Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 (J26) : Caen réalise enfin un match plein et cartonne Lens à Bollaert (4-1)

Caen a attendu la 26ème journée de Ligue 2 pour réaliser son premier match référence de la saison. Sa victoire à Lens, sur le score de 4 buts à 1, est aussi belle qu'inattendue, face au deuxième du championnat. Avec ce succès, le SMC maintien la zone rouge à six points.

Malik Tchokounté a marqué face à Lens son premier doublé sous le maillot du SM Caen.
Malik Tchokounté a marqué face à Lens son premier doublé sous le maillot du SM Caen. © Maxppp - Eddy LEMAISTRE

Malherbe le tient enfin, ce match référence après lequel il courait depuis le début de la saison. Il aura fallu attendre longtemps mais que l'après-midi fut belle à Bollaert, malgré le froid et le vent. 

Rapidement mené au score, contre le cours du jeu, par un but de Jean, le SMC aura eu le mérite de bien réagir, et vite. Une réaction lancée par une fusée nommé Zady Séry. A la peine depuis quelques temps, le jeune Ivoirien a obtenu deux pénalties qui ont permis au club normand de renverser la vapeur. 

Deux pénalties pour renverser le score

Sur le premier, il bénéficie d'une ouverture fantastique de Gonçalves pour s'emmener le ballon avant que Fortes ne le découpe dans la surface. Tchokounté ne se faisait pas prier pour égaliser (1-1, 22'). Dix minutes plus tard, Zady Séry récupérait le ballon à 30 mètres du but de Leca et amorçait un long une deux avec Gioacchini

D'une sublime talonnade, l'attaquant italo-américain retrouvait son compère, qui une fois de plus, était mis au sol de manière irrégulière. Cette fois, par Radovanovic. Oniangué se chargeait de donnait l'avantage au SMC (1-2, 32'). A la pause, Caen rentrait donc au vestiaire avec un avantage au score mérité. 

Doublé d'Oniangué et Tchokounté

A la reprise, Lens tente de se rebiffer mais tombe sur l'os normand. Fortes place une tête juste au dessus sur corner. La dernière chance de retour nordiste vient de passer. Sur le premier corner Caennais de la deuxième période, Oniangué profite d'une sortie ratée de Leca pour inscrire un doublé synonyme de break (1-3, 72'). 

Énervé, Michelin écope d'un nouveau carton jaune et retourne aux vestiaires sur cette même action. En supériorité numérique, Caen déroule et Tchokounté inscrit un doublé en se jetant au deuxième poteau sur un centre venu de la gauche de Zady Séry (1-4, 75'). 

Dans le dernier quart d'heure, le SMC obtient de nouvelles occasions de corser l'addition mais Gioacchini se montre maladroit et le but sur centre direct de Gonçalves est logiquement refusé pour un hors-jeu de position de Tell. 

Septième victoire de la saison

Grâce à ce succès probant à Bollaert, Caen conserve ses six longueurs d'avance sur la zone rouge (13ème, 31 points). Cette septième victoire de la saison, la quatrième à l'extérieur, permet donc au SMC de souffler. Il lui faudra confirmer à d'Ornano, vendredi prochain face à Grenoble (9ème, 35 pts). 

Réactions

Prince Oniangué : "C'est clair que des victoires comme ça peuvent être un déclic. Personnellement, ce sont deux buts qui font gagner. Ça me change, depuis le début de la saison, à chaque fois que je marquais, c'était pour des matchs nuls. Il faut rester humble, prenons match après match et puis on verra... Si ce n'est pas pour cette année, on bâtira au moins quelque chose pour l'année prochaine. On sait qu'on a l'effectif pour être plus haut. Aujourd'hui, on est descendu, il a une phase de transition, de reconstruction. Il faut bien finir la saison et poser les bases pour la suite . 

Caleb Zady Sery : "A la causerie, le coach attendait ça de moi (d'être décisif). J'avait été inexistant contre Troyes. Provoquer Ca fait plaisir d'obtenir deux pénalties et délivrer une passe décisives. On a fait du pressing haut, on a bien défendu dans chaque zone. Quand on récupère le ballon plus haut, c'est plus facile d'être décisif dans les 30 derniers mètres". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu