Football

Ligue 2 : Le GFCA se rapproche de la L1 après son succès contre Sochaux (3-0)

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM vendredi 17 avril 2015 à 22:04

Le GFCA prend le meilleur sur Sochaux
Le GFCA prend le meilleur sur Sochaux © maxppp.com

Qui empêchera le GFC Ajaccio d'accéder à la ligue 1? Certainement pas Sochaux. L'équipe du Doubs s'est inclinée à Mezzavia sur le score de 3 buts à 0. Une victoire qui permet au GFCA de conforter sa deuxième place au classement.

Le GFCA a réussi une très belle opération à l'occasion de la 32e journée de ligue 2. Face à Sochaux,  qui était encore au coup d'envoi, un adversaire direct dans la course à l'accession, les ajacciens sont restés maitre sur leur pelouse. Ils se sont imposés facilement, pourrait-on dire, sur le score de trois buts à 0. Des buts inscrits par Bréchet (6e), Ducourtioux (41e) et Larbi (55e).

Une belle victoire pour les gaziers qui confortent ainsi leur deuxième place au classement avec 56 points. Le GFCA compte ce soir 4 longueurs d'avance sur Angers le troisième. Angers qui effectuera ce samedi un déplacement très difficile à Dijon.

Thierry Laurey : le chemin de la L1 est encore long

Egal à lui même, Thierry Laurey, l'entraineur ajaccien , ne s'est pas enflammé à la fin du match. S'il se satisfait évidemment de la victoire de son équipe, il se veut prudent sur la fin du championnat, mais néanmoins ambitieux :“On a fait ce que l’on voulait faire. Il ne faut pas oublier qui nous avions en face. Ce n’était pas des collègues mais une équipe performante qui vise la remontée en ligue 1. On a fait le travail et marqué rapidement. C’est une bonne chose, ça nous a fait du bien, ça nous a libéré alors que les Sochaliens ont pris eux un coup derrière la tête. Je trouve que notre force depuis le mois de janvier est notre capacité d’adaptation. Le groupe a le sens du sacrifice. On est bien aujourd’hui. Mais il ne faut pas se relâcher. On sait ce que l’on peut faire. On a une bonne carte à jouer.

On fait ce soir une très bonne opération par rapport à nos poursuivants que sont Sochaux, Nancy et Auxerre. C’est vrai que nous faisons contre Sochaux une très bonne opération. Mais il n’y a rien de décisif. Il reste 6 journées et 18 points à prendre . Il suffit que l’on perde un match, que l’on se mette la pression ... On est bien, mais il faut aller au bout. Il y a encore beaucoup d’obstacles où l’on peut se prendre les pieds. Six matchs c’est beaucoup. L’essentiel pour nous sera de nous concentrer sur notre jeu. C’est toute cette rigueur, cette concentration, ce professionnalisme qu’il nous faudra avoir pour atteindre un objectif qui n’était pas le notre en début de saison mais qui le devient de manière plus sérieuse aujourd’hui . ” 

 

L'ACA en grand danger

Sur la pelouse de Troyes, le leader de ce championnat de ligue 2, l'ACA n'a pas tenu la distance. L'équipe d'Olivier Pantaloni s'est inclinée sur le score de deux buts à zéro. Défaite logique lorsque l'on regarde évidemment le classement et situation préoccupante pour ne pas dire extrêmement dangereuse pour les acésites qui ne comptent plus après cette 32e journée de compétition qu'un petit point d'avance sur Orléans et surtout Tours le premier relégable. 

Une situation difficile qu'il faudra pourtant affronter à travers notamment un prochain déplacement là encore périlleux à Angers, autre équipe en course pour la ligue 1.