Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : ASNL : la saison 2020 - 2021

Ligue 2 : L'ASNL toujours en convalescence avant d'accueillir le Paris FC

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Même si ce n'est pas à un rythme effréné, l'ASNL (17è) avance dans le championnat de Ligue 2 et prend des points depuis 5 matchs. L'équipe marque, mais traîne encore des soucis défensifs, qui plombent ses résultats et l'empêche de se sortir de la zone de turbulences.

Alors qu'on connait sa solidité habituelle, Ernest Seka, comme ses partenaires, a parfois des trous défensifs. L'ASNL cherche encore le remède.
Alors qu'on connait sa solidité habituelle, Ernest Seka, comme ses partenaires, a parfois des trous défensifs. L'ASNL cherche encore le remède. © Maxppp - L'EST REPUBLICAIN/CEDRIC JACQUOT

Au moment où la Meurthe-et-Moselle fait face à des risques de crues et d'inondations, l'ASNL, pour sa part, est un peu coincée entre 2 eaux.

7 points pris sur les 5 derniers matchs, l'équipe ne perd pas, mais elle ne prend pas suffisamment de points pour quitter la zone dangereuse. "On a quand même creusé le trou par rapport aux 2 derniers" constate le coach Jean-Louis Garcia, mais l'ASNL n'arrive pas à passer le cap pour se rapprocher du milieu de tableau et être ainsi un peu moins sur le fil du rasoir.

Rechute en défense

Une des explications réside dans les performances défensives nancéiennes. Après le 0-0 ramené de Guingamp mi-janvier (la dernière fois que l'ASNL n'avait plus pris de but sur un match c'était mi-septembre), on pensait que l'arrière-garde lorraine était sur la bonne voie. 

Mais l'embellie a été de courte durée et Niort, la semaine dernière, est venue rappeler l'ASNL à son devoir de solidité si elle veut quitter le bas de tableau. Et les erreurs ou imprécisions qui ont amené les buts reposent des questions sur l'efficacité de cette défense. 

"Aujourd'hui par rapport au potentiel de l'équipe défensivement, le rendement est insuffisant" tranche Jean-Louis Garcia et aujourd'hui "tout le monde peut voir son statut ou sa place de titulaire menacés". 

Et quant on lui demande s'il a une explication sur le pourquoi de cette fébrilité d'une défense plutôt solide la saison passée, il rétorque "Il faudrait que vous posiez le question aux joueurs".

"Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas"

Parole donc à la défense. Ernest Seka, impliqué sur les 2 buts niortais la semaine passée ne se cache pas "Sur ce match, je n'étais pas dans ma meilleure forme. Trop d'erreurs techniques, de placement" plaide coupable le défenseur central. 

Et d'ajouter "des fois c'est moi, des fois c'est d'autres. C'est très rare quand les 18 joueurs d'un groupe sont en pleine forme en même temps." Mais au-delà de qui commet l'erreur, l'important pour lui, c'est de sentir qu'il y a de solidarité et que s'il y a une maladresse, un coéquipier sera là pour compenser.

Quand on lui rappelle que la même défense, avec les mêmes hommes, la saison passée a concédé moins de défaites en 28 matchs que Lorient qui a fini champion et qu'elle donnait des gages de sécurité Ernest Seka constate que "les saisons se suivent et ne se ressemblent pas".

Un effectif bien garni

Amine Bassi, doit passer des examens ce week-end et pourrait reprendre l'entraînement collectif dès la semaine prochaine si les résultats sont positifs. Mehdi Merghem continue aussi sa rééducation après sa grosse blessure. Ande Dona Ndoh, lui aussi blessé de longue date entame sa reprise. Pour le reste, le groupe nancéien est au complet, Jean-Louis Garcia avait donc le choix au moment d'établir sa liste pour le match de ce samedi face au Paris FC (6è).

Avec un effectif quasi au complet, Jean-Louis Garcia a dû trancher pour retenir ses 18 joueurs
Avec un effectif quasi au complet, Jean-Louis Garcia a dû trancher pour retenir ses 18 joueurs - ASNL

ASNL-Paris FC, 23è journée de Ligue c'est à suivre ce samedi dès 18h30 sur France Bleu Lorraine et francebleu.fr

Scores et classement en temps réel

Choix de la station

À venir dansDanssecondess