Football

Ligue 2 (J9) : Le Stade de Reims va défendre sa place de leader en Bretagne

Par Alexandre Audabram, France Bleu Champagne-Ardenne dimanche 25 septembre 2016 à 17:32

L'attaquant rémois Grejohn KYEI sera dans le groupe qui affrontera Brest ce lundi soir
L'attaquant rémois Grejohn KYEI sera dans le groupe qui affrontera Brest ce lundi soir © Maxppp - Christian LANTENOIS

Les Rémois, premiers au classement avant le début de cette 9e journée, seront à Brest ce lundi soir (20h30) pour défier le deuxième qui a également réussi un bon début de saison. Une affiche qui promet aussi une opposition de style entre les deux équipes.

C'est un choc avant l'heure parce que finalement, il n'aura rien décisif pour l'issue de la saison. Avec seulement 8 matches disputés, on est encore loin du dénouement mais cette confrontation entre deux prétendants aux places de choix va permettre d'avancer ses pions, d'instaurer une sorte de suprématie s'il devait y avoir un vainqueur.

Depuis le début de la saison, le Stade de Reims réalise le parcours parfait : des matches nuls ramenés de déplacement, et un sans faute au Stade Delaune, 4 victoires sur 4, aucune équipe n'a été aussi souveraine à domicile depuis le début de la saison. Reste que pour mettre un peu plus de cachet à ce début de saison, les Rémois doivent désormais savoir s'imposer à l'extérieur.

Tour d'abord parce que l’équipe laissera forcement des points à Delaune au fil de la saison. Aussi, une équipe de haut de tableau ambitieuse doit savoir bien voyager. Et finalement, même si l'adversaire est de haute qualité, ce match à Brest pourrait être une bonne occasion de décrocher un premier succès loin de la Marne. Les Bretons ont beaucoup de mal à domicile. Ils ont déjà perdu contre Clermont et ont réussi à construire leurs succès toujours dans la difficulté.

Ce match sera aussi une opposition de style entre un entraîneur, Michel DER ZAKARIAN, qui s'attache d'abords à la solidité défensive, ne pas prendre de but pour exister dans un match et un autre entraîneur, Jean-Marc FURLAN, prêt à minimiser les tâche défensive pour jouer généreusement et du coup mieux marquer. Son credo : marquer un but de plus que l'adversaire quelque soit le nombre de buts encaissés ! Ça promet et il serait assez étonnant de vivre un 0 à 0 ce lundi soir à Francis-Le-Blé...

   - Aucun(e)
-

  • Gardiens : CARRASSO Johann, MENDY Edouard.
  • Défenseurs : BOUHOURS Samuel, CONTE Antoine, JEANVIER Julian, TRAORE Hamari, TURAN Atila, WEBER Anthony.
  • Milieux : DA CRUZ Danilson, NDOM Aly, RIGONATO Diego, RODRIGUEZ Hugo.
  • Attaquants : BALDE Ibrahima, CHARBONNIER Gaëtan, CHAVARRIA Pablo, KYEI Grejohn.
  • Absents : BULOT Frédéric (genou), DEVAUX Antoine (genou), PEUGET Alexi (ischio), AMIOT Grégoire (choix), BERTHIER Grégory (choix), FORTES Odaïr (choix), GLOMBARD Christopher (choix), KAMARA Hassane (choix), KANKAVA Jaba (choix), MFULU Omenuke (reprise), OUDIN Rémi (choix), SIEBATCHEU Theoson-Jordan (choix).

    - Aucun(e)
-

   - Aucun(e)
-

   - Aucun(e)
-

   - Aucun(e)
-

L'entraîneur brestois Jean-Marc Furlan au milieu de ses joueurs - Maxppp
L'entraîneur brestois Jean-Marc Furlan au milieu de ses joueurs © Maxppp - maxppp

Le Stade Brestois a connu un retour en Ligue 2 compliqué à l'issue de la saison 2012-2013. Des conflits internes entre dirigeants et un entraîneur, Alex Dupont, qui a fait des aller-retours pour finalement être éconduit au terme d'une histoire d'amour avec le club finalement fanée avec le temps. Lors des deux exercices précédents, Brest a souvent joué les premiers rôles avant de s’effondrer sur la fin.

Alors cette saison, on a décidé de passer la vitesse supérieure. En allant chercher Jean-Marc FURLAN qui a déjà connu la montée à deux reprises avec son ancien club, Troyes. Un recrutement de joueurs expérimentés comme l'ancien Ajaccien Alexandre COEFF ou de jeunes espoirs à l'image de Neal MAUPAY, prêté par Saint-Etienne.

Brest a plutôt bien débuté son championnat même si les succès au Stade Francis-Le-Blé ont parfois été poussifs. Ils ont déjà plié à domicile face à Clermont-Ferrand et ont été tout près d'une deuxième défaite à Sochaux où ils étaient menés 2 à 0 dans le temps additionnel du match avant d'inscrire deux buts aux 91e et 93e minutes. Ce Brest là est à l'image des équipes entraînées par Jean-Marc Furlan : extrêmement généreux, offensif, et la volonté de jouer pour aussi faire le spectacle, en négligeant parfois les tâches défensives.

Jean-Marc FURLAN est admiratif du travail effectué au Stade de Reims

   - Aucun(e)
-

   - Aucun(e)
-

   - Aucun(e)
-

   - Aucun(e)
-

Partager sur :