Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Havre AC : la saison 2020-2021 en Ligue 2

Ligue 2 : le HAC replonge dans le doute

Le Havre a essuyé face à Grenoble, ce mardi au Stade Océane, sa deuxième défaite (0-2) en l'espace de trois jours, après celle concédée à Pau samedi dernier. Les Havrais glissent à la 13e place et ne comptent plus que huit points d'avance sur le 18e et barragiste.

Jamal Thiaré a raté en début de partie une occasion énorme d'ouvrir le score. Le tournant du match. (photo d'archives)
Jamal Thiaré a raté en début de partie une occasion énorme d'ouvrir le score. Le tournant du match. (photo d'archives) © Maxppp - Emmanuel Lelaidier

Le HAC est de nouveau dans le dur. Trois jours après leur défaite à Pau (1-0), qui avait mis un terme à leur série de sept matches sans revers, les Ciel et Marine ont subi une nouvelle déconvenue ce mardi face à Grenoble au Stade Océane, lors de la 28e journée de Ligue 2. Battus 2-0, les hommes de Paul Le Guen reculent à la 13e place, avec une avance désormais réduite à huit points sur Guingamp, 18e et barragiste.

Thiaré peut s'en vouloir

Tout s'est peut-être joué à la 12e minute, quand Jamel Thiaré, lancé dans la profondeur par Victor Lekhal, s'est retrouvé seul face à Salles, le gardien grenoblois. Mais le Sénégalais, rongé par le doute depuis plusieurs semaines, a trouvé le moyen de frapper à côté. Un loupé incroyable et aux conséquences désastreuses. Car six minutes plus tard, les Isérois ont ouvert le score par Semedo sur leur première occasion (0-1, 18e).

Face à la deuxième meilleure défense du championnat, les Havrais n'ont jamais réussi à revenir malgré quelques situations intéressantes, dont une tête de Boutaïb stoppée par Salles (21e). Malgré, aussi, un petit temps fort en début de seconde période, symbolisé par des frappes mal cadrées de Boutaïb et Alioui. Ce dernier est entré en jeu à la pause pour prendre le relais d'un Thiaré psychologiquement assommé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En course pour la montée en Ligue 1, les Grenoblois ont finalement contrôlé les débats avec une belle maîtrise. Le second but inscrit par Belmonte d'une frappe limpide leur a rendu la fin de match facile (0-2, 69e). D'autant que les Havrais ont montré beaucoup de signes d'agacement et de nervosité. A l'image de Lekahl, sanctionné d'un carton jaune pour contestation qui le privera du match à Caen le lundi 15 mars.

Il n'y a pas de solution miracle. Paul Le Guen

"On a mis beaucoup d'énergie, notamment en début de deuxième mi-temps, pour essayer d'inverser le cours des choses. Je suis déçu, mais j'ai moins de regrets qu'après Pau, a réagi le coach Paul Le Guen. Grenoble est classé logiquement dans les cinq premiers, et nous, on est logiquement à notre place. Nous sommes tombés sur une équipe mieux armée. On a un sentiment d'impuissance sur le banc. Je sais qu'il n'y a pas de solution miracle. La seule solution, c'est de se battre ensemble, de rester unis. Il ne faut surtout pas se décourager et prendre les points pour se maintenir."

"Il y a de l'amertume, mais on est tombés sur une équipe qui était supérieure", reconnaît le gardien Mathieu Gorgelin. Il y avait peut-être encore la frustration de la défaite à Pau. On se sentait mieux, et d'un seul coup, on concède deux défaites. C'est normal d'être frustrés et de s'énerver."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess