Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le président de l'US Orléans (Ligue 2) se fâche : "quelques joueurs ne sont pas dans l'esprit du maintien !"

-
Par , , France Bleu Orléans

Philippe Boutron, président de l'US Orléans, n'a pas apprécié la défaite de son équipe, en lutte pour le maintien en Ligue 2, vendredi à Niort (2/0). "Il y a quelques joueurs qui ne sont pas dans l'esprit du maintien, ça je ne peux pas l'accepter". L'USO vient de perdre trois matchs consécutifs.

Dans les studios de France Bleu Orléans
Dans les studios de France Bleu Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Orléans, France

L'US Orléans est au plus mal à l'issue de la 24ème journée de Ligue 2. Encore battue vendredi soir à Niort (2/0), un concurrent direct au maintien, l'équipe orléanaise, avec seize points reste, dernière du classement. Et après trois défaites en une semaine, Orléans voit, en plus, ses adversaires les plus proches s'éloigner. 

Interrogé par France Bleu Orléans, le président de l'USO Philippe Boutron parle de situation "catastrophique" et d'"énorme déception" : "je suis très très fâché, je ne comprends pas. Autant contre Guingamp [victoire 2/0 le 24 janvier], cela avait laissé entrevoir du potentiel et de l'espoir, autant là, c'est dramatique !" Le scénario des trois dernières défaites est similaire : à chaque fois, l'USO a craqué en 15/20 minutes, sans ressources mentales et physiques.

Certains joueurs ne sont pas dans l'esprit du maintien"

"Certains joueurs ne sont pas dans l'esprit du maintien. Ça, je ne peux pas l'accepter", dénonce Philippe Boutron, sans citer de noms. "Mieux vaut faire jouer des joueurs peut-être avec moins de qualités supposées, encore que... mais au moins qui ont envie de se battre !" Et Philippe Boutron pointe "des problèmes de rigueur, pas dignes de joueurs professionnels", notamment lors de la défaite contre Rodez mardi dernier.

Ceux qui n'ont pas envie, il faut les mettre de côté

Le message présidentiel s'adresse donc aux joueurs ("il n'y a pas de prise de conscience collective") mais probablement aussi à l'entraîneur orléanais Didier Ollé-Nicolle : "il faut une mobilisation générale et surtout mettre les joueurs qui ont envie de se battre. Ceux qui n'ont pas envie, il faut les mettre de côté et on réglera les comptes à la fin de la saison", demande Philippe Boutron.

Pourtant, l'USO vient de recruter cinq joueurs d'expérience

"On m'a demandé cinq joueurs, j'ai recruté cinq joueurs, des joueurs d'expérience qui ont quasiment tous joué en Ligue 1.", rappelle le président orléanais qui a en effet recruté Butin, Nakoulma, Letellier, Mollo, Mendy en décembre et janvier, en réponse aux demandes de Didier Ollé-Nicolle. "On fait le point lundi avec Didier pour tenter de trouver des solutions, pour mobiliser tout le monde. On ne peut pas avoir l'attitude qu'on a eue en deuxième mi-temps et en fin de match [contre Niort], c'est intolérable."

Philippe Boutron dit avoir poussé un coup de gueule la semaine dernière après la défaite contre Rodez, et se dit surpris par "quelques uns" : "qu'on passe à travers oui, mais qu'on ne mouille pas le maillot, je ne peux pas l'accepter..."

C'est très inquiétant

"On a perdu contre tous les promus, on a perdu contre Chambly, Rodez, qui ont des effectifs de National, sans connotation négative, on n'est pas capables de battre ces équipes-là, c'est très inquiétant", d'autant que le calendrier est compliqué pour Orléans. L'USO va affronter des équipes du TOP 6 lors des quatre prochaines journées de ligue 2. Prochain match : vendredi 14 février à domicile contre Ajaccio, actuellement troisième du championnat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu