Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 (J34) | Le Stade de Reims bat Ajaccio (1-0) et s'offre la montée en Ligue 1 et le titre Champion de France

vendredi 20 avril 2018 à 23:05 Par Julien Lampin et Alexandre Audabram, France Bleu Champagne-Ardenne

Ce fut une soirée comme les Rémois l'avaient rêvée... Par un alignement incroyable des planètes, le Stade de Reims a officiellement validé sa montée en Ligue 1 et son titre de Champion de France. La rencontre contre Ajaccio n'est qu'un condensé des émotions offertes par les Champenois cette saison.

La pelouse du Stade Delaune a été envahie après le coup de sifflet final de l'arbitre.
La pelouse du Stade Delaune a été envahie après le coup de sifflet final de l'arbitre. © Maxppp - maxppp

Reims, France

  - Aucun(e)
-

A Reims (Stade Delaune), le Stade de Reims bat Ajaccio 1-0

  • Mi-temps : 0-0
  • Spectateurs : 15945
  • Arbitre : M.  Alexandre Castro
  • Buts - Kyeï (75e)
  • Reims : Mendy - Bouhours, Abdelhamid, Jeanvier, Métanire - Chavalerin, Da Cruz (cap.), N'Dom (Diego, 46e), Oudin (Kyeï, 74e), Siebatcheu, Chavarria (Mbemba, 82e). Entr. : David Guion.
  • Ajaccio : Leca - Sainati, Hergault, Avinel, Coutadeur, Keita (Laci, 81e), Boe Kane, Lejeune, Nouri (Vialla, 80e), Maazou (Selemani, 67e), Gimbert. Entr. : Olivier Pantaloni

La joie est à la hauteur de l'attente suscitée par une saison en tout point extraordinaire. Dans un Delaune à l'unisson, tout de rouge et de blanc vêtu, le temps s'est soudain arrêté. Après 93 minutes angoissantes, le peuple rémois était délivré. Il faut dire que le temps a paru long avant cette délivrance. Dans un match accroché, les Rémois ont d'abord cru s'offrir un match aisé. Mais Jordan Siebatcheu ratait sonf ace à face avec Jean-Louis Leca. La suite fut bien plus équilibrée, parfois même dangereuse pour une défense finalement peu bousculée.

L'histoire va plus loin. En difficulté cette saison, il a fallu patienter le temps que Grejohn Kyeï entre en jeu et ne délivre tout un stade, déviant une frappe de Danilson Da Cruz. La suite fut comme à l'accoutumée, solide et sereine. La montée acquise, il ne manquait plus que Nîmes soit accroché à Bourg-en-Bresse pour assurer le titre. Ce fut chose faite. Enivrante fut la fin de soirée. Aussitôt le coup de sifflet donné, des centaines de supporters prenaient possession de la pelouse pour fêter leurs héros, à l'image de la montée de 2012. Mais la génération 2018 a quelque chose de plus. Un goût de record que les joueurs souhaitent battre. Il faut dire qu'ils ont encore cinq matchs de le faire.

Les joueurs se congratulent devant un public en liesse sur la pelouse de Delaune - Aucun(e)
Les joueurs se congratulent devant un public en liesse sur la pelouse de Delaune -
La joie d'Edouard Mendy à l'issue de la victoire rémoise contre Ajaccio synonyme de montée en L1 - Aucun(e)
La joie d'Edouard Mendy à l'issue de la victoire rémoise contre Ajaccio synonyme de montée en L1 -
  - Aucun(e)
-
  - Aucun(e)
-
  - Aucun(e)
-