Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Ligue 2 (J9) - Avant Rodez-AJA : "Il faut que l'on franchisse un palier" estime Furlan

-
Par , France Bleu Auxerre

Une équipe de l'AJA à qui il reste "un palier à franchir" pour Furlan, vers une prolongation du schéma en 4-1-4-1 ou non, des Ruthénois à l'arrêt : voici ce qu'il faut savoir sur Rodez-AJA (9e j. L2) ce samedi à 19h, à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Auxerre dès 18h45.

L'AJA d'Autret, Le Bihan et Sakhi, espère enfin enchaîner une série d'invincibilité ce samedi à Rodez (9e j. L2) au stade Paul-Lignon (coup d'envoi 19h), et s'installer dans le Top 5 du championnat.
L'AJA d'Autret, Le Bihan et Sakhi, espère enfin enchaîner une série d'invincibilité ce samedi à Rodez (9e j. L2) au stade Paul-Lignon (coup d'envoi 19h), et s'installer dans le Top 5 du championnat. - Crédit photo : AJA

Encore "un palier à franchir" pour Jean-Marc Furlan

On ne cesse de le répéter depuis le début de la saison : l'AJA est en mode yo-yo. Une défaite, une victoire, et ça continue, encore et encore, au point d'atteindre l'équilibre, avec 4 succès pour 4 revers, et une 9e place au final, à seulement une unité du Top 5. Tout est donc encore jouable dans ce championnat de Ligue 2 hyper serré, autorisé à continuer malgré le reconfinement. Mais il va falloir enchaîner, après la victoire à domicile contre Chambly lors de la précédente journée (4-0), un deuxième match sans défaite, ce qui n'est pas encore arrivé.

"C'est le problème de l'équipe, l'enchaînement des résultats", reconnaissait le coach Jean-Marc Furlan en conférence de presse d'avant-match. "Les joueurs sont investis, mais il y a un manque de compétence et de réussite. Il faut que l'on franchisse un palier, malgré leur investissement. Je suis tous les jours à la recherche d'une plus grande efficacité offensive et défensive."

Si l'entraîneur reconnaissait être "satisfait" de ce qu'il voit à domicile ("Il y a de la dynamique, on voit bien que les garçons accélèrent le jeu pour trouver des solutions, et ça, c'est agréable"), récemment, à l'extérieur, que ce soit à Toulouse (défaite 3-1, 5e journée) ou Guingamp (revers 2-0, 7e journée), ce n'était pas la même limonade. "Quand tu te déplaces, il y a toujours une crainte importante parce qu'il est plus dur de maîtriser le match", prévient le coach ajaïste.

Un groupe quasi au complet en Aveyron

Hormis Alec Georgen toujours sur le flanc (claquage) et les absences de Kenji-Van Boto ainsi que François Bellugou et Yanis Merdji (choix de l'entraîneur), le groupe auxerrois pour aller à Rodez est quasi au complet. Gautier Lloris, absent face à Chambly, fait son retour en défense centrale. Et le meilleur passeur de la L2 (5 passes dé') Hamza Sakhi, est bien du voyage en avion, malgré sa phobie des airs qui lui avait fait manquer Guingamp.

Justement, verra-t-on à Rodez, comme en Bretagne, le 4-2-3-1 avec deux milieux défensifs aligné par Jean-Marc Furlan ? Ou bien va-t-on vers la reconduction du 4-1-4-1, système qui a si bien marché récemment, contre l'AC Ajaccio et Chambly, et décrit après le dernier match par le meilleur buteur du championnat Mickaël Le Bihan (auteur d'un triplé ce soir-là) comme le meilleur schéma pour exprimer toute sa palette ? Rien n'est moins sûr. 

"Pourquoi pas" évoluer en 4-1-4-1 en Aveyron, s'interroge Jean-Marc Furlan. "C'est un acquis intéressant. Mais je suis toujours dans l'interrogation. Dans la perspective de construire un projet, quand tu es entre le mois de septembre et décembre, c'est le moment de trouver d'autres solutions de façon à faire face en cas de coup dur vers février-mars, dans le money-time, un blessé, des suspendus. Je préfère anticiper." Réponse peu avant 19h, suivant la feuille de match auxerroise.

Rodez mal en point

Les Ruthénois de Laurent Peyrelade sont dans le dur. Le Rodez Aveyron Football est 17e de Ligue 2, reste sur 3 défaites de suite, 7 buts encaissés, aucun marqué : revers à Clermont (3-0), à domicile contre Troyes (0-1) et à Toulouse (3-0). Avant-dernière attaque (6 buts inscrits) et défense (14 buts concédés, le RAF espère relever la tête face à Auxerre. Une équipe regroupée, qui a souvent évolué en 5-4-1 cette saison mais qui devrait changer de fusil d'épaule contre l'AJA.

"Quand je vois la semaine d'entraînement que l'on fait, je me dis qu'on sera prêt pour le match" soufflait le coach de la RAF en conférence de presse d'avant-match. "Dans l'état d'esprit, dans le volume de jeu, l'intensité, c'était bien." Pour Laurent Peyrelade, il faudra, face à l'AJA, "se faire violence, on doit aller chercher les choses".

Alors que la saison dernière, l'AJA avait perdu le premier match de l'exercice 2019/2020 face aux Ruthénois à Toulouse (2-0), les Icaunais découvriront une nouvelle enceinte, le stade Paul-Lignon. Un match à huis-clos, en raison des dernières mesures sanitaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess