Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du FC Sochaux Montbéliard

Ligue 2 : Sochaux avec encore un ch'ti espoir à Dunkerque

Si Sochaux l'emporte à Dunkerque ce samedi et qu'Auxerre et le Paris FC perdent, le FCSM pourrait raviver la flamme d'un infime espoir d'arracher la 5ème place. En ce 1er mai, autant donc ne pas chômer pour les joueurs d'Omar Daf, l'entraîneur sochalien, toujours agacé par le pessimisme ambiant.

Gaëtan Weissbeck (buteur lors de la victoire au match aller à Bonal contre Dunkerque 1-0) et le FCSM vont tenter de ramener la victoire de leur déplacement dans le Nord
Gaëtan Weissbeck (buteur lors de la victoire au match aller à Bonal contre Dunkerque 1-0) et le FCSM vont tenter de ramener la victoire de leur déplacement dans le Nord © Maxppp - Lionel Vadam / Est Républicain

A trois journées de la fin, Sochaux est déjà assuré d'une chose : il va boucler sa meilleure saison depuis sa descente en Ligue 2 en 2014. Solidement installé à la 7ème place, et avec assez de marge sur ses poursuivants après son succès contre Caen (1-0), l'équipe d'Omar Daf aborde son déplacement de la 36ème journée de Ligue 2 à Dunkerque ce samedi sans pression mais non sans un minimum d'ambition. Avec toujours cette chance, même infime, d'arracher le dernier billet pour les play-offs. Mais il faut déjà que le FCSM s'impose en terre nordiste et regagne du crédit injustement escamoté selon l'entraîneur sochalien.

"Sochaux fait sa moins mauvaise saison en Ligue 2 ! Je ne comprends pas ce paradoxe" - Omar Daf

Ce vendredi en conférence de presse, Omar Daf a rapidement exprimé son énervement face aux critiques. Déjà agacé par ce que le coach sochalien considère comme un manque de reconnaissance du travail effectué cette saison par son staff et ses joueurs, le technicien sénégalais s'en est cette fois pris à la presse locale "Quand je lis ce matin (vendredi) que le titre dans les journaux c'est "Sochaux réalise sa moins mauvaise saison" alors que, comme le signale à juste titre l'article, on a la meilleure moyenne de points par match depuis 2014, maintien assuré depuis fin février, 7ème place depuis la 24ème journée, meilleure performance du club depuis sa descente en Ligue 2, et que c'est la moins mauvaise saison en Ligue 2, donc c'est une mauvaise saison encore ! Je suis désolé mais je ne comprends pas ce paradoxe" déplore le coach sochalien.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Omar Daf, toujours très remonté, insiste "Il faut être critique, mais pour les supporteurs, pour les gens qui aiment ce club, ce ne sont pas des bons messages". Le coach du FCSM dit assumer les critiques mais estime, que de manière générale, le bilan est quelque part injuste sur sa saison "Je suis lucide, je connais les moyens dont je dispose, tout n'est pas parfait, loin de là, mais il y a des choses positives, et on ne souligne que les mauvaises choses, et c'est dommage". 

"Que Philippe Raschke refuse le poste de responsable du recrutement ne change rien pour moi" - Omar Daf

L'entraîneur sochalien a également commenté le refus de Philippe Raschke de devenir responsable du recrutement "Franchement, ça ne change rien pour moi. Philippe Raschke est le seul recruteur avec lequel je travaille, il reste recruteur mais recruteur ce n'est pas mon boulot. Je suis entraîneur, si on me signale un bon joueur, je le transfère à la cellule recrutement parce que je connais aussi des agents, ça fait un moment qu'on est dans le milieu, mais il n'y a pas un entraîneur qui ne valide pas les joueurs, s'il faut, pour aider, je peux faire jouer mon réseau, mais je le répète, je ne suis pas recruteur, il n'y a rien qui change."

Gagner et espérer

Voilà pour la (les) mise(s) au point d'Omar Daf qui sait évidemment bien compter les points justement. La mathématique est en effet implacable. En cas de succès dans le Nord, conjugué à une défaite d'Auxerre (en déplacement à Caen) et du Paris FC (qui va à Toulouse), Sochaux reviendrait à trois longueurs simplement de la 5ème place. Voilà pour la théorie, la pratique semble néanmoins bien plus incertaine. Mais qu'importe, les Jaune et Bleu n'ont plus rien à perdre en cette fin de saison. Sauf que Dunkerque joue sa survie. 17èmes, à égalité de points avec Caen, le 18ème, qu'ils devancent à la différence de buts après leur match nul contre Amiens ce mercredi en match en retard, et même sans victoire depuis quatre rencontres, l'USLD, n'en est pas moins difficile à battre chez elle (dernière défaite mi-février face à Nancy 2-1).

Pour ce déplacement à Dunkerque, Omar Daf a la chance de compter sur un effectif épargné par la COVID-19 à une exception néanmoins. Le jeune Hermann Tebily, prometteur lors de ses entrées en jeu, n'est pas du voyage après avoir été positif aux tests de ce vendredi. Alan Virginius est également absent,toujours en délicatesse avec un genou.

Dunkerque-Sochaux, c'est ce samedi à 20h en direct sur France Bleu Belfort Montbéliard avec les commentaires dès 19h45 de Hervé Blanchard depuis le stade Marcel Tribut.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess