Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Ligue 2 (J18) - AJA-Caen : un début 2021 dantesque pour les Icaunais

-
Par , France Bleu Auxerre

Un début de calendrier 2021 de folie pour les Auxerrois qui démarre contre Caen, un groupe icaunais avec des suspendus, et un adversaire caennais amoindri : voici ce qu'il faut savoir sur AJA-Caen (18e j. L2) ce mardi à 20h, à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Auxerre.

L'AJA entame un nouveau marathon de rencontre (11 matches en 8 semaines et ça débute contre Caen (18e j. L2) au stade Abbé-Deschamps (coup d'envoi 20h).
L'AJA entame un nouveau marathon de rencontre (11 matches en 8 semaines et ça débute contre Caen (18e j. L2) au stade Abbé-Deschamps (coup d'envoi 20h). - Crédit photo : AJA

5 équipes du Top 7 sur les 6 prochains matches : hormis le dernier Châteauroux (20e journée de L2), l'AJA, 4e du championnat, devra rencontrer Caen (7e, 18e j.), Grenoble (1er, 19e j.), Clermont (6e, 21e j.), Troyes (2e, 22e j.) et Toulouse (3e, 23e j.). Mais dans sa globalité, le début d'année 2021 des Icaunais a de quoi faire tourner la tête : 11 rencontres à disputer en même pas 8 semaines, voire même 12 si l'AJA passe avec succès son 8e tour de Coupe de France le 20 janvier (tirage au sort ce jeudi à 17h). Forcément, avant d'aborder la rencontre de ce mardi à domicile contre les Caennais, c'est ce calendrier dantesque qui a retenu l'attention de l'entraîneur ajaïste Jean-Marc Furlan.

Un nouveau marathon pour l'AJA

"On a 2 mois très intenses qui arrivent", prévient l'entraîneur icaunais. "12 matches en 8 semaines si on se qualifie en Coupe de France, c'est quand même exceptionnel. Comme je l'ai dit à mes joueurs, ça va être très délicat. C'est la première fois que l'on connait ça, il faut le savoir. En général, c'est en novembre et décembre que l'on a beaucoup plus de matches que d'habitude. Mais ça n'est jamais arrivé d'avoir 12 matches en 8 semaines pour la période janvier-février. C'est quelque chose qui peut faire la réussite de certains et les échecs d'autres. Même si dans ma tête, le plus important, c'est la période entre le 1er mars et le 15 mai. C'est l'histoire du foot, c'est là où tout se joue. Sauf que ces 12 matches ne vont pas être évidents à gérer, surtout en vue du money time."

Et dans cet enchaînement de rencontres, il y a plusieurs paramètres que Jean-Marc Furlan va surveiller avec attention. Voire même un peu de crainte. "Ce qui me fait surtout peur, c'est le nombre de matches, qui peuvent poser de nombreux problèmes, notamment au niveau des suspensions et des blessures. C'est anxiogène, ça fait peur, parce que l'on n'a pas un effectif hyper large. D'un autre côté, on peut se réjouir en prenant ça d'un angle positif. On va voir comment nous pouvons continuer à être performants en concernant d'autres garçons, comme ça a été un peu le cas ces derniers temps."

Et face à Caen, l'AJA a surtout l'occasion de faire tomber quelques barrières statistiques. Elle pourrait signer un 11e match de suite sans défaite, record en Ligue 2 depuis la descente en 2012 - elle en est à 10 (6 victoires, 4 nuls) comme lors de la saison 2014-2015 - et vise aussi une 3e victoire consécutive en championnat, ce qui ne lui est plus arrivé depuis 2 ans en L2 (décembre 2018-janvier 2019).

Coeff et Fortuné suspendus contre Caen

Avec l'enchaînement des matches, comme l'a dit Jean-Marc Furlan, le couperet peut tomber au niveau des blessés et suspendus. Si lors du dernier de 2020 à Dunkerque (victoire 1-0), le milieu offensif Mathias Autret avait dû déclarer forfait à cause d'un dos douloureux, cette fois, le joueur du mois de novembre et de décembre AJA-France Bleu Auxerre et véritable plaque tournante de l'équipe (6 buts, 4 passes décisives) avec Hamza Sakhi sera bien de la partie contre les Caennais. Mais il y a 2 suspendus, pour accumulation de cartons jaunes : le couteau suisse en défense et au milieu Alexandre Coeff, qui a participé à tous les matches depuis le début de la saison, et l'attaquant Kévin Fortuné.

Aucun blessé n'est à déplorer dans le groupe convoqué par le coach icaunais face à Caen. "C'est au bout de 10 jours de repos qu'un joueur commence à perdre un peu de capacités d'endurance, de vitesse, pose Jean-Marc Furlan. Là, on a eu 8 jours de trêve, donc ça va ! Pour certains joueurs, qui me l'ont dit, c'était même trop ! Et pour les entraînements de reprise, mon staff et moi avons été très satisfaits de ce que l'on a pu voir."

Une belle opposition de style entre l'AJA et Caen

Caen, 7e avec 26 points, soit 5 de moins que l'AJA, est en embuscade pour les playoffs. Seule équipe du Top 7 à avoir une différence de buts négative (-1, 18 buts inscrits, 19 encaissés), le SMC traverse une passe difficile : 1 seule victoire, 2 défaites et 3 nuls sur les 6 derniers matches. Et un dernier match en 2020 très compliqué, avec ce revers à domicile 4-1 contre Sochaux, 4 buts encaissés en 1ère période. Mais le début de saison des hommes de Pascal Dupraz a montré que, défensivement, cette formation était difficile à bouger (4e de L2 et co-meilleure défense du championnat au bout de la 8e journée avec seulement 4 buts encaissés). Et puis, après 17 matches, les Normands affichent déjà 7 clean sheets. C'est plus du double que l'AJA (3).

Une équipe malherbiste redoutée par Jean-Marc Furlan, et pas qu'un peu. "C'est un match défi et menace. Sur le plan des individualités, Caen est très, très fort. L'an dernier, quand ils sont venus ici, c'est déjà ce que j'avais dit à mon staff. Cette saison, c'est pareil. Il y a des joueurs en face très doués et très compétents, ça va être costaud. Dans l'ensemble, ils ont des joueurs de Ligue 1. Et ils vont vouloir élever leur niveau puisqu'on est l'AJA et que l'on est bien classés." 

Il y aura cependant de nombreuses absences côté caennais. L'attaquant et meilleur buteur du SMC (5 réalisations) Yacinne Bammou est blessé, de même que le défenseur Anthony Gonçalves et le milieu offensif Caleb Zady Sery. Sans oublier les suspensions du défenseur Anthony Weber et du milieu défensif Alexis Beka Beka. Malgré ça, on s'attend donc à une belle opposition de style entre l'AJA, co-meilleure attaque de L2 avec Toulouse (34 buts) et Caen, qui semble armée derrière pour embêter les Icaunais. 

Une idée confortée par l'étiquette, peut-être usurpée diront certains, de coach au jeu défensif et pas forcément toujours beau à voir qui colle à la peau du technicien caennais Pascal Dupraz. Interrogé à ce sujet, Jean-Marc Furlan, réputé lui pour son identité de jeu offensive et audacieuse, préfère citer l'une de ses idoles, l'ancien champion du monde argentin et gloire du Real Madrid, Jorge Valdano : "Quand tu joues contre une équipe ultra-défensive, c'est comme quand tu fais l'amour à un arbre : tu parles d'un plaisir ! Mais le football est pluriel, et tu dois accepter tous les types de foot. Chacun son idée, mais au-delà de l'idée que le football peut être différent chez les uns ou chez les autres, l'important, ce sont les émotions que tu transmets."

De l'émotion, on n'en manquera pas ce mardi soir avec Furlan et Dupraz réunis. Des entraîneurs aux très forts caractères et qui donnent énormément de leur personne depuis leur banc de touche. On devrait vite s'en rendre compte dans un Abbé-Deschamps qui sera, encore une fois, à huis clos.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess