Football DOSSIER : Toute la saison 2017-2018 de l'AS Nancy Lorraine

Ligue 2 : l’ASNL replonge et s’incline face Quevilly-Rouen (2-0)

Par Laurent Pilloni et Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine vendredi 15 septembre 2017 à 22:41

Vincent Hognon a la mine des mauvais jours après le non match de son équipe contre Quevilly-Rouen
Vincent Hognon a la mine des mauvais jours après le non match de son équipe contre Quevilly-Rouen © Maxppp - @

L’ASNL s’est inclinée logiquement ce vendredi soir contre Quevilly-Rouen Métropole, 2-0. Un revers qui s’est dessiné en seconde période pendant laquelle l’ASNL s’est éteinte sans réagir. Inquiétant dans l’état d’esprit. Au classement, l’ASNL se retrouve à une peu glorieuse 16ème place.

L’ASNL est toujours malade et bien malade. Sa défaite au Mans, face à Quevilly-Rouen Métropole (2-0) le prouve. Auteure d’une seconde période proche du néant, l’ASNL a été punie par Gapka (72e) et Duhamel (76e). Au-delà du résultat, l’attitude collective est plus que préoccupante. Sans ressorts, les Nancéiens ont été avalés dans l’agressivité et ont montré une grande faiblesse mentale.

Première mi-temps convaincante

Pourtant, l'équipe de Vincent Hognon avait pris le match par le bon bout en se procurant plusieurs situations en première mi-temps, Abergel et Nordin ont obligé Hartock à sortir de belles parades sur des frappes puissantes. Mais au retour des vestiaires, l'équipe a peu à peu perdu le fil de la partie avant d'encaisser deux buts en quatre minutes.

Incapable dans un premier temps de prendre le jeu à son compte, l’ASNL s’est ensuite montrée défaillante lorsqu’il a fallu réagir. Cette faillite collective remet l’ASNL face à ses doutes avant la venue de Bourg-en-Bresse ce mardi (21h00) et le déplacement à Lorient samedi 23 septembre (15h00).

C'est un retour à la case départ. On ne peut pas dire qu'on évolue [...] On repart de zéro." - Julien Cétout

Alors comment expliquer cette baisse de régime ? Pour l'entraîneur nancéien, Vincent Hognon, c'est un souci physique. Difficile à envisager au terme d'une partie loin d'être jouée sur un rythme effréné. L'AS Nancy Lorraine va devoir se remobiliser avant une semaine risquée.