Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 | Le FC Lorient ne doit pas s'éterniser au purgatoire

samedi 29 juillet 2017 à 7:00 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Le Football Club de Lorient joue la première journée de Ligue 2, ce samedi, contre Quevilly-Rouen. Relégués fin mai après onze saisons dans l'élite, les Merlus ne parlent pas ouvertement de montée, mais il y a des raisons d'y croire.

Mickael Landreau devra relever un sacré défi pour sa première saison comme entraîneur
Mickael Landreau devra relever un sacré défi pour sa première saison comme entraîneur © Maxppp - Nicolas Créach / Le Télégramme

Lorient, France

La dernière fois que le FC Lorient a joué un match de Ligue 2, la tribune sud du Moustoir n'existait pas encore et il y avait, à ses pieds, des publicités « Wanadoo. » La défaite en barrages contre Troyes, fin mai, n’a pas fait que mettre fin à onze saisons consécutives dans l’élite. Elle a scellé une saison fiasco dont le FCL doit désormais se relever. Et au plus vite. Il en va de la survie de son ambition de s’implanter parmi les clubs incontournables de Ligue 1.

Vu de l’extérieur, le FCL semble avoir plutôt bien géré cette intersaison à remous. Le renouveau prend le visage de Mickaël Landreau. L’ex-gardien de but est entraîneur en chef pour la première fois de sa vie. Son leadership naturel et sa réputation séduisent les supporteurs qui attendent confirmation. Il est épaulé par Philippe Bizeul, originaire de Fougères, et qui lui apportera son vécu de cette Ligue 2 qu’il a fréquenté de longues saisons à Tours, Valenciennes et Le Havre.

L’effectif : mieux avec moins ?

Landreau se retrouve à la tête d’un effectif qui a énormément changé, relégation oblige. Mais qui promet lui aussi. Suffisamment renouvelée pour éviter de ressasser encore le traumatisme de la descente, mais disposant quand même de quelques références, l’équipe devrait pouvoir compter sur l’efficacité de Courtet et de Bouanga (si ce dernier reste), sur la technique de Marveaux (qui a resigné) et de Cabot. A la récupération, Guendouzi devrait former la paire avec l’expérimenté et solide Fabien Lemoine pour s’imposer physiquement, un secteur primordial en Ligue 2.

Fabien Lemoine revient en Bretagne après de nombreuses saisons à Saint-Etienne - Radio France
Fabien Lemoine revient en Bretagne après de nombreuses saisons à Saint-Etienne © Radio France - Thomas Lavaud

L’interrogation principale se situe en défense, comme toujours ces dernières saisons. Même si elle devrait démarrer avec des joueurs qui se connaissent tous (Le Goff, Touré, Moreira), la ligne a été remodelée de moitié et devra gérer un gardien, le Monténégrin Petkovic, qui découvre la France.

Landreau : la montée n'est pas une obsession

« Le club est géré suffisamment sereinement pour que la montée ne soit pas une obsession. Il y avait un gros effectif, en terme de quantité, on a avancé sur ce point, explique Mickaël Landreau. Je souhaitais avoir des joueurs qui nous apportaient autre chose car la Ligue 2 est un championnat atypique. Un parcours du combattant. Dans un premier temps, retrouvons une dynamique, pour donner aux gens l’envie de venir… une descente est un traumatisme, donc partageons, donnons des émotions. Le reste ne sera qu’une conséquence… »

Mickael Landreau avant le début du championnat

L"entraîneur ne parle pas ouvertement de montée car il sait très bien que ce championnat est impossible à pronostiquer. Et que lors des sept dernières saisons, seules deux équipes ont réussi à faire l’ascenseur immédiatement (Troyes cet été, et Metz en 2016).

Reste que, même en reconstruction, le FCL a tout ce qu’il faut pour jouer le haut de classement. Contre Brest, lors de la dernière rencontre de préparation, il a montré de belles séquences de conservation et de circulation de balle en première période. Indispensable dans un championnat où les adversaires l’attendront toujours, et refuseront le jeu très souvent.

Lors du match de prépartion perdu 2-1 à Brest - Radio France
Lors du match de prépartion perdu 2-1 à Brest © Radio France - Thomas Lavaud