Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : FC Metz : Toute la saison 2018-2019

Ligue 2 : le FC Metz s'impose face au Paris FC, Habib Diallo retrouve le chemin des filets

-
Par , , France Bleu Lorraine Nord

En leader, le FC Metz a décroché son 17è succès de la saison, ce vendredi, en s'imposant 2-0 face au Paris FC. Les deux réalisation messines sont signées du Sénégalais Habib Diallo. Les Grenats conservent trois points d'avance sur leur dauphin, Brest.

Habib Diallo, l'avant-centre grenat, a ouvert la marque sur penalty à la 19è minute.
Habib Diallo, l'avant-centre grenat, a ouvert la marque sur penalty à la 19è minute. © Maxppp - Pascal Brocard

Le FC Metz n'est pas tombé dans le piège tendu par le Paris FC, ce vendredi 22 février, pour le compte de la 26è journée de Ligue 2. Les Grenats se sont imposés 2-0 face au 4è du championnat. Les deux buts lorrains ont été inscrits par l'attaquant sénégalais Habib Diallo, qui n'avait plus marqué depuis le 17 décembre dernier.

Une longue attente avant le penalty

Contrairement à ce qu'on pouvait penser, le Paris FC était venu avec des intentions au stade Saint-Symphorien. Les hommes de Mecha Bazdarevic font le jeu, les grenats leur répondent avec allant et envie. Et c'est sur penalty que les Messins finissent par trouver la faille : à la 15è minute, Vincent Demarconnay, le gardien parisien, est contraint de toucher Ibrahima Niane dans la surface de réparation.

Malgré de longues minutes d'attente avant de pouvoir transformer le penalty, Habib Diallo ne tremble pas. Intérieur pied droit, le ballon file dans le côté gauche de la cage parisienne, l'expérimenté portier du Paris FC est battu. Cela faisait 499 minutes, précisément, que l'avant-centre sénégalais n'avait pas marqué.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des Messins plus réalistes

Mais cette ouverture du score ne calme pas les deux équipes, qui livrent une très belle prestation, à la hauteur de l'enjeu de cette rencontre entre deux concurrents directs à la montée. Les occasions s'enchaînent, le Paris FC est à deux doigts d'égaliser à la 34è, mais John Boye parvient à sauver les siens sur la ligne du but d'Oukidja.

Ce dernier fait d'ailleurs partie des meilleurs Messins, auteur notamment d'une superbe sortie à la 51è sur un attaquant parisien : l'ancien Strasbourgeois, loin de sa surface, vient tacler Wamangituka dans les pieds. Mais c'est finalement le réalisme messin qui vient réduire à néant les espoirs parisiens à la 57è minute : après une superbe remontée de terrain signée Farid Boulaya, Thomas Delaine livre un superbe centre à destination de Diallo, qui double la mise.

Pas de changement pour le trio de tête

Dès lors, le FC Metz s'est mis à gérer son avance, bien aidé par le manque de précision des attaquants parisiens (2 tirs cadrés dans toute la partie). Avec ce succès, le 17è de la saison, le club à la croix de Lorraine conforte sa place de leader. D'autant que ses deux poursuivants, Brest et Lorient, se sont eux-aussi imposés.

Jonathan Rivierez, le défenseur du FC Metz, après cette victoire 2 à 0 contre le Paris FC

Prochain match du FC Metz, le lundi 4 mars au stade Océane

Choix de la station

À venir dansDanssecondess