Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du FC Sochaux Montbéliard

Ligue 2 : la prochaine victoire du FCSM à domicile, c'est pour Caen ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon

Pour finir "le plus haut possible", comme le clament les joueurs et l'entraîneur sochaliens, les Jaune et Bleu doivent reprendre des couleurs à domicile, où ils n'ont plus gagné depuis deux mois. Incapable de s'imposer hors de ses bases depuis décembre, le SM Caen fait figure de victime idéale.

Abdallah Ndour et les Sochaliens n'ont plus gagné au stade Bonal depuis le 15 février dernier, contre Valenciennes.
Abdallah Ndour et les Sochaliens n'ont plus gagné au stade Bonal depuis le 15 février dernier, contre Valenciennes. © Maxppp - Lionel Vadam

A quelle rencontre peut-on s'attendre pour cette 35ème journée de Ligue 2 au stade Bonal ? D'un côté du ring, le FC Sochaux, sans victoire à la maison depuis le 15 février contre Valenciennes (2-0), de l'autre, un Stade Malherbe de Caen en perdition, qui n'a plus gagné tout court depuis neuf rencontres. Pire, il faut remonter au 18 décembre 2020 pour trouver trace d'un succès caennais, à Dunkerque. 

On pourrait donc avoir droit à une fin de série, ce samedi 24 avril sur la pelouse sochalienne. Seule certitude, les joueurs de Fabrice Vandeputte, ancien formateur du FCSM entre 2008 et 2014, vont venir le mors entre les dents, pour grappiller au moins un point, précieux dans leur quête de maintien. Du côté d'Omar Daf, on le martèle : "On vise le plus haut possible". Cela signifie aller chercher Auxerre, le sixième, à six longueurs, en comptant sur une potentielle finale à Bonal lors de la dernière journée, le 15 mai. Ou, plus improbable, s'emparer du cinquième strapontin, dernière place qualificative pour les barrages d'accession à la Ligue 1, occupée par le Paris FC, avec huit points d'avance. 

Retour de Lopy, Viriginus toujours absent

Pour cette rencontre, Omar Daf peut compter sur le retour de Joseph Lopy au milieu de terrain. L'international sénégalais est remis de sa blessure aux adducteurs. Johan Martial est également appelé. Il n'avait pas été inscrit sur la feuille de match contre Grenoble. En revanche, toujours pas d'Alan Virginius. Le jeune attaquant souffre lui du genou, il a repris l'entraînement ce vendredi mais le staff ne l'a donc pas jugé apte. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Caen est-il pour autant la victime idéale ? "Il faut faire preuve d'humilité. A Caen, la majorité des joueurs ont connu la Ligue 1, ils étaient programmés pour monter dès cette année. Vu la qualité des joueurs, il faut être très vigilant. Cette équipe est en difficulté, elle va tout faire pour se sauver, ce sera un vrai combat", estime Omar Daf. 

Quoi qu'il en soit, il faudra être réaliste, à nouveau. C'est le point noir sochalien des dernières semaines. En particulier, ce mardi avec la défaite 2-0 à Grenoble. "On a manqué de percussion dans les 25 derniers mètres, et c'est déjà ce qui nous a manqué sur les deux-trois derniers matchs. Que ce soit contre le Paris FC, à Nancy ou contre Pau. Offensivement ce qu'on fait en ce moment c'est insuffisant", affirme l'entraîneur sochalien. Parce qu'il y a eu du mieux dans le jeu, et avec plus d'adresse et un arbitrage plus clément (deux pénalty contre le FCSM, et un en sa faveur oublié), le score final n'aurait peut-être pas été le même.

Chris Bédia titulaire ?

En Isère, Adama Niane était titulaire en pointe, parce que "sur ce match-là, je savais qu'il était capable de gratter deux ou trois ballons et c'est ce qu'il s'est passé. Malheureusement, on n'a pas eu la réussite à ce niveau-là", éclaire Omar Daf. Chris Bédia pourrait le suppléer ce samedi soir. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Auteur de huit buts en championnat et d'une bonne deuxième partie de saison, l'avant-centre sait quelle est la clé de la rencontre : "Il faut qu'on se concentre sur notre jeu, être plus efficaces, dans les deux surfaces, et  surtout il faut qu'on tente plus ! Le coach nous a reproché dernièrement de ne pas assez frapper. Et c'est vrai qu'on est trop concentrés sur la possession du ballon." En clair, s'inspirer du prolifique match aller en Normandie, remporté 4-1 par les Jaune et Bleu juste avant Noël. 

FCSM-SM Caen, c'est ce samedi à 20h au stade Bonal, et c'est à vivre en direct et en intégralité dès 19h45 sur France Bleu Belfort Montbéliard avec les commentaires sur place de Thomas Vichard et Matheus Vivian.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess