Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 2 : toute la saison 2016-2017 du HAC

Ligue 2 : Le Havre AC puni par le Racing Club de Strasbourg

Le Havre, France

A la hauteur dans le jeu, les havrais se sont malgré tout inclinés face au leader strasbourgeois, ce vendredi, à l’occasion de la 35ème journée de Ligue 2. Dans un Stade de la Meinau plein à craquer, les Ciel et Marine ont rompu deux fois sur des phases arrêtées (2-0).

Jérémy Blayac fête l'ouverture du score pour Strasbourg
Jérémy Blayac fête l'ouverture du score pour Strasbourg © Maxppp - Jean Marc Loos

Si le but n’était pas de mettre le ballon au fond de la cage adverse, on applaudirait ! Dans le contenu, les havrais ont en effet livré une belle prestation, ce vendredi, dans la lignée de celle offerte face à Lens, la semaine dernière, et même contre le Stade de Reims, récemment. Seulement, les règles du football sont ainsi faites que l’objectif principal reste malgré tout de scorer, et si possible plus que l’adversaire. Et à ce jeu là, les havrais apparaissent parmi les derniers de la classe, cette saison. A l'arrivée, une défaite logique face au leader, Strasbourg (2-0). Et une neuvième place au classement, à 15 points de la plus haute marche.

Cohérents dans le contenu, les hommes d’Oswald Tanchot se sont, une fois de plus, montrés incapables d’inquiéter réellement le gardien Alexandre Oukidja. Et face à la meilleure attaque de la division, la meilleure défense n’a pas su résister, craquant par deux fois sur des phases arrêtées (Blayac 27’ ; Guillaume 58’). Nouvelle défaite, donc, synonyme de douzième revers de la saison pour les normands. Il est grand temps que l’exercice se termine, afin de pouvoir affronter le principal chantier de l’été pour les dirigeants : le recrutement d’attaquants confirmés et de qualités, à la hauteur des ambitions affichées.

Oswald Tanchot, dépité de voir son attaque si peu performante
Oswald Tanchot, dépité de voir son attaque si peu performante © Maxppp - Jean Marc Loos

Manque de poids et de présence devant

Criant hier soir, le manque de poids et d'efficacité offensive côté normand. Le HAC n'est pas assez armé sur le front de l’attaque, et c'est bien là son principal point faible. Malgré leurs efforts, Nathaël Julan et les siens n’ont pas su déstabiliser la défense alsacienne. Oswal Tanchot, l'entraineur normand, au micro France Bleu de Bertrand Queneutte.

ECOUTEZ : Oswald Tanchot et l'attaque havraise

Meilleure défense du championnat avant cette partie, le HAC a craqué sur deux phases arrêtées. Alexandre Bonnet, capitaine normand, au miro de Bertrand Queneutte :

ECOUTEZ : Alexandre Bonnet, capitaine havrais

Des regrets, encore et toujours. C'est le lot du HAC cette saison, et notamment pour l’entraîneur Oswald Tanchot:

Ecoutez : Analyse du coach Oswald Tanchot

Très actif, Alexandre Bonnet aurait souhaité inscrire un troisième but ou délivrer une sixième passe décisive
Très actif, Alexandre Bonnet aurait souhaité inscrire un troisième but ou délivrer une sixième passe décisive © Maxppp - Jean Marc Loos

Nouveaux visages

Dans une fin de saison sans enjeu sportif, Oswald Tanchot a continué de lancer des jeunes. Nouveau visage ce vendredi soir, celui de Mazire Soula. Le milieu de terrain de 18 ans faisait ses grands débuts. Entré en jeu en fin de match, il ne s’est pas ménagé. Et malgré la défaite, il est forcément ravi d’avoir été lancé.

Ecoutez : Mazire Soula, avec Bertrand Queneutte

Pas entré en jeu, mais pour la première fois dans le groupe des "16" : Bradley Danger.

Moukou confirme tout le bien qu’on pense de lui

Titularisé pour la deuxième fois d’affilée en charnière centrale, le jeune Harold Moukoudi devait élever son niveau de jeu, avec face à lui des clients situés un cran au dessus par rapport à ceux rencontrés la semaine passée, face au RC Lens. A l’arrivée, le constat est le suivant : Moukou a non seulement répondu présent, mais son calme, sa sérénité et sa solidité derrière rassurent et fascinent. A 19 ans, le grand gaillard a l’étoffe d’un titulaire pour l’an prochain, c’est évident. Son entraîneur est d’ailleurs comme les spectateurs qui ont la chance de le voir jouer : émerveillé. Oswald Tanchot, avec Bertrand Queneutte :

ECOUTEZ : Oswald Tanchot sur Harold Moukoudi

Prochain match pour le HAC, la réception de Niort vendredi prochain, à 20H.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess