Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 (J35) | Le Stade de Reims à Niort entre fol espoir et résignation

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Reims, France

La probabilité d'accrocher la place de barragiste pour les Rémois est proche de zéro. Mais les mathématiques obligent à continuer à y croire. Cela passe par une victoire face aux Chamois Niortais ce vendredi (20h), une équipe qui elle n'a plus rien à jouer face à des Rémois très affectés

L'attaquant rémois Pablo Chavarria ici à la lutte avec le Nîmois Fethi Harek.
L'attaquant rémois Pablo Chavarria ici à la lutte avec le Nîmois Fethi Harek. © Maxppp - maxppp

Alors qu'il ne reste que 4 journées à disputer, le Stade de Reims est toujours en ballottage pour espérer une place parmi les trois premiers, un ballottage très défavorable il est vrai. Si Reims n'a plus gagné depuis 5 matches (la dernière victoire remonte au 10 mars face à l'AC Ajaccio, 3 à 0), les adversaires directes n'avancent pas non plus. Lens reste sur deux défaites consécutives et Brest vient de perdre à domicile face à Amiens (2-3). Personne n'avance vraiment à l'exception peut-être de Strasbourg et du coup, les Rémois peuvent encore rêver à l'impossible. Même si en restant les pieds sur terre, la probabilité d'aller arracher au moins la 3e place de barragiste reste faible. Car si les Rémois n'ont que trois points de retard sur le 3e Nîmes, ils ont une différence de but défavorable difficile à redresser en quatre matches et surtout, ont 4 équipes devant eux : Nîmes, Troyes, Amiens et Lens. Il faudrait donc que Reims gagne ses 4 matches pendant que ces 4 équipes fassent deux faux pas avec au moins une défaite et un nul lors de leurs quatre derniers rendez-vous. Un tel concours de circonstances serait un vrai miracle. En attendant, les Rémois se déplacement à Niort face à un adversaire qui lui aussi a été longtemps dans la course avant finalement de s'essouffler sur la fin. Un adversaire très dur à manier sur sa pelouse.

-
  • Gardiens : CARRASSO Johann, MENDY Edouard.
  • Défenseurs : AMIOT Grégoire, BOUHOURS Samuel, METANIRE Romain, TRAORE Hamari, WEBER Anthony.
  • Milieux : BERTHIER Grégory, DA CRUZ Danilson, DEVAUX Antoine, NDOM Aly, PIECHOCKI Virgile, RIGONATO Diego, RODRIGUEZ Hugo.
  • Attaquants : CHAVARRIA Pablo, KYEI Grejohn, OUDIN Rémi.
  • Absents : BALDE Ibrahima (cuisse), BULOT Frédéric (genou), CHARBONNIER Gaëtan (genou), FORTES Odaïr (choix), JEANVIER Julian (suspension), KANKAVA Jaba (choix), MFULU Omenuke (choix), PEUGET Alexi (choix), TURAN Atila (choix).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

-
-
-
-
-
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess