Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Ligue 2 : toute la saison 2016-2017 du HAC

Ligue 2 (J23) : Le Havre AC peut s'en mordre les doigts face au Red Star

vendredi 3 février 2017 à 22:00 - Mis à jour le samedi 4 février 2017 à 2:40 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La victoire tendait les bras aux havrais, qui concèdent finalement le nul au Stade Océane face au Red Star (1-1), à l'occasion de la 23ème journée de Ligue 2. Neuvième match d'affilée sans succès en championnat pour les Ciel et Marine.

Zinédine Ferhat, auteur de l'ouverture du score et de son premier but avec le HAC
Zinédine Ferhat, auteur de l'ouverture du score et de son premier but avec le HAC © Maxppp - Emmanuel Lelaidier

Le Havre, France

Le HAC peut s'en vouloir ! Pour une fois auteurs d'une première période de haute volée, face à des joueurs du Red Star dépassés, les Ciel et Marine ont bien cru tenir enfin un succès en championnat, après huit journées sans. Parfaitement rentrés dans leur match, sans arrêt l'assaut du but adverse, propres dans les transmissions, auteurs de récupérations de balles très hautes, les normands ont pris à la gorge des audoniens qui, en première mi-temps, n'ont pas vu le jour. Ainsi, une ouverture du score logique et un premier but de Zinédine Ferhat (28'), sur une troisième passe décisive de Ferland Mendy. Problème : une multitudes d'occasions, ensuite, que les normands n'ont pas su transformer. Un manque de réalisme qu'ils ont, comme bien souvent, fini par payer cash... même face à la 19ème attaque du championnat.

Malheureusement revenus avec de moins bonnes intentions en seconde période, les hommes d'Oswald Tanchot ont peu à peu subi les attaques franciliennes, jusqu'à une superbe égalisation signée Anatole Ngamukol (71), d'une frappe à vingt mètres en pleine lucarne. Score final : 1-1, avec un but refusé de Steven Fortès dans les arrêts de jeu, pour une position de hors-jeu (?). Bref, du mieux, mais une nouvelle contre performance à domicile, où les partenaires de Fabien Farnolle n'ont plus gagné depuis... le 21 octobre 2016. Au classement, le HAC recule encore d'un cran, à la 15ème place, à neuf points de la zone rouge, provisoirement.

Principal regret, ce vendredi soir : ne pas avoir concrétiser un nombre important d'occasions franches. Le HAC a eu maintes fois l'occasion de se mettre à l'abri. Alex Bonnet le sait, il est au micro de Bertrand Queneutte, pour France Bleu Normandie :

Ecoutez : Alex Bonnet et les occasions râtées

Résume radio, avec Bertrand Queneutte et Alexis Bertin sur France Bleu :

Un contenu encourageant, et même intéressant. Mais un résultat décevant, une fois de plus, pour le coach havrais Oswald Tanchot, au micro France Bleu de Bertrand Queneutte :

Ecoutez : Oswald Tanchot, avec Bertrand Queneutte

Une bonne deuxième mi-temps à Troyes, la semaine passée. Une bonne première période face au Red Star, ce vendredi. Le HAC serait-il en voie de guérison ? Sentiment d'Oswald Tanchot, à ce sujet :

Ecoutez : du mieux dans le jeu, selon Oswald Tanchot

Analyse à chaud de notre consultant Alexis Bertin :

Hors-jeu ou pas ?

Dans les arrêts de jeu, tout le Stade Océane s'est levé et croyait bien que le HAC venait d'arracher un précieux succès : sur un ultime coup franc de Sébastien Salles-Lamonge, en forme de mini corner, le ballon a en effet terminé au fond du but de Geoffrey Lembet. Trajectoire de la balle d'abord déviée dans la surface, puis coupée au second poteau par Steven Fortès. Seulement, c'était sans compter sur une position de hors-jeu signalée par l'arbitre de touche. Imaginaire, pour beaucoup. Difficile à juger, avec les images disponibles. Le but a en tous cas été refusé. Décision lourde de conséquences.

Le KOP en grève

Face à une situation sportive désastreuses depuis trois mois, la tension et la colère montaient depuis quelques jours, du côté des supporters havrais. Ces derniers avaient ainsi prévu de le faire comprendre aux joueurs mais aussi au staff et à la direction, ce vendredi. Résultat : une opération spectaculaire en début de match, mais surtout inédite depuis l'arrivée de Vincent Volpe. Main dans la main pour l'occasion, Barbarians et KCM ont en effet déployé trois banderoles : 1 / "Respectez nos couleurs, ou restez chez vous". 2 / "Une tribune à votre image : morte". 3 / "On coule, bougez vous le cul". La seconde faisait écho à un appel à la grève lancé en début de match. De fait, la tribune est restée muette durant les quinze premières minutes : ni chant, ni encouragement. La "fête" a ensuite repris et, comme toujours, jamais le kop n'a cessé de pousser les siens. A la fois intelligents et exemplaires, ces supporters.

D'ailleurs, interrogé à ce sujet en fin de match, le capitaine Alexandre Bonnet affirmait comprendre leur geste et leur mécontentement :

Ecoutez : Alex Bonnet, au sujet du mouvement de colère des supporters

Prochain match : Valenciennes - Le Havre (Ligue 2 - J24), ce lundi, sur France Bleu Normandie, dès 20h30.