardi (17e j. L2) au stade Marcel-Tribut (coup d'envoi 20h). Ils pourraient même intégrer le podium avant la trêve.
Les Auxerrois peuvent égaler leur record d'invincibilité en L2 (10 matches) s'ils venaient à ne pas perdre à Dunkerque ce mardi (17e j. L2) au stade Marcel-Tribut (coup d'envoi 20h). Ils pourraient même intégrer le podium avant la trêve. - Crédit photo : AJA

L'AJA peut égaler son record d'invincibilité

Enfin, le marathon de 6 matches en même pas 1 mois s'achève ce mardi à 20h chez le promu Dunkerque pour les Icaunais. Un marathon pour l'instant pas trop mal négocié (2 victoires contre Niort et Pau, 3 nuls face à Valenciennes, Le Havre et Nancy) avec une dernière ligne droite qui pourrait bien lui offrir de jolis cadeaux avant les fêtes. En cas de faux pas de Toulouse (3e, 28 points) et de Grenoble (2e, 31 points) au soir de cette 17e journée de Ligue 2, et si elle revient du Nord avec un résultat positif, l'AJA (4e, 28 points) peut s'installer sur le podium pour conclure 2020 en beauté.

Autre objectif en ligne de mire : les Ajaïstes ont l'occasion, s'ils ne perdent pas à Dunkerque, d'égaler le record d'invincibilité du club en championnat depuis la descente, en 2012, soit 10 matches d'affilée sans défaite. Une série déjà établie lors de l'exercice 2014/2015, sous la coupe de Jean-Luc Vannuchi (4 victoires, 6 nuls), au cours de laquelle les Auxerrois avaient oscillé entre la 9e et la 7e place (l'équipe finira 9e au bout de la saison). Autre équipe, autre époque, autre dynamique. Mais ce record, l'entraîneur auxerrois actuel Jean-Marc Furlan dit ne pas en avoir entendu parler jusqu'à présent. 

"Je ne savais pas ! Vous faîtes bien de me le dire, parce que je ne suis jamais au courant de ce genre de choses", sourit le technicien icaunais. "Je regarde le classement uniquement à la 38e journée. Je ne sais même pas qui est premier, qui est dernier... Tout ça m'intéresse très peu." Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, pour Jean-Marc Furlan, la chasse au record n'est pas un objectif en soit. Ce serait même contre-productif. "Quand tu commences à voir les choses de façon comptable, ça ne parle pas à l'athlète de haut niveau." Et le coach l'AJA de donner un exemple concret : "Chaque fois que des présidents de clubs ont voulu mettre en place des primes de matches pour motiver sur le plan financier les joueurs, ça n'a jamais marché. Je l'ai vu dans certains clubs où je suis passé ou bien des amis qui font partie des plus grands me l'ont raconté. Des primes pour tel nombre de victoires de suite, etc. 

"Il y a des études élaborées à l'étranger qui ont prouvé que ça ne marque pas le cerveau d'un sportif de haut niveau, poursuit l'entraîneur. Ce qui va le marquer, ce sont les habitus (chez le sociologue Pierre Bourdieu, il s'agit de la manière d'être, l'ensemble des habitudes ou des comportements acquis par un individu, un groupe d'individus ou un groupe social), psychologiques, mentaux, techniques et tactiques. C'est comment tu vas lui donner des ressources pour qu'il soit capable de se confronter à des oppositions de très haut niveau, des compétences de jeu, de football... C'est ça qui fait la différence."

Gagner ou du moins ne pas perdre chez le promu Dunkerque permettrait tout de même de passer les fêtes sereinement avant d'enchaîner sur un calendrier dantesque, à partir de janvier.

Touché au dos, Mathias Autret n'est pas du voyage

C'est le gros coup dur côté AJA pour ce déplacement à Dunkerque : l'un de ses maîtres à jouer, Mathias Autret (6 buts, 4 passes décisives), ne sera pas sur le terrain ce mardi soir. Celui qui a été titulaire à chaque match depuis le début de la saison, taulier sur le terrain et en très grande forme depuis fin octobre (5 buts et 3 passes décisives sur les 9 dernières rencontres) souffre du dos et ne fait pas partie du groupe auxerrois pour cette rencontre, tout comme le latéral gauche Quentin Bernard (suspendu), le latéral droit Alec Georgen ainsi que les milieux offensifs Ji Xiaoxuan et Nicolas Mercier (choix du coach).

Un groupe élargi, de 20 joueurs, et 3 gardiens dont le jeune (19 ans) Théo de Percin. Et qui voit le retour du défenseur central Gautier Lloris, remis de ces soucis musculaires, lui qui n'avait plus joué depuis la 13e journée au Havre, malheureux auteur du but contre son camp de l'AJA (1-1). Autre retour, celui du milieu box-to-box Ousoumane Camara, dont le dernier match disputé remonte à la 1ère journée (défaite 2-0 à domicile contre Sochaux), et qui n'avait plus été convoqué depuis mi-septembre. Malgré le départ en avion le jour-même (il en a la phobie), le relayeur-meneur de jeu et meilleur passeur du championnat (6 passes décisives) Hamza Sakhi fait bien partie du groupe. Et Mickaël Le Bihan, dont le genou grince un peu en cette fin d'année, est là aussi.

L'absence d'Autret va-t-elle obliger Jean-Marc Furlan à revoir ses plans ? Seule certitude, Kenji-Van Boto sera aligné latéral gauche en lieu et place de Quentin Bernard. Faut-il simplement le remplacer poste pour poste par Axel Ngando, à l'aise en 8-10, ou passer en 4-2-3-1, avec Alexandre Coeff aux côtés de Birama Touré au milieu de terrain ? Et faut-il préserver les joueurs sous la menace d'une suspension en cas de carton jaune (Jubal, Aly Ndom, Hamza Sakhi et Mickaël Le Bihan) ? Le coach s'interrogeait encore en conférence de presse d'avant-match. "J'aurais aimé faire un peu de turnover, mais ça ne va pas être facile par rapport à la forme des joueurs et aux blessures. Je m'interroge pour savoir quelle sera la meilleure stratégie, pour peut-être avancer dans une autre configuration de composition d'équipe."

Dunkerque, promu blessé mais qui va tout donner

D'autant que Dunkerque ne s'avance pas en victime expiatoire. 12e de Ligue 2 avec 20 points, l'USLD sort de 2 défaites, à Grenoble (0-4) et à domicile contre Caen (2-3). Et les Nordistes ont déjà prévenu, à l'image de leur milieu offensif Guillaume Bosca, juste après le revers face aux Caennais : "On va mettre le bleu de chauffe, aller à la guerre contre Auxerre et prendre des points." En conférence de presse d'avant-match, l'attaquant Malik Tchokounté a lui aussi mis en garde : "La série d’Auxerre va s’arrêter et j’espère que ce sera ici." Le coach dunkerquois Fabien Mercadal était également en mode guerrier : "On ne peut pas se permettre de gérer, on donnera tout face à Auxerre !"

Alors que les Dunkerquois n'ont gagné qu'1 match sur leurs 5 dernières rencontres, "ce ne sera pas un match facile", reconnaissait Jean-Marc Furlan. "Dunkerque sort de résultats négatifs mais il n'en reste pas moins que c'est une équipe très athlétique et très forte en contre." L'USLD, qui avait aligné un 4-4-2 assez offensif lors de son dernier match, devrait revenir à son habituel 5-3-2 face aux Icaunais.

Une formation qui devrait aligner une vieille connaissance de l'AJA : l'attaquant Cheick Fantamady Diarra, meilleur buteur de l'USLD (5 buts en 10 rencontres) et qui a notamment évolué dans l'Yonne durant cette fameuse saison 2014/2015, celle du record d'invincibilité des Icaunais en L2 et de la finale de la Coupe de France perdue face au PSG (0-1). En espérant que le Malien ne se rappelle pas aux bons souvenirs de son ancien club...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess