Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : Le Stade Brestois a une occasion en or à saisir à Châteauroux

vendredi 1 mars 2019 à 7:01 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Ni le FC Metz, ni le FC Lorient, ne jouent ce vendredi. Le Stade Brestois peut revenir sur le premier tout en mettant la pression sur le second s'il l'emporte à Châteauroux, contre la Berrichonne.

Gaëtan Charbonnier, le buteur du Stade Brestois
Gaëtan Charbonnier, le buteur du Stade Brestois © Maxppp - Nicolas Créach / Le Télégramme

Brest, France

Ça semble trop beau. Le Stade Brestois, à la grinta retrouvée lors de sa rencontre face à Grenoble, visera un dixième match consécutif sans défaite à Châteauroux ce vendredi à 20h, club à qui il avait marqué cinq buts au match aller. Son record de la saison. 

Ça semble vraiment trop beau quand, en plus, on constate que cet adversaire, 14e, n'a plus gagné à la maison depuis trois mois et ne semble déjà plus rien avoir à gagner, ni à perdre.

Faire respecter la hiérarchie

Pour garder son rang, et reléguer à sept points le FC Lorient en pleine forme en ce moment, le Stade Brestois sait ce qu'il devra faire une fois encore : répondre présent contre un adversaire qui l'attendra. Brest a pris 30 points sur 36 face aux équipes de seconde partie de classement.

Battocchio de retour sur le banc ?

Contraint et forcé - avec succès - de titulariser Cristian Battocchio face à Grenoble, Jean-Marc Furlan pourrait retrouver une formule plus classique puisque Mathias Autret ne ressent plus de douleur.

L'entraîneur brestois reste toujours prudent avec son milieu italo-argentin, malgré son début en fanfare :

Jean-Marc Furlan : "On est qu'à cinq semaines d'entraînement collectif, c'est fou. On serait à dix ou douze semaine, je me dirais, c'est bon, on y va. Il n'y a pas que le mental, son mental encaisse, mais son corps... Il est seulement à cinq. "

Seule absence notable : celle de Haris Belkebla, le récupérateur, au poste de récupérateur.