Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Havre AC : la saison 2020-2021 en Ligue 2

Ligue 2 : le HAC assure son maintien dans l’émotion

En s’imposant ce samedi à Valenciennes au terme d’un match spectaculaire (3-5), Le Havre a validé son maintien. Et les joueurs, par la qualité de leur prestation, ont rendu le plus bel hommage possible à Christophe Revault, retrouvé mort à son domicile deux jours plus tôt.

Avant la rencontre, les Havrais ont observé une minute de silence à la mémoire de Christophe Revault
Avant la rencontre, les Havrais ont observé une minute de silence à la mémoire de Christophe Revault © Maxppp - Emmanuel Lelaidier

Il aura donc fallu attendre la 37e et avant-dernière pour que le HAC puisse enfin pousser un gros ouf de soulagement. Son éclatante victoire à Valenciennes (3-5), ce samedi, l’assure en effet de repartir pour une treizième saison consécutive en Ligue 2. Au coup de sifflet final, le staff et les joueurs se sont dirigés vers la banderole déployée dans le stade du Hainaut. Une banderole à l’initiative des Barbarians, une association de supporters du HAC, sur laquelle figuraient ces quelques mots : « Pour Christophe, pour le club, gagnez ! »

Dix premières minutes tonitruantes

Les Ciel et Marine l’ont donc fait. Avec panache. Assurément, ils ne pouvaient pas rendre plus bel hommage à Christophe Revault, retrouvé mort jeudi dernier à son domicile d'Octeville-sur-Mer. Les Havrais ont réalisé une entame de match fracassante. Après dix minutes, ils menaient déjà 2-0 grâce à un penalty de Basque et à la 6e réalisation cette saison de Thiaré. Valenciennes a réduit l’écart sur une jolie frappe de Boutoutaou, mais les Havrais ont refait le break avant la pause sur une tête de Boutaïb, à la réception d’un centre parfait de Coulibaly (1-3, 43e).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le festival offensif s’est poursuivi au retour des vestiaires. Les Nordistes sont revenus à 2-3 sur un penalty de Cuffaut, avant d’être submergés par les déferlantes havraises. Basque et M. Fofana ont porté l’estocade, scellant ainsi le 7e succès du HAC à l’extérieur, malgré un dernier but valenciennois de Macalou en fin de partie. La victoire qu’il fallait pour aborder sans pression l'ultime rendez-vous de la saison, samedi prochain au Stade Océane face à Troyes, assuré de la montée, mais aussi du titre, depuis ce samedi.

Ce soir, on a senti qu’il ne pouvait rien nous arriver. Victor Lekhal

« Je suis soulagé, réagit le coach Paul Le Guen. Le fait d’avoir fait un match comme ça, c’est la preuve que les joueurs avaient un esprit de responsabilité. On ne va pas faire les fanfarons. Après la disparition de Christophe, tout le monde au club a été impacté. On savait que c’était important (de gagner) pour honorer sa mémoire. Les joueurs ont vraiment fait un gros match. On n’est pas devenu une grande équipe ce soir, mais je trouve qu’on a bien fait notre travail. »

«  On est fiers de ce qu’on a fait. La préparation du match était forcément particulière. Ce sont toujours des moments difficiles pour toute la grande famille du HAC. Ça nous a tous touchés, mais on a su se mobiliser. Ce soir, on a senti qu’il ne pouvait rien nous arriver. On était tous à bloc. On était confiants dans ce qu’on faisait. On a une grosse pensée pour Christophe et tous ses proches. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess