Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Havre AC : la saison 2020-2021 en Ligue 2

Ligue 2 : le HAC n'a plus le droit à l'erreur face à Auxerre

Après la claque prise sur la pelouse de Sochaux, le HAC a cruellement besoin de retrouver le chemin du succès. Les footballeurs Havrais accueillent Auxerre ce mardi, et la direction du club ne cache plus son agacement face au comportement de certains joueurs.

HAC-Auxerre, match à vivre sur France Bleu Normandie.
HAC-Auxerre, match à vivre sur France Bleu Normandie. © Radio France - Germain Arrigoni

Si ce n'est pas encore la crise, ça ressemble très fort à un début de perturbation. Le HAC s'est fait balayer, ce samedi, sur la pelouse de Sochaux (défaite 4-0), suscitant la colère à chaud du coach Paul Le Guen. "On a été nuls, nuls, nuls" a ainsi lancé le Breton à l'issue de la rencontre. Un cri d'alarme avant la réception, ce mardi, d'Auxerre (6è), pour le compte de la 13è journée de Ligue 2.

Au-delà de ce coup de gueule, cela fait maintenant un mois que le HAC n'a plus remporté le moindre match. Le club doyen occupe désormais la 12è place et son fond de jeu ne rassure toujours pas. "Il faut se serrer les coudes, dit Paul Le Guen ce lundi. Je ne suis pas là, en train de trembler, mais j'en appelle à une vigilance parce que je sais comment fonctionne le football."

Côté direction, on est moins tendre. Au micro de France Bleu Normandie, le directeur général du HAC, Pierre Wantiez, ne cache pas sa colère. "Il y a peut-être chez certains joueurs le sentiment qu'il ne se passera pas grand chose si on n'est pas très bon. Au Havre, il y a une forme de confort qui s'est installée. On n'est pas un club où on met les joueurs au placard, où on cloue des joueurs au pilori, où on les jette sur la place publique. On ne veut pas le faire parce qu'on pense que ça n'est pas respecter les hommes."

Mais les hommes doivent aussi respecter le club.

Le directeur général poursuit : "Avoir des manques en terme de performance, ça peut s'entendre, mais au moins, l'investissement et l'engagement doivent être au maximum. Et très clairement, chez certains joueurs, ce n'est pas le cas."

HAC-Auxerre, à suivre ce mardi dès 18h55 sur France Bleu Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess