Football

Ligue 2 : l'ASNL sur courant alternatif

Par Laurent Pilloni, France Bleu Sud Lorraine lundi 31 mars 2014 à 15:53

ASNL - Caen au stade Marcel Picot, le 28 mars 2014.

L'affiche de la trentième journée de ligue 2 - ASNL-Caen - s'est terminée sur un nul 1-1. Chaque équipe a eu sa mi-temps.

Les opportunités n'ont pourtant pas manqué pour l'ASNL vendredi soir contre l'un des ténors de Ligue 2, le stade Malherbe de Caen. A la pause l'ASNL aurait dû mener au moins par deux buts d'écart. Mais voilà, le manque de réalisme récurrent depuis le début de saison a une nouvelle fois plombé les bonnes intentions des joueurs de Pablo Correa.

Cuvillier, Karaboué et Bellugou en bonne position n'ont jamais trouvé la mire, malgré des séquences de jeux plaisantes et nombreuses. Il a fallu encore un exploit personnel du Monsieur plus de l'ASNL, Jeff Louis , auteur d'une action à la «Messi». L'international haïtien dans tous les bons coups, auteur d'une double roulette suivi d'une frappe chirurgicale a fait lever le public du stade Marcel Picot.

Réaction du coach Pablo Correa : "Marquer un but n'est pas suffisant pour gagner nos matchs."

CORREA 2 - ASNL PABLO CORREA 1

Avec cet avantage d'un but à la pause, l'ASNL aurait dû revenir en confiance lors du second acte. C'est tout l'inverse qui s'est produit. L’ASNL se met à reculer, incapable de porter le danger vers le but caennais, le onze nancéien subit les assauts adverses sans réagir jusqu'à l'égalisation logique de Duhamel en fin de match. L'ASNL sur courant alternatif.

Sautes d'humeur

Les supporters malheureusement y sont habitués, et ces sautes d'humeurs empêchent d'accéder au podium pourtant à portée des crampons nancéiens. Il reste huit matchs pour rectifier le tir, un challenge qui commence ce vendredi avec un déplacement chez un reléguable, le Nîmes olympique. Pour le milieu de terrain de l'ASNL, Thomas Mangani : "L'envie de trop bien faire tétanise l'équipe."

MANGANI - ASNL THOMAS MANGANI