Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : le plan de relance du FC Lorient

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Septième en 2018, sixième en 2019, les deux premières saisons du FC Lorient en Ligue 2 n'ont pas été une franche réussite. Le gros chantier de l'été, avec un nouveau staff et plusieurs recrues intéressantes, a ravivé l'intérêt pour les Merlus. A confirmer.

Umut Bozok, attaquant du FC Lorient, contre Niort en match de préparation
Umut Bozok, attaquant du FC Lorient, contre Niort en match de préparation © Maxppp - Nicolas Créach / Le Télégramme

Lorient, France

Ce lundi, le FC Lorient reçoit le Paris FC, à 20H45, en clôture de la première journée et en ouverture de la troisième saison en Ligue 2 des Merlus. Et on ne peut pas vraiment dire que les deux premières années en deuxième division ont été convaincantes : septième en 2018, sixième en 2019. 

Mais cet été, Lorient a beaucoup changé, modifiant toutes ses lignes et son banc. Le résultat, pas encore définitif, donne envie. 

1. La patte de Pelissier

Christophe Pelissier réussira-t-il là où Mickael Landreau a échoué ? Ces deux dernières années, le FCL a rarement brillé par son esprit de corps. A Luzenac et Amiens, Pelissier a connu bien des succès grâce à l'engagement caractérisant ses équipes, plus que leur qualité de jeu. Le Haut-Garonnais veut un FCL au pressing, afin de moins subir le jeu. 

Christophe Pelissier, lors de sa présentation comme nouvel entraîneur du FC Lorient - Radio France
Christophe Pelissier, lors de sa présentation comme nouvel entraîneur du FC Lorient © Radio France - Thomas Lavaud

2. Bozok - Hamel, du poids devant

C'est l'autre joli coup du mercato. S'il a raté sa découverte de la Ligue 1, Umut Bozok jouit toujours d'une belle image en Ligue 2 après ses 24 buts inscrits lors de la saison 2017/2018. Son côté tueur pourrait bien faire des dégâts si le Turc est aligné aux côtés de Pierre-Yves Hamel, auteur de 19 réalisations l'année dernière.

Charge au nouveau staff de créer une complémentarité entre ces deux joueurs de surface, tous deux très attirés par le but, puisque le FCL devrait commencer avec une tactique à deux attaquants. Le public du Moustoir, qui n'a vu que 25 buts en 19 rencontres l'an dernier, l'espère.

Pierre-Yves Hamel - Radio France
Pierre-Yves Hamel © Radio France - Thomas Lavaud

3. Nardi pour rassurer derrière 

Dernier arrivé, sitôt installé. Paul Nardi remplace Illan Meslier comme gardien de but titulaire. Le natif de Vesoul a relancé sa carrière au Cercle Bruges, en deuxième puis en première division belge. Un peu oublié en France, malgré des débuts prometteurs à Nancy et plusieurs sélections en équipe de France de jeunes, il veut se réinstaller en Ligue 2. 

La hiérarchie est claire. Précipité numéro 1 en début de saison dernière, Meslier, 19 ans, a trop souvent craqué sous le poids de la fonction. 

Illan Meslier retrouvera le banc de touche - Radio France
Illan Meslier retrouvera le banc de touche © Radio France - Thomas Lavaud

4. Claude-Maurice attend

On l'annonce partant depuis la fin du dernier championnat, des offres de clubs européens sont parvenus au club, mais Alexis Claude-Maurice est toujours Lorientais. Le plus talentueux des Merlus figure d'ailleurs dans le groupe retenu pour affronter le Paris FC.

Loïc Fery, le président, annonce que le club n'est pas vendeur. En conférence de presse, Christophe Pelissier a ajouté que le joueur a la tête au club. Rien ne dit qu'il sera toujours là dans un mois, mais il sera un atout pour que Lorient démarre bien sa saison.

Alexis Claude-Maurice, à l'issue du dernier match de la saison 2018/2019 - Radio France
Alexis Claude-Maurice, à l'issue du dernier match de la saison 2018/2019 © Radio France - Thomas Bregardis / Ouest-France

5. Un groupe toujours aussi étoffé

A son arrivée, Christophe Pelissier voulait réduire le groupe. Le FC Lorient n'a pas attendu de vendre pour recruter. Outre Nardi et Bozok, le club s'est spécialisé sur les joueurs de métier marqués par la Ligue 2.

Le latéral d'Ajaccio, Hergault, doit s'imposer en attendant le retour de blessure de Mendes. Le Clermontois Laporte pourrait s'installer en défense centrale. Devant, Pelissier comptera sur le capitaine de Nancy, Abergel.

Choix de la station

France Bleu