Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : Le Stade Brestois et le FC Lorient peuvent-ils monter tous les deux ?

jeudi 21 février 2019 à 18:33 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

Les deux clubs bretons sont les meilleurs de Ligue 2 en 2019, alors que l'éternel leader, Metz, tousse un peu. A treize matchs de la fin de la saison, à un peu moins d'un mois du derby, les espoirs d'une double montée existent.

Le Brestois Mathias Autret face aux Lorientais Vincent Le Goff (à gauche) et Joris Sainati
Le Brestois Mathias Autret face aux Lorientais Vincent Le Goff (à gauche) et Joris Sainati © Maxppp - Nicolas Créach / Le Télégramme

Bretagne, France

Evidemment que la question est prématurée. Il reste encore treize journées. Plus de trois mois de compétition. Et soyons clairs, si double montée il y a, ça ne sera que parce que les deux clubs bretons terminent aux deux premières places. Il faut donc compter sur un effondrement du FC Metz. 

Ça fait beaucoup de conditions. Mais prenez le classement de la Ligue 2 de la 20ème à la 25ème journée, celui prenant en compte les six matchs uniquement joués en 2019. Voici ce que ça donne :

  1. Lorient. 15 points (5 victoires, 1 défaite).
  2. Stade Brestois. 12 points (3 victoires, 3 nuls).
  3. Valenciennes et Paris FC. 11 points.

Pas clinquant mais efficace

On n'en prend pourtant pas plein les yeux en 2019, mais les deux clubs parviennent toujours à prendre les points.

Le jeu brestois n'est plus aussi fluide qu'à l'automne, car les blessés (Pi, Faussurier, Butin, etc...) et les suspendus sont plus nombreux.

Mais la troupe de Furlan s'en sort toujours grâce à sa performance sur phases arrêtées (trois buts sur corner lors des six derniers matchs) ou son aptitude à matérialiser sa supériorité numérique (au Gazélec ou au Havre). Il y a, aussi, ce qu'il faut de réussite. Merci aux Sochaliens et aux Auxerrois pour leur but contre leur camp.

A Lorient aussi, parfois, le style est plus direct, peut-être moins séduisant que ce qu'espérerait Mickaël Landreau. "Quand on mène, on ne s’ouvre pas, on reste très compact et ça nous réussit. Des fois, c’est moins beau, mais il faut peut-être s’appuyer là-dessus" confiait récemment Jimmy Cabot à nos confrères d'Ouest France. Mais après-tout, ce style permet d'exister dans cette Ligue 2 où les ambitieux sont trop peu récompensés contre les équipes de contre.

Solides derrières

Au FC Lorient, la solidité est revenue. A Valenciennes et Grenoble, ou contre le Red Star, le FCL a retrouvé la défense qui faisait son point fort en début de saison.

Brest aussi, a montré de belles séquences défensives. Larsonneur a sauvé deux points contre Auxerre et Sochaux, en éteignant des situations chaudes. Et la deuxième mi-temps du match au Paris FC reste une référence défensive.  

Lorient a un calendrier costaud

Lorient devrait être vite fixé. Fin mars, les Merlus vont enchaîner déplacement à Metz puis réception de Brest. Cette série peut les projeter vers le haut comme elle peut les plomber. De manière générale, le FCL va affronter les huit premiers lors des treize derniers matchs ! Lorient va se rendre à Metz, au Paris FC ou à Lens. Lors de la phase aller, face à ces mêmes adversaires, il n'avait pris que 7 points sur 21 possibles.

Ce vendredi, Lorient se frotte à Clermont (9ème) à la qualité de jeu évidente, mais qui peine à prendre des points

Le Stade Brestois, lui, va jouer sept des dix derniers d'ici à la fin de la saison. Il terminera notamment sa saison par un déplacement à Metz.