Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : "Je suis venu aider le club momentanément" explique l'entraineur de l'ASNL Alain Perrin sur le départ

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

Le club de football de l'AS Nancy Lorraine a annoncé officiellement ce mardi 14 mai le départ de son entraineur Alain Perrin. L'ancien coach de Marseille, Lyon ou Sochaux, arrivé en octobre dernier pour sauver le club d'une relégation a rempli sa mission. Alain Perrin explique son choix.

Alain Perrin explique avoir dès son arrivée annoncé qu'il venait à Nancy "pour une mission à durée limitée"
Alain Perrin explique avoir dès son arrivée annoncé qu'il venait à Nancy "pour une mission à durée limitée" © Maxppp - Alexandre Marchi

Nancy, France

Alain Perrin ne sera plus l'entraineur du club de football de Nancy la saison prochaine ! Il a prévenu ce mardi 14 mai les joueurs lors de l'entrainement, puis le club a annoncé officiellement cette décision en début d'après-midi. Alain Perrin est arrivé à Nancy en octobre dernier avec la mission de sauver le club d'une relégation, mission accomplie ces derniers jours. L'ASNL reste en ligue 2 après sa victoire vendredi 10 mai face au premier du classement de ligue 2, Metz.  

"Dès mon arrivée, j'avais prévenu" explique Alain Perrin

Alain Perrin sera resté sept mois au club. "J'aurais dû m'arrêter en janvier, et puis j'ai prolongé jusqu'à la fin de saison" explique celui qui a coaché l'OM, Lyon ou encore Sochaux. "Mais comme je l'avais défini dès mon arrivée, je venais pour une mission à durée limitée dans le temps". 

A la question, est-ce que le club de Nancy vous a fait des propositions pour rester ? Alain Perrin répond "oui, il y a déjà quelque temps de cela, sur des modalités à réfléchir, mais j'ai coupé court, il n'y a pas eu de négociation, pas de discussion, j'ai dit , je vous arrête, on ne va pas plus loin dans la discussion , je suis venu pour aider le club  momentanément mais j'ai d'autres projets personnels par la suite".  L'entraineur précise que s'il avait voulu poursuivre sa carrière, il serait allé à l'étranger. Désormais "il va s'occuper de ses affaires personnelles, c'est vraiment un choix de vie".

"On a déjà commencé à travailler avec le club sur la suite" 

Et l'après Alain Perrin ? Les clubs de supporters Saturday FC et les Socios Nancy s'en inquiètent.  Lui répond "on a déjà commencé à travailler sur le recrutement de joueurs et à discuter sur les candidatures et postes d'entraineur. Ça reste un poste attractif , il y a un intérêt pour le club de Nancy, connu pour sa structure humaine, ses infrastructures, ses supporters, c'est un club qui fait partie des meilleurs de ligue 2, qui attire joueurs et entraineurs". 

Ses meilleurs souvenirs ? "Le point d'orgue", confie Alain Perrin, "le derby gagné du 10 mai dernier face à Metz, une équipe championne". Il a alors dit à l'équipe "il faut qu'une finale ça se gagne pour que ça reste un bon souvenir". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu