Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : FC Metz : Toute la saison 2018-2019

Ligue 2 : le leader messin accroché par l'AC Ajaccio (0-0)

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

Pas de but ce vendredi soir au Stade François Coty où le FC Metz n'a pas vu venir à bout de solides Ajacciens. C'est un deuxième match de Ligue 2 sans victoire pour le club à la Croix de Lorraine, qui reste toutefois leader !

Opa Nguette, le messin, impuissant ce vendredi, sur la pelouse de l'ACA
Opa Nguette, le messin, impuissant ce vendredi, sur la pelouse de l'ACA © Maxppp - Jean-Pierre BELZIT

Metz, France

Pour la troisième fois de la saison, le leader messin a donc concédé le nul en Ligue 2 : après Lorient et Grenoble, lors de la phase aller, c'est l'AC Ajaccio qui a accroché nos grenats. Score final : 0 à 0. Avec un peu plus de réalisme en première période, les Messins auraient pu l'emporter. Dommage !

Le retour des cadres

Après avoir fait jouer ses réservistes, mardi dernier, à Monaco en Coupe de France (Delecroix, Jallow, Niane et Hein), le staff a décidé de faire revenir ses cadres, pour ce déplacement en Corse : Boulaya, Cohade, Diallo et Nguette sont titulaires pour affronter l'AC Ajaccio. Les tauliers font d'ailleurs rapidement la différence en première période, mais le réalisme fuit le FC Metz : Nguette puis Sunzu sont tout près d'ouvrir la marque, mais la tête du premier est repoussée par le gardien et celle du second heurte la barre transversale corse. 

Après la pause, c'est l'AC Ajaccio qui se montre à son tour menaçant, mais le portier messin, Alexandre Oukidja, réalise une double parade face au corse Gimbert.  En seconde période, les Messins sont un peu plus décevants et ils ne parviennent pas à inquiéter la défense de l'ACA. On en reste donc là. Pas de but, pas de vainqueur, ni de vaincu et des Messins qui regretteront sans doute leurs occasions manquées du premier acte.

Place maintenant au derby

Au classement, le FC Metz totalise 45 points. Il est toujours en tête de la Ligue 2, avec 3 points d'avance sur Brest qui jouera ce samedi contre Sochaux. Prochaine rencontre des grenats, ce mardi, à la maison, contre l'AS Nancy Lorraine. Le club au chardon qui a battu ce vendredi l'AJ Auxerre (1-0). Les Rouge et Blanc sont avant-derniers au classement. A noter aussi le retour des Lorientais, victorieux à Valenciennes (1-2).

Les réactions 

Vincent Hognon (entraîneur adjoint du FC Metz) : Il y a une grosse occasion pour eux. Le reste, se sont des situations où ils mettent le ballon dans la surface et ils ont de beaux bébés devant. On a su résister parce que c'est difficile de résister sur ce genre de choses donc je suis heureux de repartir avec zéro but encaissé. C'est toujours des signes forts de l'implication des joueurs dans l'aspect défensif. Après on est sur un terrain assez difficile quand même. On aurait aimé en faire un peu plus techniquement, faire plus mal parce qu'on on aurait vraiment pu faire mal quelques fois. Tout ne peux pas être parfait et il faudra se montrer plus efficace. Ce point-là devra être valorisé dès mardi par une victoire. 

Farid Boulaya (milieu de terrain du FC Metz: On aurait pu marquer d'entrée de match mais on a pas réussi à le faire et ça c'est un peu compliqué. C'est mieux prendre un un point plutôt que de perdre comme on l'a fait contre Clermont (2-1). On aurait quand même espéré rentrer avec les trois points, mais il va falloir enchaîner dés mardi et gagner. 

Laurent Jans (défenseur du FC Metz) : En première mi-temps on avait les occasions, les situations. Si on marque 1-0, cela nous facilite peut être la tâche. Après, si on ne marque pas devant, il ne faut surtout pas en encaisser derrière et c'est ce que l'on a fait. Il ne nous reste pas beaucoup de temps pour réfléchir, c'est peut-être bien, et se focaliser sur le derby.