Football

Ligue 2 : la fête gâchée du derby GFCA - ACA

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM samedi 10 décembre 2016 à 7:43

-

Les appels lancés avant la rencontre se sont avérés vains une fois encore. Le derby ajaccien entre le GFCA et l’ACA s’est achevé par des affrontements. La goutte de trop côté acéiste où les dirigeants ont décidé d’interdire de stade le principal groupe de supporters.

La fête devait être grande et belle. Elle s’est terminée comme souvent, pourrait-on dire, à l’occasion d’un derby dans la bêtise et la violence. Les incidents ont été multiples tout au long de la soirée. Et l’on ne retiendra malheureusement que cela à l’issue d’une rencontre remportée sur le plan sportif par le GFCA 4 -1. Car pour le reste, ce ne fut qu’interruptions du jeu pour cause de jets de fumigènes, de fauteuils, de projectiles en tout genre.

Premier dérapage après une demi-heure de jeu. Anthony Lippini, l'arrière droit de l'ACA, s'emporte sur son tacle. Il est sanctionné d’un carton rouge. Il n’en fallait pas plus pour que les pseudos supporters acéistes ne passent donc à l’action. Un fumigène puis un fauteuil après le deuxième but du GFCA. Les stadiers s’emploient qu’ils y peuvent pour maintenir un semblant de calme dans la tribune où se trouve « l’Orsi Ribelli », groupe de supporters de l’ACA. Mais voilà, ils reçoivent en échange des coups. L’un d’entre eux sera d’ailleurs blessé. Puis, visiblement venus pour semer le trouble, certains supporters acéistes quittent les gradins pour aller se frotter avec les forces de l’ordre. Des voitures sont dégradées. La rencontre s’achève dans la fumée et les gaz lacrymogènes.

Décision courageuse et exemplaire de l’ACA

Excédés par ces nouveaux incidents survenus à l’occasion du derby ajaccien, les dirigeants de l’ACA ont pris très rapidement la décision d'exclure définitivement « l'Orsi Ribelli ». Le communiqué est bref mais très clair. Le club ajaccien ne tolère pas le hooliganisme.

Communiqué des dirigeants de l'ACA - Aucun(e)
Communiqué des dirigeants de l'ACA -